Edition du dimanche 27 mai 2018

En marche vers la régression !

Dans une longue lettre ouverte à Emmanuel Macron dont nous publions quelques extraits, Gérard Charollois, président de l’association Convention Vie et Nature montre combien les Français sont attachés à défendre la cause animale.

Chasse à courre en forêt de Crécy (Wikimedia COmmons)

Chasse à courre en forêt de Crécy (Wikimedia COmmons)

Le peuple souhaite aujourd’hui vous interpeller sur ce qu’il considère être un déni pur et simple de ses propres aspirations puisque 89% des Français estiment la protection animale être une cause importante (sondage IFOP 2016, source PURINA).
Connaissez-vous l’image de la France vue de l’extérieur, M. Macron, et analysée bien sûr par des êtres civilisés et moraux ? Un hexagone sanglant, une boucherie innommable, un charnier géant à cœur ouvert où la cruauté illégale mais surtout légale sévit à toute heure et dans tous les domaines, un massacre organisé bien huilé sans pitié, une barbarie sans nom sous des dehors de civilité écœurante en gants blancs, et ceci en plein XXIème siècle.
Des chiffres. Des faits. Des preuves :

– 58% des français sont contre le gavage des oies et des canards martyrs (Opinion Way 2017, source L214).

Ces gavages sauvages perdurent, malgré le fait d’avoir enfin reconnu l’animal en tant qu’être sensible (loi du 28 Janvier 2015), malgré l’opinion des Français, mais également celle de l’étranger :
13 pays européens ont déjà interdit cette pratique intolérable sur leurs propres territoires (…)
Etes-vous un être civilisé, M. Macron ? Vous ne semblez entendre ni la voix de la majorité des français, ni celle des européens.

67% des français veulent interdire définitivement les animaux sauvages dans les cirques : (IFOP 2018, 30 M d’amis).
Etes-vous capable d’empathie, M. Macron ? Vous ne daignez pas porter un regard sur ces êtres en souffrance, ni sur la disparition des espèces, ni non plus sur l’opinion majoritaire des citoyens français.

68% des français sont contre les fermes-usines concentrationnaires (IFOP 2015, source Agir pour l’Environnement).
Or, non seulement elles perdurent sur notre territoire, mais les permis d’expansion fleurissent de toutes parts ….
Vous occultez là sciemment le désir de 68% des citoyens de France

Le combat de L214 pour s'opposer à la maltraitance des animaux dans les abattoirs (Photo de L214 - Éthique & animaux)

Le combat de L214 pour s’opposer à la maltraitance des animaux dans les abattoirs (Photo de L214 – Éthique & animaux)

72 % des français opposés à la capture et au maintien en captivité des dauphins (IPSOS 2011. Source One Voice).
Vous semblez estimer normal, sain, naturel, que des êtres sentients dont les océans sont l’espace originel, soient emprisonnés, confinés dans des espaces microscopiques aux seules fins de distraire l’humain, puisque vous venez de faire annuler l’arrêté interdisant la reproduction des dauphins en captivité, établi en Mai 2017, après pourtant tant d’années d’effort et de lutte pour que ces mammifères soient traités avec le respect qui leur est dû, à savoir et au minimum, leur droit à la liberté.

72% des français sont contre l’abattage sans étourdissement dans les abattoirs (IFOP 2009).
Trois millions d’animaux sont tués chaque jour en France pour la consommation humaine (…) plus de la moitié des bovins, ovins et caprins sont ÉGORGÉS sans étourdissement préalable.

74% des français réclament l’abolition de la corrida (IFOP 2018. Source 30 M d’Amis).

– 80% des français réclament l’arrêt immédiat des tirs sur les loups.
Vous ordonnez et faites programmer l’abattage de 40 individus pour 2018, alors que :
– 36 loups ont déjà été abattus la « saison » dernière.
– l’abattage de 3 jeunes individus le 11 Août 2017 avait pourtant provoqué un tollé parmi les citoyens français, manifestations et pétitions ne cessant d’ailleurs d’augmenter sur ce sujet

– 84% des français réclament l’abolition de l’archaïque chasse à courre (IFOP 2017. Source Fondation Brigitte Bardot).
Vous l’appréciez au point d’évoquer aujourd’hui un retour aux « chasses à courre présidentielles » monarchiques !

