France

Black Friday trop beau pour être vrai

A la radio, dans la rue, dans les vitrines, à la TV, par SMS, sur le web, par email : on n’en peut plus, black friday par-ci, Black Friday par-là, on vit Black Friday, on mange Black Friday et même, on en bouffe. Jusqu’à la nausée.

Cette frénésie n’a qu’un seul objectif, vous faire dégainer votre carte bancaire. Si les promos ont toutes l’air alléchantes, le sont-elles réellement ?
Il n’est pas rare que certains d’entre nous reportent jusqu’aux soldes, Black Friday ou toute autre période de promotion un achat particulier : une nouvelle TV, un nouveau frigo, un nouveau canapé. Bref un achat de plusieurs centaines voire plusieurs milliers d’euros; alors quelle meilleure idée que d’attendre les prochaines promos !

Le piège des grosses périodes de promotion

Seulement voilà, sur le web ou dans le monde réel les commerçants et la grande distribution savent que vous attendez les promos, et de leur côté, eux, ils vous attendent. Alors non, cet article n’a pas pour but de mettre tous les professionnels de la vente dans le même panier, bien au contraire. Malheureusement certains commerçants usent de tous les stratagèmes pour vous faire passer à la caisse.

Black Friday ne vous faites pas plumer

Voici un aperçu des « combines » pratiquées par certains vendeurs

1. Augmenter artificiellement le tarif avant les promotions

Un article, disons à 100€ est augmenté à 150€ avant les promotions pour être annoncé ensuite

  • à -30% soit 105 €, vous payez donc plus cher croyant faire 45 € d’économie
  • à -40% soit 90 €, vous ne faites que 10€ d’économie croyant en faire 60 €

Derrière cette technique de fausse promotion se cache deux comportements différents.

  1. De la pure arnaque, le produit n’a jamais valu 150 €
  2. Une fausse bonne foi, le produit a été affiché 150 € à sa mise sur le marché mais a subi une ou plusieurs  baisses de prix jusqu’100 €

    C’est une technique particulièrement adaptée aux télévisions. Leurs prix de cessant de chuter d’année en année, c’est très facile à mettre en place. Une TV est sortie en 2015 à 500€ puis l’évolution technologique, la concurrence, les baisses de tarifs effectuées (dans ce cas c’est généralement le fabricant qui revend moins cher aux magasins) , on la trouve partout en 2018 à 350€. Puis d’un seul coup, on la voit en promo à 500€ prix barré 340, 350 ou même 360€.

2. La confusion prix public conseillé et le prix public constaté

Cette pratique bien que proche de la première n’est techniquement pas la même. On la constate souvent dans le milieu de l’électroménager, TV où elle est facilement repérable.
Le principe est simple. Chaque fabricant possède un tarif  « prix public conseillé » sur lequel il calcule la remise qu’il accorde au magasin. Par exemple, la MARQUE-X a un four qu’elle estime valoir 800 € (c’est son tarif public conseillé). Le magasin l’achète avec une remise de 40% (-320 €) donc il l’achète 480 €. Le magasin constatant que tous ces concurrents vendent se produit 550 €, impossible de l’afficher à 800 €, le prix public conseillé par le fabricant sous peine de ne vendre aucun produit.

On comprend donc la tactique, le magasin peut afficher  ce produit à 800 € – 35% soit 520 €. Dans ce cas, vous ne faites qu’une trentaine d’euros d’économie contre 800 €-35%=520 € , soit 280 € annoncés.
Cela reste une promotion mais l’aubaine annoncée est trompeuse

3. Les nouveaux produits, inconnus au bataillon mais avec un prix barré

Un grand classique des abus que l’on peut constater en grande distribution dans certains magasins pendant les soldes. Très adapté au textile, des nouveaux produits sont commandés quelques semaines avant les soldes: c’est un stock supplémentaire de solde et la possibilité de faire croire au consommateur que l’offre de produits soldés est plus important qu’en réalité.

Ensuite quelques exemplaires sont mis en avant en rayon. Objectif, vendre quelques articles au prix fort un bon mois avant les soldes des fois que la répression des fraudes fasse une inspection après coup. Pendant ce temps, des dizaines ou des centaines d’exemplaires attendent sagement dans les stocks le jour des soldes.

Si le Black Friday n’est pas  une période de soldes, ayez tout de même toutes ces techniques frauduleuses -ou jouant sur une mauvaise foi évidente à l’esprit- avant de sortir la carte bancaire.

Comment vérifier les promotions

Nous vous donnons quelques conseils pour essayer de vérifier la véracité de l’économie annoncée par un prix barré.

Les règles élémentaires pour éviter de tomber dans le panneau

  • La première règle du « Club des clients » : il est interdit d’acheter sous le coup de l’émotion
  • La deuxième règle du « Club des clients » : il est interdit d’acheter avant d’avoir comparé

Donc si nous reprenons, idéalement si vous prévoyez de faire des achats pendant le Black Friday ou toute période de promotion, essayez, quand c’est possible de regarder le prix des produits bien longtemps à l’avance (+ d’un mois). Car oui, certaines enseignes peuvent augmenter certains de leurs tarifs pendant les promotions, ça c’est déjà vu, ça se voit encore.

Via Internet vérifiez à combien, le produit désiré se vend chez d’autres marchands. Le seul piège qui peut alors arriver si vous n’avez pas suivi l’évolution du prix du produit désiré : les plus grands marchands ont tous augmenté le tarif de base pour faire croire à une fausse promo. C’est rare mais cela peut arriver.

