France
Partager
S'abonner
Ajoutez IDJ à vos Favoris Google News

Coronavirus : les questions des consommateurs transfrontaliers

Pour le Centre Européen de la Consommation, la relance de l’économie de l’après-Covid passera obligatoirement par une coopération franco-allemande forte.

France_Germany (wikipedia)
France_Germany (wikipedia)

Entre la signature du Traité d’Aix-la-Chapelle par le Président Macron et la Chancelière Merkel en janvier 2019 et la fermeture de la frontière franco-allemande sur fond de coronavirus au mois de mars dernier, à peine 14 mois se sont écoulés. Le nouvel élan donné à l’époque à la coopération franco-allemande, moteur de l’Europe, a été brutalement freiné par une crise sanitaire inattendue.

C’est donc tout naturellement que le Centre Européen de la Consommation (CEC), qui s’engage depuis 27 ans pour une Europe protectrice et proche de ses citoyens, s’est mobilisé dès le 16 mars aux côtés de ses partenaires français, allemands et européens pour apporter aux consommateurs de la région frontalière des réponses concrètes aux questions juridiques et pratiques soulevées par la crise. Parallèlement le CEC se projette sur « l’après-Covid-19 » : Il faudra non seulement relancer l’économie, mais aussi repenser nos modes de consommation transfrontaliers. Et comme souvent, la solution passera par une coopération franco-allemande forte.

Les questions des consommateurs face à la fermeture des frontières

Dans la région frontalière franco-allemande, la pandémie de Covid-19 a fortement impacté la mobilité des citoyens. Car si le virus se joue des frontières, il est bien le seul actuellement. Travailleurs frontaliers, artisans, étudiants ou consommateurs : tous ceux qui pensaient vivre dans un espace frontalier ouvert sont depuis plusieurs semaines confrontés à un véritable casse-tête juridique et administratif pour traverser le Rhin. Puis-je me faire rembourser un voyage réservé dans une agence allemande ? Me faire livrer un meuble par une entreprise allemande en France ? Me faire soigner outre-Rhin ? Dès le 16 mars, le CEC s’est mobilisé pour apporter aux citoyens-consommateurs son expertise juridique sur des questions transfrontalières aussi variées que complexes.

Le CEC a publié sur son site internet des informations en langue française et allemande, régulièrement actualisées, sur la situation en région frontalière et en Europe grâce à ses deux services européens (Centre Européen des Consommateurs France et Centre Européen des Consommateurs Allemagne). Il a pu compter sur le soutien de la Région Grand Est qui a mis en réseau dès le début de la crise sanitaire l’ensemble des structures transfrontalières, afin de permettre un échange et une diffusion efficace des informations.

« Sensible à la qualité des relations franco-allemandes, je tiens à saluer l’engagement et la réactivité de l’équipe du CEC pour sa mobilisation à répondre aux nombreuses interrogations des habitants de la région frontalière » déclare le Député et Président du CEC, Vincent Thiébaut.

La solidarité franco-allemande comme antidote à la crise

Si 2019 était l’année de la coopération franco-allemande, gageons que l’année 2020 soit celle de la solidarité franco-allemande au service de l’Europe, comme le rappelaient récemment le député français Christophe Arend et le député allemand Andreas Jung, tous deux co-Présidents de l’Assemblée parlementaire franco-allemande, dans une déclaration commune intitulée « Ensemble contre le coronavirus ! ». Car le mot « déconfinement » est déjà sur toutes les lèvres en France, comme en Allemagne, et après la crise sanitaire, c’est à une crise économique majeure qu’il faut se préparer. C’est le moment ou jamais de « donner vie aux promesses » du Traité d’Aix-la-Chapelle.

Relancer une consommation transfrontalière plus juste et plus durable

Fort de son expertise en matière de consommation transfrontalière, le CEC peut jouer un rôle majeur dans ce processus. L’une de ses missions consiste ainsi à résoudre à l’amiable les litiges transfrontaliers entre consommateurs et entreprises, ce qui renforce la confiance des acteurs dans le marché transfrontalier et européen. Mais également à « éduquer » le consommateur, en le sensibilisant à consommer de manière plus responsable. « La sortie de la crise est un chemin commun à concevoir ensemble car la consommation devient l’enjeu économique de l’année 2020 », d’après Martine Mérigeau Directrice générale du CEC. « Qu’il soit donné aux institutions transfrontalières la capacité et les moyens de conseiller le citoyen-consommateur, de le protéger mais aussi de l’informer objectivement. Mieux consommer en intégrant une vision écologique, durable, économique et sociale dans nos actes du quotidien : tels seront les grands axes des actions que le CEC mènera en concertation avec nos partenaires ».

Grâce à son équipe d’une trentaine de juristes trilingues, le CEC a traité en 2019 plus de 18.800 plaintes transfrontalières, dont 80% de résolution amiable, et répondu à près de 80.000 sollicitations. Grâce à l’appui de ses partenaires publics, ses services sont entièrement gratuits. Ses sites internet ont été consultés par plus de 4 millions de visiteurs.

Retrouvez ici toutes les activités, études, temps forts, statistiques du CEC et de l’ensemble de ses services français et allemands dans son rapport annuel 2019.

Allemagne,Europe,France,