– 85% des français réclament une vidéo surveillance dans les abattoirs (IFOP 2016. Source DDA et Fondation B.B.), et 98% des français estiment important de protéger les animaux d’élevage (Eurobaromètre 2016, Commission Européenne).
86% des français réclament l’arrêt de l’exploitation animale pour la fourrure (IFOP 2018. Source 30 M d’Amis).
Le Royaume-Uni a interdit l’exploitation de la fourrure animale dés l’an 2000 sur tout son territoire
Au sein de l’Europe, 10 pays l’ont interdite, 5 sont en cours de l’interdire, et 4 ont mis en place de très strictes réglementations.
Or, dans notre si doux pays et en 2015, les chiffres astronomiques accusaient déjà l’exploitation, la torture et le gazage ou « pire »(écorchement à vif) d’1 milliard 500.000 individus: visons, renards, chinchillas, lapins, ragondins, ratons-laveurs.

– 89 % des français sont favorables à une réduction personnelle de leur consommation de viande (IPSOS 2017. Source Interbev).

-90% des français sont pour l’interdiction de l’élevage en cage des poules pondeuses (YouGov 2018, source L214).
Aujourd’hui sur la terre française, 33,6 millions de poules sont « élevées » en cage tout au long de leur courte vie (1 an),
90% des français souhaitent l’interdiction de l’expérimentation animale (IFOP 2018, source 30 M d’amis).

91% des français sont favorables à une réforme de l’organisation et de la réglementation de la chasse (IFOP 2016. Source APSAS et One Voice).
Pourtant, vous recevez en grande pompe le président de ce « sport » contre nature et lui offrez :
– des silencieux sur les armes de ses adeptes (au nombre de moins d’1 million), transformant ces fusils en véritables armes de guerre, malgré le précédent déjà ahurissant de 350 victimes humaines depuis l’an 2000, sans ces silencieux.
– un abaissement du coût du permis de chasse à 200 €, incitant naturellement des enfants de 16 ans
ou des vieillards dont la vue, l’état d’alcoolémie et le reste ne sont jamais sous contrôle, à des pulsions de haine et de mort.
– une prolongation du droit de meurtre d’1 mois supplémentaire sur les oies cendrées, par simple dérogation.
La France détient pourtant déjà le sinistre record du plus grand nombre d’espèces d’oiseaux d’eau chassables :
37 contre 4 en Belgique par exemple !
Les Français ne supportent plus cette hécatombe parmi les espèces sauvages.
Les Français refusent cette haine dirigée contre toute les espèces animales non humaines.
Les Français ne souhaitent pas tuer.

M. Macron, votre « politique » est à rebours de l’Histoire

Et vous flirtez maintenant dangereusement avec l’hubris dictatorial tellement connu, analysé, et décrit depuis des siècles …..
Aujourd’hui et par le biais de cette lettre, nous exigeons de votre part un changement radical de politique concernant la condition animale dans votre pays qui est aussi Le nôtre, politique que nous voulons en rapport avec NOS propres volontés sur ce sujet primordial.

Outre les points majeurs contenus dans cette lettre que nous vous adressons, nous réclamons également :
– Une Justice exemplaire pour les auteurs d’actes de cruauté sur tout être sentient, animal comme humain
– Un corps de police spécifique national et départemental, apte à régler très rapidement la maltraitance animale
– Un numéro d’appel téléphonique d’urgence unique, afin de dénoncer toute maltraitance animale sur le territoire
– Une aide financière de l’Etat pour les petites associations de protection animale sans ressources, lesquelles se dévouent corps et âmes, en lieu et place de cet Etat frileux et indifférent pour une cause pourtant jugée essentielle par la majorité des citoyens français.
A l’heure où des chasseurs sponsorisés par l’Etat (c’est-à-dire par nous, le peuple) assassinent, d’autres êtres de valeur, avec trop peu de moyens et au mépris de leur santé comme des sévices encourus, récupèrent les quelques rescapés de l’horreur pour leur rendre vie, ainsi que confiance en l’homme autant que faire se peut, et s’il est encore temps.
« On reconnait le degré de civilisation d’un peuple à la manière dont il traite ses animaux » Gandhi (1869-1948)

Lire Aussi