L’accord Union européenne–Turquie sur les migrants, un troc de dupes

Le choix de la Turquie par l’Union européenne s’explique d’abord par la volonté des Vingt-Huit d’alléger le poids des arrivées pesant sur la Grèce victime d’une grave crise économique. Il s’agit de transférer sur la Turquie l’essentiel de l’accueil, mais sans le droit d’asile prévu par la convention de Genève…