Conseil régional Grand Est : la CP distribue 116 M€

L’ordre du jour de la commission permanente de ce vendredi 29 juin 2018 présidée par Jean Rottner comprenait 144 rapports et un montant global d’aides attribuées de près de 116,1 millions d’euros.

Commission permanente du conseil régional du Grand Est du 29 juin 2018 (photo Stadler Grand Est)
Commission permanente du conseil régional du Grand Est du 29 juin 2018 (photo Stadler Grand Est)

Développement de l’emploi et de l’activité économique

Les élus de la Commission permanente placée sous la présidence de Jean Rottner soutiennent à hauteur de près de 7 millions d’euros plus de 160 projets économiques au service de l’attractivité et de la compétitivité de nos territoires.

Soutenir le développement des entreprises

Pour accompagner le développement économique et contribuer à créer et à maintenir des emplois, la Région attribue des aides aux entreprises et structures du Grand Est. Parmi les dossiers importants votés ce jour et qui s’inscrivent dans le cadre du SRDEII, on peut citer :

– Dans le cadre de l’AMI « Industrie du Futur », une aide régionale de 331 800 € vient en appui à 2 entreprises sous forme « d’aide à l’investissement » : la Cristallerie Montbronn (57) et la Fonderie rocroyenne d’aluminium (08). Cette intervention permettra de consolider 27 emplois, puis 13 autres à termes, et de réaliser plus d’1,5 million d’investissements.

– Par ailleurs, 11 entreprises du Grand Est bénéficient de diagnostics de performance industrielle dans le cadre du plan régional « Industrie du Futur », diagnostics entièrement pris en charge par la Région. A ce jour, ce sont 287 entreprises qui ont bénéficié du diagnostic, depuis le lancement de la démarche, en octobre 2016.

Valoriser l’artisanat et les métiers d’art

– Dans le cadre de l’Appel à Manifestation d’Intérêt (AMI) « Artisanat de demain », la Région a attribué une aide de près de 2,2 millions d’euros pour soutenir 108 entreprises artisanales du Grand Est, permettant ainsi de consolider 933 emplois et de réaliser près de 10 millions d’euros d’investissement. Cet AMI vise à soutenir les entreprises artisanales du Grand Est souhaitant devenir des entreprises 4.0. Il s’agit d’accompagner les entreprises artisanales dans la modernisation de leurs outils de production et dans un souci d’amélioration de la performance globale de la société.

 Promouvoir l’Economie Sociale et Solidaire (ESS)

En accompagnant le secteur de l’ESS, la Région contribue à créer ou maintenir des emplois durables et non-délocalisables. Ainsi, par exemple :

– La Région a attribué une aide de plus de 282 200 € pour accompagner 9 projets dans le cadre de l’AMI « Initiatives territoriales ». Cet AMI vise à valoriser les projets de démarches collectives novatrices et/ou inhabituelles sur un territoire. Il s’agit de leur donner le temps et les moyens nécessaires à leur structuration et leur éventuel essaimage.

– L’aide régionale peut concerner l’aide au conseil et au transfert de bonnes pratiques, l’appui à la coordination du projet, ou l’aide à l’investissement et à la communication du projet.

En parallèle, toujours dans le cadre de cet AMI, le projet « Expérimentation territoire – zéro chômeur de longue durée », a été reconduit pour la 2ème année, avec un soutien de la Région de 50 000 €. Portée par la Communauté de communes du Pays Colombey et du Sud Toulois et par l’Association Territoire pour l’Emploi dans le Sud Toulois (TEST), cette action a déjà permis l’embauche de 41 demandeurs d’emploi de longue durée en 2017. Pour cette nouvelle session, 72 chômeurs volontaires seraient prêts à intégrer l’expérimentation qui s’appuiera sur les activités du maraîchage, du bois et de la recyclerie.

– Une aide régionale de 272 600 € a été votée pour soutenir la création de 13 emplois en CDI au sein de 11 associations du Grand Est.

– Un soutien de 585 825 € a été attribué à l’URSCOP (Union Régionale des SCOP) de l’Est, pour accompagner les SCOP (Société coopérative de production) et les SCIC (Société coopérative d’intérêt collectif) du Grand Est, jusqu’à fin 2020. Rappelons qu’une convention de partenariat a été votée lors de la précédente Commission permanente, dans le but de soutenir la tête de réseaux et le partage d’objectifs communs en faveur du monde coopératif. L’URSCOP accompagne la création, la reprise et la transformation d’entreprises sous forme SCOP ou SCIC. Le champ coopératif est l’un des secteurs qui composent l’Economie Sociale et Solidaire. Il est en pleine expansion ces dernières années. En Grand Est, cela représente 130 SCOP et SCIC sur le territoire, près de 3 000 salariés et 292 millions d’euros de chiffre d’affaires consolidé.

