Edition du mardi 19 juin 2018

Caméras des Champs : le palmarès

La cérémonie du 20e Festival International du Film Documentaire sur la Ruralité s’est déroulée à Ville-sur-Yron (54).

20ème Festival Caméras des Champs (affiche)

20ème Festival Caméras des Champs (affiche)

Le jury a décerné trois prix et un prix d’encouragement « Daniel Guilhen » (ancien Maire du village), complétés par un prix du public et des habitants, un prix des lycéens et un prix spécial « 20 ans ». Au total, 14 films étaient en compétition.
Le jury du 20e festival était composé Catherine Catella (co-lauréate du Festival 2017), Marc Dufumier (ingénieur agronome, professeur émérite d’agriculture comparée et développement agricole à AgroParisTech), Thomas Grand (directeur de l’association Image’Est), Rémy Thomas (agriculteur à Gondrecourt, nouvellement retraité), Nathan Vital (étudiant en Master 2 Conception et production audiovisuelle à l’Institut Européen de Cinéma à Nancy) et Garance Zipper (étudiante en cinéma à l’Université de Lorraine-Metz). Il a décerné les prix suivants :

Grand Prix

L’HEURE DES LOUPS
Réalisé par Marc Khanne – France – 55 mn – 2018
Été 2015, parti filmer les bergers des Cévennes, le réalisateur est le témoin de l’attaque d’un loup sur un troupeau. D’emblée, le spectateur est entrainé dans l’émotion d’une enquête à fleur de peau. C’est que les attaques font mal. Il y a le stress, la fatigue, et derrière la peur que ça n’en finisse pas. Alors les éleveurs peuvent-ils vivre avec les loups comme l’affirment ses
défenseurs ? À quelles conditions ? Et la biodiversité, le hors-sol, les moyens de protection, la gestion du prédateur ? Des Cévennes aux Alpes, en passant par les Vosges, le film explore les contradictions et les éléments clés d’un impossible débat.

2e Prix du jury

LA GUERRE DES MOUTONS
Réalisé par Franck Serre – France – 52 mn – 2017
Gérard est éleveur de brebis dans les « prés-salés » en Normandie. À l’approche de la retraite, il semble enfin décidé à transmettre son exploitation avec ses quotas de brebis. De son coté, Stéphanie a quitté, il y a quelques années, sa vie parisienne pour être bergère. Pour agrandir son troupeau et vivre de son métier, elle convoite les quotas de Gérard comme Catherine, une
autre éleveuse. Mais c’est Cindy, une nouvelle venue, qui doit reprendre la succession… Les bergers vont devoir s’affronter entre rêve et désillusion.

LA TERRE ET LE TEMPS
Réalisé par Mathilde Mignon – France – 56 mn – 2017
Le film accompagne l’été de Sylvie et Yvonnick, Christian, Etienne, Denis et Yvonne, tous agriculteurs du bassin rennais. Autour d’eux, des lotissements sortent de terre, le métro s’approche. La ville avance et les terres agricoles, elles, s’amenuisent. Tandis que Christian, photographe itinérant, inscrit ces agriculteurs périurbains dans un décor intemporel, le film s’invite au cœur de leurs questionnements, à l’écoute de leurs aspirations et de leurs appréhensions.

Prix d’encouragement « Daniel Guilhen »

THE VOICE OF THE LAND
Réalisé par Carlo Bolzoni & Guglielmo Del Signore – Roumanie – 30 mn – 2016 Environ 5 millions de « ranii » vivent à la campagne et à la périphérie des villes de Roumanie. Taran signifie paysan mais aussi terre, « appartenance à la terre ». Avec près de 50% des paysans de l’Union européenne et 13,3 millions d’hectares consacrés à l’agriculture, la Roumanie est l’une des plus grandes ressources agricoles d’Europe. Cependant, par ici, l’agriculture et l’agriculture à petite échelle sont perçues davantage comme un obstacle que comme une ressource. The Voice of the Land est un
voyage dans la campagne roumaine, un voyage mené par des paysans, un documentaire sur la terre, la souveraineté alimentaire et la vie. Qu’est-ce que cela signifie d’être un paysan ? Une simple question nous emmène dans ce voyage plein de beautés, de problèmes et de gens.

PRIX SPÉCIAL « 20 ANS »

Ce prix est soutenu par le Crédit mutuel et porte sur l’ensemble des films en compétition de cette année. Pour le décerner, un jury dédié formé de représentants de festivals avec lesquels Caméras des Champs entretient des liens forts et privilégiés a été composé. Il accueillait les personnes suivantes : Jérémie Barrault : Les Conviviales de Nannay (Nièvre), Agnès Beaufils : Festival « Cinéma et ruralité » de Saint-Pierre-sur-Dives (Calvados), Jean-Louis Devèze : Festival du film de Lama (Haute-Corse), MarieFrançoise Philippe : Festival « Cinéma et ruralité » de La Biolle (Savoie), Marcel Radix : « Festi’vache » à Saint-Martin-en-Haut (Rhône), Jean-Jacques Rault : rencontres du film documentaire de Mellionnec (Côtes-d’Armor), Marianne Boiron-Reverbel : Festival « Caméra en Campagne » de Saint-Julien-enVercors (Drôme). Ce jury a récompensé le film suivant :

SEMENCES DU FUTUR
Réalisé par Honorine Perino – France – 81 mn – 2017
Comment créer les plantes qui nous nourriront demain ? Deux lobbyistes nous font voyager dans leurs univers scientifiques pour créer de nouvelles variétés de plantes et révèlent peu à peu leurs stratégies par rapport au réchauffement climatique et leurs visions opposées du rapport de l’homme à la nature.

PRIX DU JURY LYCÉEN

Parrainé par la Région Grand Est, le jury lycéen est composé d’élèves des établissements du Grand Est et a décerné le prix suivant :

THE VOICE OF THE LAND
Réalisé par Carlo Bolzoni & Guglielmo Del Signore – Roumanie – 30 mn – 2016

PRIX DU PUBLIC ET DES HABITANTS

MAL HÊTRE : ENQUÊTE SUR LA FORÊT
FRANÇAISE
Réalisé par Samuel Ruffier et Paul-Aurélien Combre – France – 52 mn – 2017
Le bois, c’est La ressource à la mode. C’est beau, c’est écologique, ça a un côté authentique, et surtout c’est durable. En théorie, un
arbre ça repousse, mais à chaque fois que l’on pose une caméra quelque part, on découvre qu’il y a un écart entre la théorie et la réalité.

AU SUJET DE « CAMERAS DES CHAMPS »
L’objectif du festival « Caméras des Champs » est de montrer la ruralité dans sa grande diversité en prenant comme support la diffusion de films documentaires. La sélection, composée de films récents, se veut la plus proche possible des grands enjeux actuels du monde agricole et paysan, mais aussi du monde rural au sens large du terme. Chaque année, « Caméras des Champs » convie aux projections de nombreux réalisateurs et spécialistes qui viennent débattre avec le public sur le fond et la forme des documentaires diffusés. Le festival est pour le grand public l’occasion de découvrir ou redécouvrir le monde rural mais aussi une agriculture ou des campagnes qui changent, évoluent et s’interrogent.

 

Lire Aussi