Moselle

Agression scolaire à Rombas (57) : deux plaintes

Mardi 24 septembre en fin de journée, deux filles, dont une élève, se sont introduites dans une salle de classe de la cité scolaire Julie Daubié de Rombas et ont projeté le contenu d’un extincteur sur la professeure et les élèves présents.

Cité scolaire Julie Daubié de Robas (photo http://www.julie-daubie.fr)

Les victimes et les témoins de cette agression ont été profondément choqués. Ce matin plusieurs enseignants ont souhaité ne pas reprendre les cours, en appui à leur collègue.

Dans ce contexte, les services académiques ont immédiatement réagi à travers une série de mesures :
• Une incapacité temporaire de travail a été délivrée à l’enseignante concernée.
• L’adjoint au directeur académique de Moselle s’est rendu sur place ce matin pour rencontrer les enseignants réunis en assemblée générale, et accompagner l’ensemble de la communauté éducative.
• Un conseil de discipline accéléré a été mis en place par la direction de l’établissement, conformément aux récentes dispositions réglementaires du plan de lutte contre les violences scolaires (bulletin officiel du 5 septembre 2019).
• Les services de la DSDEN de Moselle et l’équipe mobile de sécurité de l’académie se rendront avant la fin de la semaine dans l’établissement pour réaliser un diagnostic relatif à la sécurité et au climat scolaire ».

Par ailleurs, deux plaintes ont été déposées respectivement par l’enseignante victime et par le chef d’établissement.

Jean-Marc Huart, recteur de l’académie de Nancy-Metz, rappelle qu’il fait de la lutte contre les violences scolaires une des grandes priorités de l’académie. Il assure les personnels et les élèves de cet établissement de son soutien.

France,Grand Est,Lorraine,Moselle,