 Favoriser l’internationalisation

Pour accompagner les entreprises dans leur développement à l’export, la Région s’est notamment prononcée sur les dossiers suivants :

– Des entreprises du Grand Est seront accompagnées dans le cadre du dispositif d’accompagnement à l’international « Parcours Be Est Export ». Ce dispositif prévoit la mise en place d’un parcours d’accompagnement sur mesure à l’export pour 100 PME et ETI du Grand Est par an. L’objectif est d’accorder plus d’attention aux étapes d’information, de préparation et de structuration de la stratégie d’internationalisation des PME, afin de les positionner au mieux dans un contexte concurrentiel international de plus en plus difficile. Ce dispositif pris en charge par la Région bénéficie d’un financement au titre du FEDER.
Les entreprises concernées sont : la Maille verte des Vosges, industrie textile à Saint-Nabord (88), Tallyos, éditeur de logiciels à Metz (57), et AEA à Bezannes (51), spécialisée dans les ascenseurs, les portes automatiques et les élévateurs.

– Pour accompagner 13 entreprises du Grand Est sur des salons internationaux ou des missions de prospection à l’étranger, la Région a également attribué une aide de 43 000 €.

Recherche : soutenir les projets doctoraux

Dans le cadre du soutien aux projets doctoraux, la Région a attribué une aide de 4,32 millions d’euros pour financer 75 projets dans tout le Grand Est.
Le soutien aux projets doctoraux s’inscrit dans le cadre de la politique régionale en faveur de la recherche, destinée à soutenir la compétitivité, l’attractivité et le rayonnement du territoire du Grand Est. Il a pour objectif de dynamiser la formation des doctorants dans une perspective d’insertion professionnelle rapide et de développer la capacité de recherche des établissements de recherche du Grand Est.
Ce dispositif repose sur un appel à candidatures lancé auprès des universités, des établissements publics à caractère scientifique et technologique (EPST) et toutes les structures en lien avec une unité de recherche en capacité de proposer des sujets doctoraux. La participation régionale s’élève à 50 000 € par projet, sauf exception (100 000 € pour les Sciences Humaines et Sociales et la Recherche Fondamentale).
Dans le Grand Est une vingtaine d’Écoles Doctorales gère le cursus d’études, de formation et de recherche de plus de 5 200 doctorants

Le Grand Est, terre de Sports !

Les élus ont voté un engagement de plus de 8,6 millions d’euros en faveur de 75 ligues et comités sportifs régionaux dans le cadre de conventions quadriennales de partenariats 2018-2021.

Les ligues et les comités sportifs régionaux sont les interlocuteurs privilégiés de la Région Grand Est dans le déploiement de la politique sportive régionale. Sollicités pour des avis techniques sur les dossiers instruits, ils sont avant tout les têtes de réseau de la structuration de chaque discipline sur le territoire.
Afin d’accompagner les ligues et les comités sportifs nouvellement organisées à l’échelle du territoire régional dans leur plan de développement, la Région Grand Est signe avec chacun une convention quadriennale d’objectifs.
Ces conventions ciblent des projets précis, identifiés au cas par cas, et en cohérence avec les priorités régionales, à savoir la structuration du sport de haut-niveau et une offre de pratique sportive de proximité.

En bonne cohérence avec ces axes stratégiques, les aides accordées ce jour portent tout particulièrement sur :

– les parcours de performance fédéraux (haut niveau),
– la formation des dirigeants, encadrants et des juges/arbitres,
– la structuration de la discipline et des associations,
– le sport santé,
– l’insertion par le sport,
– l’équilibre de l’offre sportive dans les territoires.

Ces accords feront l’objet d’un suivi régulier afin de vérifier la bonne mise en œuvre des projets mais surtout de renforcer encore un peu plus le partenariat entre la Région et les instances sportives fédérales du Grand Est.

Chiffres clés :

– 1,3 million de licenciés (23,2% de la population),
– plus de 10 000 emplois dans le secteur du sport,
– plus de 14 000 clubs dans le Grand Est,
– 75 ligues et comités sportifs soutenus,
– près de 300 événements sportifs subventionnés,
– 330 clubs professionnels et/ou de haut-niveau accompagnés pour la saison 2017-2018, toutes disciplines confondues,
– 3 Centres de Ressources, d’Expertise et de Performance Sportive (CREPS),
– 20 athlètes membre de la Team Grand Est,
– 1 Maison Régionale des Sports,
– 1 100 athlètes de haut niveau identifiés sur les listes ministérielles,
– 9 athlètes médaillés aux Jeux Olympiques et Paralympiques de Rio, – Budget Sport de la Région : 17 millions d’euros pour l’année 2018.



Lire Aussi