Edition du jeudi 27 juillet 2017

    Nancy : coup de gueule du Collectif avenir du bastion de Saurupt

    Dans un récent article nous avons évoqué la polémique qui oppose un collectif de défenseurs du patrimoine à la mairie de Nancy.   Nous avons reçu un communiqué que nous publions ci-dessous.

     

    Prison Charles III de Nancy avant démolition(alainalele Flickr)

    Prison Charles III de Nancy avant démolition (alainalele Flickr)

    Alors que les grands salons de l’Hôtel de Ville de Nancy ont accueilli aujourd’hui la cérémonie annuelle d’hommage à la Résistance et à la Déportation dont la Mémoire est transmise d’année en année à la jeunesse, nous restons CHOQUÉS que le site de la prison Charles III (par lequel transitèrent raflés, résistants, torturés, condamnés au peloton d’exécution, déportés vers les camps de concentration et d’extermination) ne fasse l’objet d’aucun aménagement à la hauteur de l’intensité des événements qu’il a connu sous la France de Vichy.

    Tout événement (à fortiori d’importance historique) se déroule toujours quelque part, et il ne viendrait à l’idée de personne de déplacer par exemple les pavés qui marquent l’emplacement où le corps du Téméraire fut déposé en Vieille Ville ou encore les nombreuses plaques commémoratives des déportés et résistants de la seconde guerre mondiale qui prennent place dans la ville à plusieurs endroits précis, liés à l’histoire des personnes ainsi honorées.

    C’est pourquoi nous considérons que le minimum de respect pour les événements tragiques qui se déroulèrent dans la prison Charles III impose que la reconstruction de son portail (promise aux associations de Déportés et Résistants ainsi qu’à la communauté juive) s’effectue à proximité immédiate de son lieu d’implantation d’origine et soit accompagnée de l’aménagement d’un « lieu de Mémoire » (incluant un monument dédié à la Résistance et à la Déportation ainsi qu’un espace didactique).

    En y associant des éléments d’histoire de la fortification de la ville de Charles III (dont un fragment de paysage peut être révélé ici de façon spectaculaire) un tel aménagement générerait un lieu culturel et mémoriel majeur à l’échelle de Nancy.

    Il est INCONCEVABLE que trois opérations immobilières envisagées par deux des plus importants groupes immobiliers français (qui peuvent réaliser leurs investissements à proximité immédiate dans le quartier Nancy Grand Coeur) fassent obstacle à un tel aménagement, porteur de la Grande Histoire de Nancy.

    Jacques BOULAY, Christian LAURENT, André VAXELAIRE

    Lire Aussi