France
Partager
S'abonner
Ajoutez IDJ à vos Favoris Google News

Un dimanche à Verdun

La commémoration du centenaire de la bataille de Verdun, dimanche, en présence du président François Hollande et de la chancelière Angela Merkel, réaffirmera l’amitié indéfectible entre la France et l’Allemagne voulue par Charles de Gaulle et Konrad Adenauer au sortir de la deuxième guerre mondiale.

Capture.JPG paix
Les artisans de la Paix

Cent ans après cette terrible bataille qui a fait 300.000 morts, le couple Hollande et Merkel sera main dans la main, à Verdun, sur ces lieux de mémoire où sont venus se recueillir avant eux, de nombreux chefs d’Etat et de gouvernement.
Un signe fort, symbolique certes, mais tellement nécessaire pour sceller l’amitié entre deux peuples qui se sont déchirés plusieurs fois au cours de l’histoire. Deux peuples, main dans la main, comme l’avaient déjà voulu, le 22 septembre 1984, devant l’ossuaire de Douaumont, François Mitterrand et Helmut Kohl. Le « geste de Verdun » a fait le tour du monde et marqué à jamais l’amitié franco-allemande.

Un avenir commun

Dimanche, à Verdun, les cérémonies du centenaire de la plus célèbre des batailles du 20ème siècle sera l’occasion de montrer au monde que Paris et Berlin ont un avenir commun. Avenir économique, certes, puisque l’Allemagne est le premier partenaire commercial de la France, avec 170 milliards d’euros échangés entre les deux pays en 2015, avenir politique aussi dans l’Europe et dans le monde.
Cet avenir qui passe obligatoirement par la coopération éducative de la jeunesse. Quatre mille jeunes dont plus de mille Allemands seront présents, demain, à Verdun. « Il nous faut agir avec nos paroles et nos actes pour que cette amitié soit utile à l’Europe et au monde » a expliqué François Hollande au micro de France Culture.
Cent ans après la boucherie de la Grande Guerre, Verdun doit rester le symbole de la Paix.

http://cmpaix.eu/fr/

http://verdun2016.centenaire.org/

Allemagne,Europe,France,