Emploi et formation transfrontalière

Les partenaires pérennisent le projet « Réussir sans Frontière »

 

Emploi et formation transfrontalière
Emploi et formation transfrontalière

La 5ème réunion du comité de pilotage de l’apprentissage transfrontalier dans le Rhin Supérieur sur le thème de la formation professionnelle de part et d’autre de la frontière et la cérémonie de clôture du projet Interreg V « Réussir sans Frontière – Erfolg ohne Grenzen » se sont déroulées ce mercredi 29 novembre à Wörth. Cette rencontre, placée sous la présidence de Daniela Schmitt, Secrétaire d’Etat au Ministère de l’économie, des transports, de l’agriculture et de la viticulture du Land de Rhénanie-Palatinat, a réuni plus de 80 participants.

 En réponse à l’invitation, Daniela Schmitt, Werner Schreiner, chargé de la coopération transfrontalière auprès de la Ministre-Présidente du Land de Rhénanie-Palatinat, Gabriela Mühlstädt-Grimm, VicePrésidente du Regierungspräsidium de Karlsruhe, représentant le Land du Bade Wurtemberg, Nicole Muller-Becker, Vice-Présidente de la Région Grand Est en charge de la Coopération transfrontalière et du Développement du multilinguisme, Sophie Béjean, Rectrice de l’Académie de Strasbourg, et Claudine Guille, Adjointe au chef du Pôle Entreprises, Economie, Emploi de la Direccte Grand Est, ont échangé sur les perspectives de l’apprentissage entre la France et l’Allemagne. Ils ont notamment évoqué l’accélération de la procédure de reconnaissance des diplômes, l’apprentissage de la langue voisine dans les écoles, et le renforcement des liaisons de transports publics afin de rendre l’apprentissage transfrontalier encore plus attractif. En étroite collaboration avec les chambres consulaires, les entreprises et les Centres de Formation par Alternance (CFA), l’objectif est d’accroître le nombre de contrats. Cette expérimentation positive a conduit les partenaires à déposer la marque « Réussir sans frontière » afin de pérenniser l’ensemble des actions mises en œuvre. « L’apprentissage transfrontalier est une formidable opportunité pour les jeunes du Rhin Supérieur » ont-ils souligné.

La formation théorique dans son pays et la formation pratique dans le pays voisin

 L’accord-cadre sur l’apprentissage transfrontalier signé entre la Rhénanie-Palatinat, le BadeWurtemberg et la France permet aux élèves, aux apprentis et aux demandeurs d’emploi d’Alsace (Grand Est), du Bade-Wurtemberg et de Rhénanie-Palatinat de réaliser la partie pratique de leur apprentissage de l’autre côté de la frontière, tout en suivant la partie théorique dans leur pays de résidence.

Cette année, le projet Interreg V Rhin Supérieur « Réussir sans Frontière – Erfolg ohne Grenzen » a permis à 83 jeunes du Rhin Supérieur d’effectuer un apprentissage transfrontalier. Le projet a également permis de mettre en place un site web dédié www.reussirsansfrontière.eu avec des informations utiles, de nombreuses offres de formation et d‘accompagnement.

La Région Grand Est, porteur du projet aux côtés de plusieurs co-financeurs et de 33 partenaires, en a tiré un bilan positif : « Nos frontières ne sont pas des limites, mais des passerelles. C’est l’esprit de notre action quotidienne avec l’ensemble de nos partenaires et c’est le sens de l’ambition que nous souhaitons porter encore plus loin à l’avenir», l’a rappelé Nicole Muller-Becker.

« Ce projet illustre les actions de la politique européenne en faveur de la coopération transfrontalière et répond parfaitement aux exigences d’une région transfrontalière. Il permet aux jeunes de se familiariser avec le mode de vie et le monde professionnel du pays voisin pour acquérir un savoir-faire essentiel, tout en assurant une main d’œuvre qualifiée dans le Rhin Supérieur », a ajouté Daniela Schmitt.
Depuis sa création, ce dispositif a permis à près de 1 500 personnes de saisir des opportunités de qualification ou d’alternance et à plus de 2 700 élèves d’accéder au monde professionnel dans le pays voisin.

