8 mars, journée internationale des droits des femmes

L’Université de Lorraine propose différents événements sur plusieurs sites pour échanger sur les inégalités femme/homme et sur les mentalités au sein de la société qu’il convient encore de faire évoluer.

Je est une autre, d'Emanuel Bémer, (Photo Factuel)
Je est une autre, d’Emanuel Bémer, (Photo Factuel)

[SPECTACLE MUSICAL] Je est une autre
[8 mars – 20h – Metz] L’Espace Bernard-Marie Koltès se mobilise aux côtés de la mission égalité-diversité de l’Université de Lorraine et propose une réflexion sur la condition féminine d’un autre point de vue puisque c’est celui d’un homme. Un homme doté à la fois d’une part féminine importante et héritier bien malgré lui du patriarcat, portant en son sein et la liberté et l’oppression. L’homme nous livrera aussi son ressenti, sa vision de la virilité aujourd’hui.

« Il suffira d’une crise économique, politique ou religieuse pour que tous vos droits soient remis en cause. Il vous faudra rester vigilantes votre vie durant.»  (Simone de Beauvoir)

Cette citation conforte Emanuel Bémer dans son désir de produire un spectacle thématique …

On notera la marque du féminin sur l’adjectif vigilantes. Comme si la défense des droits des femmes restait une « affaire de bonnes femmes ». Je est une autre est une réflexion théâtrale et musicale sur la condition féminine, et plus largement sur l’évolution des rapports femmes-hommes depuis ce qu’on a appelé la libération de la femme dans les années 1970. Je est une autre, c’est le point de vue d’un homme, d’un auteur compositeur interprète de notre temps, qui nous livre sa vision du monde, avec son humour grinçant et son cynisme joyeux.

Texte & musique : EMANUEL BÉMER Direction musicale : NICOLAS ARNOULT Regard extérieur : ETIENNE GUILLOT Chorégraphies : MICHEL MAGNIEN Scénographie : ETIENNE & CORENTIN GUILLOT Costumes : LUCIE CUNNINGHAM Création / Régie lumière : JEANNE DREYER Avec : EMANUEL BÉMER (voix) LAURENCE BRIDARD (batterie) NICOLAS ARNOULT (accordéon, piano), JEAN-LUC DÉAT (basse,contrebasse), JEAN-NICOLAS MATHIEU (guitares)

Tarif réduit pour les étudiants (5€) : réservation en ligne

[Table Ronde] L’entrepreneuriat se conjugue aussi au féminin (les 7 et 14 mars).
Deux tables rondes sont organisées à Metz et Nancy pour sensibiliser à la question de l’entrepreneuriat au féminin,  un domaine qui souffre d’un manque de parité.

Entreprendre au féminin (affiche)
Entreprendre au féminin (affiche)

Ces deux dates permettront aux étudiants qui le souhaitent d’échanger autour d’expériences d’entrepreneures. De l’idée au projet entrepreneurial, comment s’y prendre, quels réseaux à disposition, quelles compétences ? Ces tables rondes regroupent étudiantes-entrepreneures du PeeL, acteurs de l’accompagnement de l’entrepreneuriat et étudiants pour répondre aux questions qu’on se pose quand on veut entreprendre au féminin.

A Metz

  • Le 7 mars, de 9h à 12h
  • IAE Metz, salle 210 – rue Augustin Fresnel, 57000 Metz

A Nancy

  • Le 14 mars, de 9h à 12h
  • PeeLaB, site Artem, Institut Jean Lamour 2 allée André Guinier, 54000 Nancy

À partir de 12h00, un buffet vous sera offert. Entrée gratuite sur inscription : Inscrivez-vous ici

Auteure/Autrice, Lecteure/Lectrice,
QUAND LA LANGUE CHERCHE UN FÉMININ. [8 mars – 18h – Nancy]

Conférence sur l'écriture inclusive (affiche)
Conférence sur l’écriture inclusive (affiche)

Une première conférence, destinée aux étudiant.e.s et personnels de l’Université de Lorraine | UL et du CNRS, a eu lieu le 12 avril 2018 à l’ATILF, laboratoire situé sur le campus Lettres et Sciences Humaines | CLSH. L’idée de cette conférence était d’aborder la question de l’écriture inclusive en adoptant le point de vue de la langue. Aussi le débat médiatique qui l’avait accompagnée en 2017 – 2018 a montré toute l’importance des enjeux linguistiques et politiques de cette question.

Fort de ce succès de l’an passé, les trois intervenant.e.s : Julie Abbou, docteure en sciences du langage rattachée au LPL (CNRS – Aix-Marseille Université), Sophie Bailly, professeure en sciences du langage, ATILF et Christophe Benzitoun, maître de conférence en sciences du langage, et Sandrine Ollinger, initiatrice du sujet, ont souhaité pousser cette conférence-débat au delà des murs du CLSH. Cette conférence-débat, integrée dans les rendez-vous annuels du Livre sur la Place, s’articule autour de plusieurs thématiques dont les femmes et le langage, la langue et les femmes, la langue et la norme en recourant ponctuellement au sondage du public …
Différentes approches et différents angles seront débattus lors de cette conférence-débat accompagnée de questionnements comme : Est-il possible d’imposer l’écriture inclusive et qui aurait le pouvoir de le faire ? Qui peut l’employer et comment ? Est-ce nouveau ; depuis quand ? « C’est pas lisible », « c’est pas joli » : qu’est-ce que la lisibilité ? …

Ce deuxième échange se déroulera vendredi 8 mars 2019 à 18h dans les Salons de l’hôtel de ville de Nancy dans le cadre de la journée internationale des droits des femmes avec la participation d’Élise Fischer, auteure lorraine, animé et il sera animé par Marie-Madeleine Rigopoulos.
Lire l’article sur le site del’ATILF

Pour aller plus loin