Grand Est
Partager
S'abonner
Ajoutez IDJ à vos Favoris Google News

Coronavirus : 674 morts en France et une grande solidarité dans le Grand Est

Face à la gravité de la situation, la solidarité transfrontalière s’exprime dans la région Grand Est avec l’Allemagne, la Suisse et le Luxembourg. Le point avec Josiane Chevalier, préfète de la région Grand Est et Christophe Lannelongue, directeur général de l’agence régionale de santé Grand Est.

Situation au 22 mars 2020
Situation au 22 mars 2020

Au 22 mars 2020, on compte en France 16.018 personnes infectées par le Covi-19 et 674 sont décédée. Dans le Grand Est, 1977 personnes sont hospitalisées dont 480 en réanimation soit 45 de plus qu’hier. L’ARS, grâce à la mobilisation de tous les acteurs a pu doubler, les capacités d’accueil en réanimation à l’échelle régionale et compte ce jour près de 900 lits en réanimation.

Décompte dans le Grand Est au 22 mars 2020
Décompte dans le Grand Est au 22 mars 2020

402 personnes sont d’ores et déjà sorties d’hospitalisation, leur état de santé ayant été considéré comme rassurant.

Depuis le début de l’épidémie, le nombre total de décès de patients pour le Grand Est s’élève à 271 en prenant en compte les personnes confirmées virologiquement positives au Coronavirus Covid-19 ainsi que les personnes non testées mais dont le décès est rapporté à une infection par Coronavirus.

Cette évolution confirme que la situation continue de s’aggraver. Il est absolument impératif de rester en confinement chez soi, de limiter au maximum ses déplacements extérieurs et de respecter strictement les mesures barrières.   

100 professionnels mobilisés dès lundi pour soutenir psychologiquement les soignants du Grand Est

Actuellement, les personnels soignants sont très fortement mobilisés dans la gestion de l’épidémie liée au COVID-19 et subissent une énorme charge émotionnelle. Afin d’apporter un soutien psychologique en appui des cellules médico-psychologiques des établissements déjà mobilisées, l’ARS Grand Est a aussi sollicité l’association SPS (Soins aux professionnels en santé) pour mettre à disposition des professionnels qui en ressentent le besoin :

  • Une plateforme d’appel nationale gratuite : 0 805 23 23 36 (numéro vert)
  • Une application mobile : Plateforme SPS téléchargeable gratuitement sur smartphone via Apple Store ou Google Play Store
  • 100 psycho-cliniciens disponibles pour les professionnels Grand Est

 

Solidarité transfrontalière avec l’Allemagne, la Suisse et le Luxembourg
Josiane Chevalier, préfète de la région Grand Est et Christophe Lannelongue, directeur général de l’agence régionale de santé Grand Est, ont tenu à remercier le Bade-Wurtemberg, la Rhénanie-Palatinat, la Sarre, les cantons suisses de Bâle ville, Bâle campagne et du Jura, ainsi que le Luxembourg, pour leur offre d’accueillir des patients du Grand Est.
Les évacuations sanitaires vers des établissements des pays voisins ont commencé. Elles sont organisées par l’agence régionale de santé en lien avec les établissements hospitaliers concernés.

La solidarité exceptionnelle, montrée par nos voisins, témoigne de la qualité des relations qui se sont nouées dans l’espace du Rhin Supérieur et celui de la Grande Région, aux frontières de la région Grand Est.
Cette aide est cruciale pour faire face à l’afflux croissant de patients dans les établissements du Grand Est et vient compléter la solidarité mise en œuvre depuis déjà plusieurs jours à l’échelle intra-régionale et nationale.

Solidarité intra-régionale entre les établissements sanitaires
La solidarité inter-établissements fonctionne parfaitement entre les départements de la région. Ainsi, 480 patients sont actuellement pris en charge dans les structures de réanimation de la région grâce à une centaine de lits de réanimation ouverts dans les structures privées.
L’ARS, grâce à la mobilisation de tous les acteurs du Grand Est, a ainsi pu doubler, les capacités d’accueil en réanimation à l’échelle régionale et compte ce jour près de 900 lits en réanimation.

Solidarité nationale grâce à l’appui de l’armée
Grâce à l’appui des services de santé des armées via l’opération Morphée, ce sont 12 patients qui ont pu être transférés de Mulhouse vers les hôpitaux d’instruction des armées de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur (Toulon, Marseille) et le CHU de Bordeaux.
Cet appui est renforcé par le fonctionnement opérationnel, dès la semaine prochaine, de l’Élément militaire de réanimation du Service de santé des armées (EMR-SSA). Ces 30 lits de réanimation permettront également de soulager les infrastructures hospitalières saturées.

Solidarité des professionnels de santé volontaires
400 professionnels de santé volontaires, dont des médecins et des infirmiers spécialisés en anesthésie réanimation, ont répondu présents pour rejoindre les structures de santé de la région en fonction des besoins des territoires. Les étudiants en santé de toute la région se sont également mobilisés pour rejoindre l’effort de soutien des structures de santé du Grand Est.

Vous retrouverez plus d’informations sur les sites internet du Gouvernement du Ministère des Solidarités et de la Santé et de Santé publique France.

France,Grand Est,