L’accord-cadre sur l’apprentissage transfrontalier

 L´accord-cadre relatif à l´apprentissage transfrontalier a été signé en 2013 par 28 institutions françaises et allemandes. Cette initiative de la Conférence du Rhin Supérieur est destinée à encourager et à faciliter la mobilité transfrontalière des apprentis. L´accord définit précisément le cadre et les conditions de l´apprentissage transfrontalier, ouvert à présent aux jeunes de tous les niveaux de formation en Alsace, dans le Bade-Wurtemberg et en Rhénanie-Palatinat.

Depuis le début du dispositif, 430 contrats d’apprentissage transfrontalier ont été signés, dont 83 nouveaux contrats en 2018. Des contrats supplémentaires pourraient être signés d’ici la fin de l’année.

 L’apprentissage transfrontalier en quelques mots

 –         430 apprentis : 309 apprentis transfrontaliers suivent ou ont suivi une formation en post-bac et 121 une formation en infra-bac,

–         139 formations différentes : tous les niveaux de formation sont représentés, du CAP au diplôme d’ingénieur dans tous les domaines de formation (industrie, commerce, agriculture, informatique, etc.),

–         32 CFA distincts ont participé au dispositif, dont 5 CFA allemands,

–         253 entreprises engagées dans l’ensemble du Rhin Supérieur, dont 70 ont signé au moins deux contrats. 

La formation et l’emploi au cœur du projet INTERREG V « Réussir sans frontière – Erfolg ohne Grenzen »

Tirer parti d’une situation géographique favorable pour élargir son horizon professionnel, enrichir son parcours et décrocher un emploi qualifié, telles sont les ambitions du projet « Réussir sans frontière », qui s’articule autour de 3 axes :

  • mettre en valeur les opportunités de formations et de travail transfrontaliers,
  • assurer un accompagnement adapté des candidats à un projet professionnel transfrontalier (parcours de formation sur-mesure, imprégnés de la double culture franco-allemande, cours de langue et accompagnement des publics, aides à la mobilité, ateliers de soutien à la recherche d’emploi, permanences franco-allemandes par des conseillers…),
  •  améliorer la cohérence et l’articulation entre l’offre de formation et la demande en main d’œuvre des entreprises (identification des jeunes et des demandeurs d’emploi souhaitant travailler en Allemagne et des entreprises allemandes prêtes à recruter, valorisation des compétences acquises en formation ou en emploi…).

Le projet « Réussir sans Frontière » a fait émerger de nouveaux partenariats, synergies et projets en faveur de la mobilité professionnelle transfrontalière. Il a également contribué à accroître la fréquentation des salons d’orientations en Allemagne.

Les bénéficiaires du projet « Réussir sans frontière »

 –         613 demandeurs d’emploi formés spécifiquement, y compris en langue allemande et technique, –           218 nouveaux apprentis transfrontaliers depuis 2016,

–         766 élèves, futurs apprentis ou demandeurs d’emploi ont pu bénéficier d’une visite d’entreprise du Rhin Supérieur,

–         633 bénéficiaires, à ce jour, des ateliers interculturels (ateliers CV et lettre de motivation, vie quotidienne dans le pays voisin, coaching interculturel des candidats et des formateurs en entreprise),

–         2 716 élèves ont pu faire un parcours « découverte » du monde professionnel d’une journée ou un séjour « découverte » d’une semaine dans le pays voisin,

–         3 266 bénéficiaires de bourses de mobilité OFAJ, dont 121 apprentis, 290 demandeurs d’emploi et 2 716 élèves,

–         un site internet : www.réussirsansfrontière.eu et www.erfolgohnegrenzen.eu,

–         une chaîne Youtube : https://www.youtube.com/playlist?list=PLbSXuVaqDKnBgPr9JivNFzU9utcLiS,

–         un réseau d’apprentis transfrontaliers : https://www.facebook.com/groups/2018468888225106/



Lire Aussi