Luxembourg

Un nouveau tandem à la présidence de l’Université de la Grande Région-UniGR

Réunis à l’Université du Luxembourg le 13 novembre 2019, les présidents et recteurs des universités membres de l’Université de la Grande Région ont dessiné les contours d’un avenir prometteur pour le groupement universitaire transfrontalier.

1er rang : Prof. Pallage, Université du Luxembourg ; Prof. Schmitt, Universität de la Sarre ; Prof. Mutzenhardt, Université de Lorraine ; Prof. Jäckel, Université de Trèves ; Prof. Wolper, Université de Liège.

Le professeur Manfred Schmitt (président de l’Université de la Sarre) et le professeur Stéphane Pallage (recteur de l’Université du Luxembourg) ont été respectivement élus président et vice-président du conseil d’administration de l’Université de la Grande Région réuni le 13 novembre 2019 à l’Université du Luxembourg.
Le professeur Pierre Mutzenhardt (président de l’Université de Lorraine) a passé le relai de la Présidence à son collègue sarrois après deux mandats de deux ans très riches : « L’intensité et la qualité de la coopération au sein de l’UniGR sont exemplaires. Notre capacité à fédérer nos compétences autour d’ambitions conjointes est devenue un atout exceptionnel pour faire face ensemble aux défis européens et internationaux ». Cette intense période a été marquée par la mise en place de la structure légale de l’UniGR (UniGR a.s.b.l.), le renforcement de la visibilité européenne de l’UniGR et le développement de ses domaines phares, notamment la création de l’UniGR-Center for Border Studies (centre de recherche transfrontalier spécialisé dans les études sur les frontières).

Un contexte européen

Avec l’approbation du nouveau plan stratégique, le professeur Manfred Schmitt et le professeur Pallage ont ouvert de nouvelles perspectives de coopération. Celui-ci est principalement axé sur le développement de nouvelles formes de mobilité et de formations multilingues résolument européennes. Mais l’UniGR poursuivra aussi son développement dans les domaines de la recherche et du transfert de technologies. En s’appuyant sur le dynamisme des coopérations scientifiques, l’UniGR aspire aussi à devenir un haut lieu de recherche et d’innovation et un acteur majeur du développement territorial transfrontalier. Des écoles européennes seront ainsi créées dans des domaines scientifiques privilégiés pour répondre aux enjeux territoriaux et sociétaux de la Grande Région dans le contexte européen.

Une longueur d’avance

Pour le professeur Schmitt, il s’agit là « d’une façon beaucoup plus prometteuse de tirer profit des avantages liés à la proximité géographique et la diversité culturelle de la Grande Région pour participer activement à l’avenir de l’Europe et donner plus d’attractivité à notre écosystème de l’innovation. L’UniGR contribue ainsi de manière décisive au renforcement de l’attractivité et du dynamisme de la Grande Région ».

A la veille de la prochaine période de programmation européenne, l’UniGR souhaite se profiler comme une université transfrontalière pionnière pour les universités européennes. Le professeur Pallage conclut que l’UniGR a « une longueur d’avance par rapport à de nombreux partenariats européens et un bel avenir devant elle quand on observe tous les potentiels de coopération détectés et les projets concrets imaginés au cours de ces derniers mois ».

L’Université de Lorraine est un établissement public d’enseignement supérieur composé de 10 pôles scientifiques rassemblant 60 laboratoires et de 9 collégiums réunissant 43 composantes de formation dont 11 écoles d’ingénieurs. Elle compte près de 7 000 personnels et accueille chaque année plus de 60 000 étudiants.

L’Université de la Grande Région – UniGR
L’Université de la Grande Région est un groupement universitaire innovant regroupant les universités de Kaiserslautern (D), Liège (B), Lorraine (F), Luxembourg (LU), Sarre (D) et Trèves (D). La coopération entre les six établissements d’enseignement supérieur et de recherche de la Grande Région, débutée en 2008 grâce à une subvention attribuée par l’Union européenne, s’est poursuivie à l’issue du projet et s’est matérialisée en 2015 par le création d’une forme juridique propre pour le groupement, lui permettant ainsi de porter des projets au service de ses membres et d’assurer une coordination conjointe de la coopération.

D’un point de vue géographique, la distance séparant les universités de Kaiserslautern, Liège, Lorraine, du Luxembourg, de Trèves et de Sarre n’est pas très importante. Il est possible de se rendre d’une université à l’autre en seulement quelques heures. Néanmoins, il y a encore quelques années, d’importantes barrières administratives séparaient ces universités, qui ont progressivement été levées. Lorsque des étudiant(e)s s’inscrivent aujourd’hui dans une des universités partenaires de l’ « Université de la Grande Région » (UniGR), ils bénéficient gratuitement de l’offre des cinq autres. Grâce au statut étudiant UniGR, il est en effet possible de suivre des cours, de se présenter à des examens et de bénéficier de prêts gratuits auprès des bibliothèques ainsi que du tarif étudiant dans les restaurants universitaires des cinq autres universités du réseau. Les étudiants enrichissent leur quotidien universitaire d’expériences interculturelles et de la découverte des différentes méthodes d’enseignement des pays voisins.

La mise en réseau des chercheurs dans la Grande Région est également une activité centrale mise en œuvre par l’UniGR, particulièrement au sein des domaines-phares de l’UniGR : études des espaces frontaliers (« border studies »), science des matériaux & utilisation rationnelle des ressources et biomédecine. Grâce aux nombreux séminaires, ateliers scientifiques et conférences au cours desquels les scientifiques de la Grande Région ont l’opportunité de se rencontrer, de nombreux projets transfrontaliers ont vu le jour ou sont actuellement dans une phase de conception.

Plus d’informations

Université de la Grande Région (capture site internet)
Allemagne,Belgique,Europe,France,Grand Est,Luxembourg,