Putsch avorté en Turquie

Une partie de l’armée a tenté de prendre le pouvoir durant la nuit du 15 au 16 juillet 2016. Des affrontements dans les rues d’Istanbul et d’Ankara ont fait 265 morts, 1.500 blessés. Plus de 2800 militaires ont été arrêtés.

turquuie2
Carte de la Turquie (France24)

La confusion régnait encore ce matin en Turquie où un coup d’Etat mené par une partie de l’armée a finalement avorté. Tout a commencé vendredi soir quand des explosions ont retenti dans la capitale, Ankaka. Puis des chars ont investi les rues tandis que des avions de chasse et des hélicoptères survolaient la ville. Des militaires lourdement armés, encerclaient des lieux stratégiques du pouvoir turc.
Rapidement, tous les vols étaient annulés à l’aéroports d’Istanbul. Le chef d’Etat-major de l’armée loyaliste le général Hulusi Akar était aux mains des putschistes.
Un peu avant minuit, un communiqué du « Conseil de la Paix » qui affirme avoir « pris le contrôle du pays » est diffusé à la télévision : « Nous ne permettrons pas que l’ordre public soit dégradé en Turquie. (…) Un couvre-feu est imposé sur le pays jusqu’à nouvel ordre ».
Au même moment, ou presque, le président Erdogan qqui était en vacances appelait les Turcs à descendre massivement dans la rue. Alors que la foule passait sur point du Bosphore pour réagir contre ce coup d’Etat, des tirs ont fait plusieurs dizaines de morts. A Istanbul comme à Ankara, des scènes de violences ont fait de nombreux morts.

Erdogan a repris la main

Capture.JPG turquieL’armée loyaliste est intervenue au milieu de la nuit pour déloger les putschistes. Au petit jour, une bombe a été larguée près du palais présidentiel d’Ankara. Peu après, des soldats insoumis se sont rendus aux forces de sécurité d’Istanbul devant les caméras de télévision. Petit à petit les rebelles étaient capturés ou décidaient de se rendre. Le Premier ministre, Binali Yildirim avait donné l’ordre d’abattre tous les avions et hélicoptères aux mains des putschistes.
Même si la situation reste confuse en Turquie, il semble que Recept Tayyip Erdogan, rentré précipitamment de vacances, ait repris la main.
Accueilli par une foule de sympathisants, il a promis de se venger. « Ceux qui sont descendus avec des chars seront capturés car ces chars ne leur appartiennent pas. »
Au final, plus de 90 morts sont à déplorer dans cette tentative de coup d’Etat. 1.500 militaires ont été arrêtés.

E.L.


Lire Aussi