Meurthe et Moselle

Leclerc de Vandoeuvre (54) fermé après un suicide

Manif devant le magasin Leclerc de Vandoeuvre (54)- Photo Gilets jaunes

Les opposants à la réforme des retraites ont rendu hommage, ce matin à Nancy, à un salarié du magasin Leclerc de Vandoeuvre (54) qui s’est donné la mort sur son lieu de travail.
Avant le départ du cortège, ce matin vers 10 h 30, place Dombasle à Nancy, les manifestants qui refusent le projet de réforme des retraites ont tenu à rendre hommage à Maxime, un salarié du magasin Leclerc de Vandoeuvre qui s’est suicidé par arme à feu. Cet homme de 35 ans, délégué du personnel de son entreprise, membre du syndicat FO, aurait eu des relations difficiles avec sa direction. Selon une de ses collègues, il n’aurait pas supporté les pressions qu’il subissait.
En tête de cortège qui rassemblait environ 500 personnes, plusieurs personnes ont pris la parole pour dire que Maxime était mort « parce qu’il défendait les salariés ».
Le magasin Leclerc a été fermé durant la journée. Pompiers et policiers étaient à l’intérieur de la grande surface où une cellule psychologique a été mise en place pour le personnel. Une enquête a été ouverte pour mieux connaître les circonstances du drame.

France,Grand Est,Lorraine,Meurthe et Moselle,