Meurthe et Moselle
Partager
S'abonner
Ajoutez IDJ à vos Favoris Google News

Mathieu Klein et d’autres élus décidés à soutenir le tourisme

Le président du Conseil départementale de Meurthe-et-Moselle et de nombreux élus territoriaux proposent au Premier Ministre de se mobiliser pour soutenir la filière touristique durablement.

La place Stanislas, à Nancy (DR)
La place Stanislas, à Nancy (DR)

« Deux millions d’emplois directs et indirects sont menacés, 210 000 cafés & restaurants, 20 000 hôtels sont en sursis. Nous sommes prêts à agir pour les accompagner à la reprise et proposons à Edouard Philippe une mesure simple et efficace : la création d’un chèque tourisme  »
Mathieu Klein et de nombreux élus territoriaux proposent au Premier Ministre de se mobiliser pour soutenir la filière touristique durablement
Mathieu Klein, président du conseil départemental de Meurthe-et-Moselle, conjointement avec le président de la région Nouvelle-Aquitaine, Alain Rousset, la présidente de la région Occitanie, Carole Delga, le président du département de l’Ardèche, Laurent Ughetto, le président du conseil départemental des Landes, Xavier Fortinon, le président du département de l’Aude, André Viola, le président du département du Gers, Philippe Martin, le député de l’Ardèche, Hervé Saulignac, la députée du Gers, Gisèle Biemouret, le député des Landes, Boris Vallaud et le député de Meurthe-et-Moselle, Dominique Potier ont adressé un courrier à Édouard Philippe, Premier ministre, pour lui proposer d’accompagner le secteur touristique, de l’hôtellerie et de la restauration, en même temps que les personnes précaires et peu favorisées qui vont subir les effets de la crise sociale annoncée (ci-dessous).

Reprise de la consommation

La situation du secteur du tourisme suscite une attention particulière à l’approche d’une saison qui s’annonce compromise. Deux millions d’emplois directs et indirects sont menacés, 210 000 cafés et restaurants, 20 000 hôtels sont en sursis. Afin de répondre durablement et efficacement à l’ensemble des professionnels du domaine et aux publics les plus démunis, des départements, des régions et des députés français se sont unis pour soumettre une proposition concrète au gouvernement au-delà du plan dédié à ce secteur représentant 8% du PIB.

LA CRÉATION D’UN TITRE DE PAIEMENT SPÉCIFIQUE
(type titres-restaurant, chèques culture, chèques vacances, chèques cadeaux, CESU, CAP…)
La proposition consiste à agir directement, en toute transparence et de manière traçable, via un titre spécial de paiement dédié. La création de titres spéciaux de paiement possède comme garantie une relance ciblée du secteur touristique par la consommation. En accordant à ces titres une durée de vie limitée à six mois, ils inciteraient à une reprise de la consommation rapide.

CE TITRE DE PAIEMENT CONSTITUE UN SOUTIEN A LA PROFESSION ET A LA POPULATION
Ce moyen de paiement sous forme d’un chèque ou d’un titre dématérialisé consiste en une aide à l’assiette, à la nuitée et au transport qui pourrait être réservée aux 50% de Français dont le revenu est inférieur au revenu médian, c’est-à-dire un peu au-delà des 40% de Français habituellement non-partant en vacances.
Le dispositif est simple, lisible et connu. Des opérateurs existent et des solutions techniques réactives d’innovation sociale et de développement sont disponibles pour mettre en place rapidement un dispositif économiquement efficace et socialement juste.

L’EFFET VERTUEUX DE CE SOUTIEN
Un montant alloué génère dans les faits une dépense supérieure auprès des commerçants par le complément que le bénéficiaire apporte lors de l’achat. Ainsi, l’enveloppe d’aide décidée par la collectivité se traduit par un apport d’affaires supérieur chez les commerçants.

Lettre à Edouard Philippe

France,Grand Est,Lorraine,Meurthe et Moselle,