Meurthe et Moselle
Partager
S'abonner
Ajoutez IDJ à vos Favoris Google News

Covid 19 : dépistage systématique à l’EHPAD Notre-Maison de Nancy

La Ville de Nancy met en place dès aujourd’hui un dépistage systématique Covid-19 à l’EHPAD Notre-Maison avec le concours médical des laboratoires AtoutBio et l’autorisation de l’Agence Régional de Santé Grand Est.

Maison de retraite Notre-Maison à Nancy (DR)
Maison de retraite Notre-Maison à Nancy (DR

D’ici la fin de cette semaine l’ensemble du personnel et tous les résidents de l’EHPAD Notre-Maison de Nancy (152 lits) seront testés via une nouvelle solution sanguine. Les résidents ne pouvant pas pour raison médicale avoir de prise de sang auront un test nasal.
Jusqu’à présent, les personnes présentant des symptômes d’infections virales ont été testées par écouvillonnage naso-pharyngé pour détecter directement la présence de virus dans les voies aériennes et éviter les risques de propagation par projection de gouttelettes issus de la salive. Ce test est utile surtout s’il peut être répété à différents moments et par différents modes de prélèvement.

Cellule pluridisciplinaire

Un nouveau type de dépistage est à présent possible par une prise de sang permettant de doser le taux d’anticorps produit par la personne ayant été en contact avec le virus. C’est ce que l’on appelle une sérologie. Ce test permet donc de séparer au moins trois catégories :
– les personnes n’ayant pas été infectées : sérologie négative
– les personnes en cours d’infection qui peuvent être contaminantes pendant 21 jours.
– les personnes immunisées.
Ces tests par sérologie nécessitent un dosage dynamique avec un second dosage à 15 jours d’intervalle de manière empirique.

Ce dépistage complète les nombreuses mesures déjà mise en place dans cet établissement pour protéger les résidents et le personnel.

La Ville de Nancy a mis en place en place à l’EHPAD Notre-Maison une cellule pluridisciplinaire de prévention et d’observation Covid-19 dans les jours qui ont suivi l’apparition des cas italiens. Cette cellule est pilotée par la Directrice, en lien très étroit avec la Direction générale du CCAS. Elle est composée du médecin coordonnateur de l’établissement, de la directrice adjointe et des autres cadres de l’établissement. Elle se réunit trois ou quatre fois par semaine, autant que nécessaire.

Masques et tabliers

La Ville de Nancy et son CCAS ont diffusé la recommandation d’éviter les contacts physiques et de ne pas serrer les mains dès la fin des vacances scolaires d’hiver. Un rappel a été fait le jeudi 5 mars aux équipes de Notre Maison.
Suite à la recommandation de l’ARS, dès le 5 mars, nous avons également mis en œuvre une prise de température pour tous les visiteurs et pour les agents. Du gel hydro-alcoolique a été placé à chaque entrée de l’établissement, devant les 3 ascenseurs à chaque étage dès la mi-décembre. Les points de contact dans l’établissement sont nettoyés deux fois par jour.
Depuis le lundi 30 mars, tous les agents portent des masques chirurgicaux sur l’intégralité de leur temps de travail. Des tabliers à usage unique sont également à la disposition des agents lorsqu’ils effectuent certaines taches comme le tri et l’entretien du linge sale.

L’établissement progressivement fermé

Un registre « visiteurs » a été mis en place le mardi 2 mars. Un mail a été envoyé aux familles le mercredi 3 mars indiquant qu’il était préférable que les enfants ne viennent pas dans l’établissement.
Le 5 mars, il a été expliqué aux familles et aux résidents la forte restriction sur les sorties familiales.
Le 12 mars, les visites dans l’établissement ont été interdites. Les familles ont été informées par mail.
Le 16 mars fut interdite, sauf urgence médicale, la présence de tous les professionnels de santé : kinésithérapeute, ergothérapeute et médecin généraliste.

Isolement et confinement

Les procédures d’isolement avaient été actualisées à la mi-décembre pour faire face à l’épidémie de gastro-entérite et de grippe. Devant le risque pandémique, l’Agence régionale de santé a demandé aux EHPAD de réfléchir à la création d’un espace isolé du reste de l’établissement.
Un secteur dédié été défini pour accueillir les premiers malades pour permettre de limiter les risques de contagion dans la structure et renforcer la surveillance des malades.
Cette zone covid+ est prête à fonctionner. Elle est extensible. Tout d’abord six chambres qui pourront aller jusqu’à 20 chambres. Le fonctionnement et l’organisation de cette zone permettra rapidement de créer d’autres zones dans l’établissement si le besoin s’en faisait sentir. Toutes les procédures ont été revues pour éviter la propagation du virus.
Depuis le jeudi 26 mars, les résidents sont confinés à leur étage. La salle à manger du rez-de-chaussée a été fermée, les animations collectives qui existaient encore ont été annulées.
Les repas seront pris en chambre à partir de ce jour, mardi 31 mars. Il est demandé aux résidents de limiter la circulation dans les couloirs de leur étage au seul besoin d’activité physique pour éviter les risques de perte psychomotrice.

Continuité de l’activité

La Ville de Nancy a mis à jour le plan de continuité d’activité, permettant de préparer une éventuelle dégradation des conditions de fonctionnement et d’identifier les renforts éventuels nécessaires
Il prévoit les actions essentielles à maintenir en fonction des ressources humaines présentes dans l’établissement et nous avons revu nos relations avec nos prestataires : le linge, l’entretien des chambres et des communs.
Des salariés ont été recrutés, la quotité de travail des agents qui n’étaient pas à temps complet a été augmentée, les contrats à durée déterminée ont été renouvelés et il est fait appel à du personnel intérimaire dans l’équipe soins.

Une attention particulière est bien sûre portée aux stocks, notamment en matière de matériel médical.
Cette semaine, chaque agent, quel que soit son métier, visionnera le tutoriel diffusé par l’Agence régionale de santé sur les techniques d’habillage et de déshabillage, par petits groupes avec les explications d’une infirmière puéricultrice du CCAS venu en renfort.
Les agents de l’EHPAD Notre-Maison peuvent entrer en contact avec une psychologue.

Rendez-vous via skype

Le médecin coordonnateur est la personne référente pour les familles.
Des mails sont envoyés régulièrement aux familles pour les informer et Notre-Maison a mis en place un système de vidéo rendez-vous. Les familles peuvent demander des rendez-vous et grâce à Skype, l’équipe d’animation les mets en relation avec leurs proches.
En cas d’apparition du virus dans l’établissement, une infirmière sera désignée « officier de liaison ». Elle aura la mission de communiquer avec les familles des résidents malades et confinés dans la zone dédiée pour les rassurer.

France,Grand Est,Lorraine,Meurthe et Moselle,