Moselle
Partager
S'abonner
Ajoutez IDJ à vos Favoris Google News

Moselle : Stop Knauf Illange va en justice

L’association qui s’oppose à la création d’une usine de production de laine de roche en Moselle vient de déposer un recours devant le tribunal administratif de Strasbourg contre l’arrêté du préfet.

Projet de l'usine Knauf sur la Mégazone d'Illange-Bertrange (doc extrait du site Stop Knauf Illange)
Projet de l’usine Knauf sur la Mégazone d’Illange-Bertrange (doc extrait du site Stop Knauf Illange)

Stop Knauf Illange, Mirabel-Lorraine Nature Environnement et des riverains de l’usine de production de laine de roche de Knauf Insulation en construction sur la méga-zone d’Illange, en Moselle, ont fait déposer jeudi 18 avril 2019 par le cabinet d’avocats messin Olszak-Lévy un recours de plein contentieux visant à l’annulation de l’arrêté du Préfet de la Moselle 2018-DCAT/BPCE-273 du 21 décembre 2018 autorisant l’exploitation de cette usine.
Les requérants veulent, entre autres, faire valoir les insuffisances de l’étude d’impact présentée par l’industriel, laquelle n’a pas permis une information complète de la population résidant dans le périmètre d’enquête publique d’un rayon de 3 km autour du site retenu sur l’impact actuel et futur d’une installation classée Protection de l’Environnement (ICPE), dans une zone déjà couverte par un Plan de Protection de l’Atmosphère révisé en 2015.

« Carence des administrations »

Ils constatent que l’industriel n’a à aucun moment justifié le choix du coke comme principale source d’énergie (58% de l’énergie totale nécessaire) et qu’il a considéré qu’un autre procédé, comme la fusion électrique était « inenvisageable », alors qu’au moins un de ses concurrents l’utilise depuis 1996.
Ils mettent également en avant les carences de certaines des administrations ayant étudié le projet, dont l’Agence régionale de santé (ARS), la Mission régionale d’Autorité environnementale (MRAe) et la Direction régionale de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement Grand-Est (DREAL) dans l’instruction du dossier d’autorisation.
Ils considèrent enfin qu’en autorisant des émissions de produits toxiques et de microparticules supérieures à ce que la société Knauf génère dans son usine allemande de St Egidien (Saxe), constamment mise en avant comme référence tant auprès des décideurs politiques que des administrations, et en n’ayant pas pris en compte la réserve précisément formulée par le Commissaire enquêteur sur le nécessaire respect de ces valeurs d’émissions à Illange, le Préfet de la Moselle a de ce fait commis une erreur d’appréciation, voire de droit.

Plus ici

et ici : https://www.facebook.com/Association.SKI57/

France,Grand Est,Lorraine,Moselle,