Prix de l’électricité : une proposition sur la table… Chiche ?

Point-de-vue. Pour contenir la hausse du prix de l’électricité, pourquoi ne pas baisser la TVA ?

Christian Eckert, ancien secrétaire d'Etat au Budget (DR)
Christian Eckert, ancien secrétaire d’Etat au Budget (DR)

Par Christian Eckert

Dès les premiers mois du quinquennat Macron, des allègements d’impôt ont été mis en place pour les plus riches avec la suppression de l’ISF et l’instauration de la flat-tax pour près de 5 Milliards. Le gouvernement a promis aussi de baisser l’impôt sur le revenu de la petite moitié des foyers fiscaux (forcément les moins en difficultés) qui le paye.
« En même temps », le prix de l’électricité augmente en juin de près de 6% pour tout le monde, y compris pour les plus défavorisés qui n’ont rien vu des mesures précédentes !
Le PDG d’EDF pointe le poids des taxes dans les factures d’électricité. Il n’a pas complétement tort !
Le Ministre de l’Ecologie, que l’on a connu plus attentif aux questions sociales, dénonce les avantages du personnel : vieille recette de droite, aligner tout le monde vers le bas… S’assoir sur les acquis sociaux… Opposer les pauvres aux « un peu moins pauvres » … Écœurant, et pas à la hauteur !
Une solution existe pour donner de l’oxygène à tout le monde : diminuer la TVA aujourd’hui de 20% sur la consommation. C’est possible tout de suite car autorisé par la directive européenne en vigueur. Si le budget de l’État ne l’absorbe pas malgré les bonnes nouvelles recensées ici et là, on peut rétablir l’ISF. C’est une des conclusions du Grand Débat…
Chiche ?