Vérifier les tarifs d’il y a 1 ou 2 mois

Vous le ne savez peut être pas mais il existe un service sur Internet, web.archive.org, qui se charge de créer les archives du web.
Pour résumer, ce service s’essaie à faire une sorte de copie du web à des dates différentes. Bien que forcement incomplète, cette base de données est très utile pendant les soldes et promotions. Il suffit de taper l’adresse de la page d’accueil du marchand à contrôler, puis de parcourir les familles de produits pour « espérer » arriver sur le produit à vérifier.

« Espérer » car bien sûr, toutes les pages ne sont pas archivées par l’outil, la masse de données serait trop imposante à stocker.

Et puis certains marchands bloquent délibérément ce service : dans les faits, impossible donc de parcourir les archives d’un site marchand qui bloque Web Archive.
Pourquoi bloquer l’archivage ? Parce que pour qu’un tel service fonctionne, il doit scanner toutes les pages du site à archiver et cela peut surcharger les serveurs dudit site. Pour certains marchands, cette explication est bien pratique pour justifier le blocage de l’outil.

Démonstration

Web Archive est redoutable. Par exemple, en écrivant cet article, nous avons cherché à comparer les prix de quelques produits, prix au hasard d’un même site.
Nous nous sommes rendus sur web.archive.org, avons renseigné https://www.rueducommerce.fr/, année 2017 puis une date au hasard, le verdict tombe, rueducommerce bloque la page archivée :

web.archive.org-robots-txt

 

 

Essayons sur une autre date, ça passe, ce n’est pas bloqué. Étrangement les pages des marchands qui vendent sur la plateforme rueducommerce sont généralement plus accessibles que les pages des produits vendus par rueducommerce (mais ne crions pas au complot).

Essayons donc de trouver un canapé dans la rubrique Maison & déco.

En quelques secondes, sur rueducommerce nous dégotons une promotion du vendeur BOBOCHIC des plus étrange.

Le canapé OSLO, Gris clair était affiché en novembre 2017 à 599 € au lieu 649 €, lui même déjà remisé au lieu de 999 € soit -40%

 

 

et aujourd’hui, vendredi 23 novembre 2018, un an après ?

Ce même canapé est affiché, par le même vendeur, à 521.99 € donc moins cher, le seul problème est la promesse d’aubaine qui n’est pas respectée car le prix barré est passé de 999 € en novembre 2017 à 1599.99 € en novembre 2018 soit une promesse de -67% sur un prix barré initial qui n’a plus aucun sens.

 

 

Un autre cas concret sur Cdiscount, site où les tarifs d’un même produit peuvent varier très fréquemment (d’un jour à l’autre et même d’une heure à l’autre) rappelons tout de même qu’en France les prix sont libres et qu’un vendeur peut faire varier le prix de ces produits.

Exemple du lave vaisselle Indesit DFG26B1NX vendu et expédié par Cdiscount

le 23 aout 2015 à 279.99€ avec un prix barré de 435.99€ (pas de date antérieure sur le site web archive pour ce produit sur cdiscount)

le 07 janvier 2016 à 229.99€ (en solde) avec un prix barré de 399€* Prix conseillé par la marque/le fabricant en octobre 2015

le 21 mars 2016 à 249€ en baisse de prix avec un prix barré de 399€* Prix conseillé par la marque/le fabricant en octobre 2015

le 27 mars 2016 à 259€ en avec un prix barré de 399€* Prix conseillé par la marque/le fabricant en octobre 2015

 

 

Nous sommes le vendredi 23 novembre 2018, soit plus de 2 ans et demi plus tard, à quel tarif se vend ce lave-vaisselle le jour du black friday 2018?

 

Black Friday, soyez vigilant
Copie d’écran du vendredi 23 novembre 2018 (balck friday) de la catégorie « electromenager/lave-vaisselle ». Ce lave-vaisselle est clairement mis en avant avec les codes du black friday pratiqué sur le reste du site, bandeau noir, slogan prétextant l’urgence.

 

Surprise, il est à 259€ mais le prix barré est passé de 399€ à 511.20€ et pour cause il ne s’agit plus du tarif conseillé par le fabricant mais du « Prix moyen constaté sur la MarketPlace le 19/11/2018  »

Que peut-on en conclure pour ce produit en particulier ?

A priori c’est un produit qui se vend aux alentours des 250€ par Cdiscount depuis plus de 3 ans donc le prix barré ne met pas en avant une vraie bonne affaire.
Pire : le prix barré est calculé au 19/11/2018 sur un prix moyen constaté (511€) supérieur au prix conseillé par le fabricant (399€) de plus de 110€.

CDiscount offre un tarif plutôt stable depuis 3ans sur ce produit. Par  contre cela signifierait que les autres marchands ont au contraire fortement augmenté leur tarif sur ce modèle.

 

Copie d’écran du 23 novembre 2018

 

Conclusion: ne vous faites pas plumer !

Restez vigilant et comparez les prix.

Certes certains dirons que avons eu de la « chance » dans notre recherche de comparaison ou que nous sommes tombés par hasard sur le produit qui ne devrait pas être là, ou qui comporte justement une erreur.

Que nenni puisqu’il suffit de surfer quelques secondes sur web archives pour constater des dizaines de cas similaires.

Qu’en penser ? Il est possible, bien heureusement, de faire de très bonnes affaires lors d’opérations de promotion mais ce n’est pas toujours le cas où la promesse de réduction n’est qu’une vague fumisterie.

France,