France

Retraites : les policiers inquiets et vigilants

Tract Unsa-Police

L’UNSA et Alliance Police demandent l’alignement de la retraite des policiers sur celle des gendarmes.

Dans un courrier de Christophe Castaner que nous avons publié, les policiers se disaient satisfaits d’avoir pu conserver leur régime dérogatoire de retraite. Aujourd’hui, l’UNSA-Police constate que les gendarmes bénéficient d’un régime spécifique.
Dans un communiqué l’Unsa écrit:  » Il y a une semaine le ministre de l’Intérieur, dans un courrier adressé aux syndicats de policiers, traçait les premiers contours de la réforme des retraites applicable à tous les policiers sans distinction en y mentionnant la mise en place d’un plan de substitution aussi bien en police qu’en gendarmerie.
Aujourd’hui des informations circulent sur un régime spécifique qui pourrait être applicable aux gendarmes.
L’UNSA Police constate que les gendarmes ont toujours été alignés sur les indemnités obtenues par les syndicats représentatifs des policiers dont l UNSA Police.
Les plus récentes avancées étant l’augmentation de l’IJAT (indemnité journalière d’absence temporaire), les protocoles 2016 et 2018…en conséquence l’UNSA Police n’acceptera pas d’être traitée de façon différente sur le sujet des retraites et en appelle à la cohérence du gouvernement sur ce sujet.
L’UNSA Police demande l’alignement de nos retraites de policiers sur celle des gendarmes. L’UNSA Police exige que la « clause du grand père » qui pourrait être mise en place pour les gendarmes le soit aussi pour les policiers et plus largement pour l’ensemble de tous les agents du ministère de l’Intérieur.
En conséquence, en attendant des précisions, la vigilance est de rigueur et l’action sera la seule réponse  aux incohérences dont nous  pourrions être victimes.

 

France,