Edition du vendredi 17 novembre 2017

Grégory : le juge Lambert retrouvé mort

Le premier juge d’instruction de l’affaire Grégory a été retrouvé mort, ce soir, à son domicile, dans la Sarthe. Une enquête est ouverte par le parquet du Mans pour déterminer les causes de la mort.

Le juge Jean-Michel Lambert (capture Inter)

Le juge Jean-Michel Lambert (capture Inter)

Il s’agit très vraisemblablement « d’un suicide » si l’on en croit plusieurs sources proches du dossier. Le juge Jean-Michel Lambert, 65 ans, a été retrouvé sans vie à son domicile, ce mardi soir. C’est une voisine qui a alerté les secours. Arrivés sur place, ceux-ci auraient découvert le corps du juge avec un sac plastique sur la tête, rapporte plusieurs journaux. Le parquet du Mans a aussitôt ouvert une enquête pour connaître les causes de la mort.

Incompétence

Jean-Michel Lambert c’est ce « petit juge » qui a eu en charge l’instruction de l’affaire Grégory, cet enfant de 4 ans retrouvé noyé dans les eaux de la Vologne, dans les Vosges, le 16 octobre 1984. Il avait initialement porté ses soupçons sur Bernard Laroche, le cousin de Jean-Marie Villemin, à la suite notamment des déclarations de Murielle Bolle, alors âgée de 15 ans. Bernard Laroche a été incarcéré pendant plusieurs mois avant d’être libéré et assassiné par le père de Grégory.
Puis, en 1985, le juge Lambert avait soupçonné la mère de l’enfant, Christine Villemin qui sera à son tour incarcérée. Mais elle sera ensuite totalement innocentée en 1993.
Au cours de cette instruction hyper médiatisée, le jeune juge Lambert a multiplié les erreurs et fait preuve d’une incompétence incroyable.

« L’erreur judiciaire dans toute son horreur »

le juge lambert à l'époque de l'affaire

le juge Lambert à l’époque de l’affaire

L’affaire a été relancée, 32 ans après les faits, par la cour d’appel de Dijon. La magistrate en charge du dossier, Claire Barbier, a mis en examen, en juin 2017 le couple Marcel et Jacqueline Jacob, les grand-oncle et grand-tante du petit Grégory pour « enlèvement et séquestration suivis de mort ». Puis, il y a deux semaines, ce fut au tour de Murielle Bolle, aujourd’hui âgée de 48 ans, d’être interpellée et mise en examen pour enlèvement.
La presse a récemment révélé des extraits des carnets du juge Maurice Simon qui a repris tout le dossier Grégory en 1987. C’est lui qui, le premier, évoque la piste d’un complot familial, mis en œuvre par « une équipe ».
Et ses notes personnelles ne sont pas tendres à l’égard du juge Lambert et de son instruction. « On reste confondu devant les carences, les irrégularités, la fautes (…) ou le désordre intellectuel du juge Lambert, écrit-il. Je suis en présence de l’erreur judiciaire dans toute son horreur. »
Est-ce que ce sont ces révélations ajoutées à la pression médiatique des derniers rebondissements de l’affaire qui furent trop lourdes à porter ? Seule l’enquête pourra le dire.

Emilien LACOMBE

Lire Aussi