Concours national d’écriture

Dans le cadre du 29e festival Saint-Malo Étonnants Voyageurs qui se déroulera du 19 au 21 mai 2018, un concours national d’écriture de nouvelles est proposé aux jeunes de 11 à 18 ans. 

Concours de nouvelles parrainé par Sorj Chalandon
Concours de nouvelles parrainé par Sorj Chalandon

Très apprécié, ce concours est relayé par les 30 rectorats d’académie, et chaque année près de 6 000 élèves s’y inscrivent soit individuellement soit dans le cadre scolaire. C’est le romancier et journaliste Sorj Chalandon qui parraine ce 29e concours d’écriture et a imaginé deux sujets sur le thème « Dire la guerre ».
D’ampleur nationale, ce concours individuel d’écriture de nouvelles est organisé en partenariat avec la MGEN, bénéficie de l’agrément du Ministère de l’Éducation nationale et du soutien de Gallimard Jeunesse.
Il s’agit d’imaginer une nouvelle de deux à quatre pages proposant une suite de l’un des deux sujets rédigés par Sorj Chalandon, parrain du prix, sur le thème : « Dire la guerre ».

Le Message de Sorj Chalandon à tous les candidats

Savez-vous ce qui est le pire dans la guerre ? Ce n’est pas d’y aller mais d’en revenir. 
On part à la guerre pour des centaines de raisons. Bonnes, mauvaises, absurdes, choisissant de combattre ou ne le désirant pas. On part à la guerre la peur en gorge ou la fleur au fusil. On part sans savoir ce qu’elle va faire de nous, la guerre. Et lorsqu’on en revient, ce n’est jamais tout à fait vivant. Pas mort, non plus. Juste épargné. On a laissé là-bas des lambeaux de soi et l’on rentre avec un barbare caché dans son ventre. La guerre était « juste » ? On revient constellé de médailles. La guerre ne l’était pas ? On rentre épuisé de remords. 
Dans les deux cas, solitude et silence hanteront les nuits du combattant.
Alors écrivez sur la guerre. Et désirez ardemment la paix….

À propos de Sorj Chalandon

Ancien grand reporter à Libération spécialisé dans la couverture de conflits armés (Liban, Tchad, Somalie, Iran-Irak, guerre du golfe…), Sorj Chalandon reçoit en 1988 le Prix Albert-Londres pour ses grands reportages sur le conflit en Irlande du Nord.
Devenu écrivain, c’est souvent dans ses années de terrain qu’il puise la matière de ses romans. Ainsi, Mon Traitre (2008, Prix Joseph Kessel) puis Retour à Killybegs (2011, Grand Prix du roman de l’Académie française) évoquent son amitié trahie avec un héros de l’armée républicaine irlandaise passé à l’ennemi. Le Quatrième Mur (2013, prix Goncourt des lycéens) nous plonge dans Beyrouth en proie à la guerre civile.
Et s’il cherche la vérité des faits, des sensations et des décors, c’est avec une extrême précision dans le choix des mots, de la langue et du rythme. Écrire vrai est sa boussole, comme antidote à une enfance dévorée par un père mythomane et violent, le despote de Profession du père (2015).

Inscriptions et renseignements

Calendrier :
Date limite d’inscription sur le site internet : 23 février 2018
Retour des nouvelles : 5 mars 2018 (cachet de la Poste faisant foi)
Résultats de la première sélection : fin avril 2018
Proclamation des résultats de la finale nationale : le samedi 19 mai 2018, à Saint-Malo
Dotations :
Pour les 75 lauréats de l’étape académique : des livres, en partenariat avec les éditions Gallimard jeunesse, et des diplômes
Pour les 15 finalistes nationaux : publication dans un recueil de nouvelles imprimé à 15 000 exemplaires par la MGEN
Pour les 3 lauréats nationaux : invitation à Saint-Malo du 19 au 21 mai, avec deux membres de leur famille, pour recevoir leur prix des mains de Sorj Chalandon et participer à un atelier d’écriture.

Pour aller plus loin

 


Lire Aussi