Monde

2019-nCoV, les rapports de l’OMS de janvier 2020

Retrouvez ci-dessous l’ensemble des rapports de l’OMS du mois de janvier 2020 sur le 2019-nCoV maladie respiratoire aiguë du L’OMS.

L’OMS suit en permanence l’évolution de la situation et se tient prête à convoquer à nouveau le comité d’urgence dans un délai très court si nécessaire. Les membres du comité sont régulièrement informés des développements.

Rapport 11 du 31 janvier 2020

  • Le comité d’urgence sur le nouveau coronavirus (2019-nCoV) dans le cadre du Règlement sanitaire international (RSI 2005) a été convoqué à nouveau le 30 janvier. L’OMS a déclaré que l’épidémie était une urgence de santé publique de portée internationale. Le comité d’urgence a fourni des conseils à l’OMS, à la République populaire de Chine, à tous les pays et à la communauté mondiale sur les mesures à prendre pour lutter contre cette épidémie. Le Comité estime qu’il est encore possible d’interrompre la propagation du virus, à condition que les pays mettent en place des mesures fortes pour détecter la maladie à un stade précoce, isoler et traiter les cas, retracer les contacts et promouvoir des mesures de distanciation sociale proportionnelles au risque. De plus amples détails sont disponibles ici et en annexe de ce rapport de situation.
  • Aujourd’hui, les premiers cas confirmés de 2019-maladie respiratoire aiguë à CoV ont été signalés en Italie ; tous deux avaient voyagé dans la ville de Wuhan.
  • L’équipe de communication des risques de l’OMS a lancé une nouvelle plateforme d’information appelée Réseau d’information sur les épidémies de l’OMS (EPI-WIN). EPI-WIN utilisera une série d’amplificateurs pour partager des informations adaptées à des groupes cibles spécifiques. EPI-WIN a commencé cette semaine à établir des liens avec les secteurs des soins de santé et des voyages et du tourisme et travaillera avec les secteurs de l’alimentation et de l’agriculture et les secteurs des entreprises/employeurs la semaine prochaine.

PDF du 31 janvier 2020 (anglais)

Rapport 10 du 30 janvier 2020

  • Le comité d’urgence sur le nouveau coronavirus (2019-nCoV), institué par le Règlement sanitaire international (RSI 2005), se réunit aujourd’hui pour déterminer si l’épidémie constitue une urgence de santé publique de portée internationale
  • Les premiers cas confirmés de maladie respiratoire aiguë à virus 2019-nCoV ont été enregistrés en Finlande, en Inde et aux Philippines; tous avaient déjà voyagé à Wuhan.
  • Le 29 janvier, l’OMS a tenu son troisième point de presse pour faire le point sur la situation.
  • L’OMS recommande que le nom provisoire de la maladie à l’origine de l’épidémie actuelle soit « 2019-nCoV maladie respiratoire aiguë » (où « n » correspond à « novel » et « CoV » à « coronavirus »). Ce nom est conforme aux meilleures pratiques de l’OMS pour la dénomination des nouvelles maladies infectieuses humaines, qui ont été élaborées dans le cadre d’un processus de consultation entre les agences partenaires. Les agences partenaires de l’OMS, l’Organisation mondiale de la santé animale (OIE) et l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), sont invitées à approuver le nom provisoire. Le nom définitif de la maladie sera fourni par la Classification internationale des maladies (CIM). L’OMS propose également « 2019-nCoV » comme nom provisoire du virus. La décision finale sur le nom officiel du virus sera prise par le Comité international sur la taxonomie des virus.

PDF du 30 janvier 2020 (anglais)

Rapport 9 du 29 janvier 2020

  • Quatre cas confirmés signalés aux Émirats arabes unis, chez des personnes voyageant à partir de la ville de WuhanCity.
  • L’Organisation mondiale de la santé (OMS), en collaboration avec le Forum économique mondial, a mis en place une collaboration public-privé appelée « The Pandemic Supply Chain Network (PSCN) ».
  • Aujourd’hui, le PSCN lance la première de plusieurs téléconférences avec plus de 30 organisations du secteur privé et 10 organisations multilatérales afin de développer une capacité de marché et une évaluation des risques pour les équipements de protection individuelle (EPI). Cette évaluation servira de base pour faire correspondre la demande mondiale d’EPI avec l’offre mondiale.
  • Le comité d’urgence sur le nouveau coronavirus (2019-nCoV) dans le cadre du Règlement sanitaire international (RSI 2005) est convoqué à nouveau par le directeur général de l’Organisation mondiale de la santé, le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, le 30 janvier

PDF du 29 janvier 2020 (anglais)

Rapport 8 du 28 janvier 2020

2019-nCoV 28 janvier 20
source : Johns Hopkins CSSE
  • Une équipe de direction de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), dirigée par le directeur général, le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, a rencontré aujourd’hui à Pékin le président Xi Jinping de la République populaire de Chine.
  • Les discussions ont porté sur la poursuite de la collaboration en vue d’améliorer les mesures d’endiguement à Wuhan, de renforcer les mesures de santé publique dans d’autres villes et provinces, de mener d’autres études sur la transmissibilité du virus, de continuer à échanger des données et de permettre à la Chine de partager du matériel biologique avec l’OMS. Ces mesures feront progresser la compréhension scientifique du virus et contribueront à la mise au point de vaccins et de traitements
  • L’OMS lance une plateforme mondiale de données cliniques 2019-nCoV pour permettre aux États membres de fournir des données cliniques anonymes afin d’informer la réponse clinique de santé publique.

PDF du 28 janvier 2020 (anglais)

Rapport 7 du 27 janvier 2020

  • Le directeur général de l’OMS, le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, et ses collègues sont à Pékin pour rencontrer les experts gouvernementaux. L’objectif de la mission est de comprendre les derniers développements et de renforcer le partenariat avec la Chine, en particulier pour la riposte.
  • Les estimations actuelles de la période d’incubation du virus vont de 2 à 10 jours, et ces estimations seront affinées à mesure que de nouvelles données seront disponibles. Comprendre le moment où les patients infectés peuvent transmettre le virus à d’autres personnes est essentiel pour les efforts de lutte. Des informations épidémiologiques détaillées provenant d’un plus grand nombre de personnes infectées sont nécessaires pour déterminer la période infectieuse du 2019-nCoV, en particulier pour savoir si la transmission peut se produire à partir d’individus asymptomatiques ou pendant la période d’incubation. L’OMS demande aux pays de notifier les cas à l’OMS en suivant les indications figurant dans le document suivant : https://www.who.int/publications-detail/global-surveillance-for-human-infection-with-novel-coronavirus-(2019-ncov)
Données issues de la carte interactive réalisées par les chercheurs de l’université Johns Hopkins

PDF du 27 janvier 2020 (anglais)

Rapport 6 du 26 janvier 2020

  • Le 26 janvier 2020, le nombre de cas confirmés de nouveaux coronavirus (2019-nCoV) signalés a augmenté de 694 cas depuis le dernier rapport de situation publié hier.
  • Au total, 2 014 cas confirmés de nCoV en 2019 ont été signalés dans le monde ;
  • Sur les 2 014 cas signalés, 1 985 cas ont été signalés en Chine, y compris dans la RAS de Hong Kong (5 cas confirmés), à Macao (2 cas confirmés) et à Taipei (3 cas confirmés).
  • 29 cas confirmés ont été signalés en dehors de la Chine dans dix pays
    • Parmi ces 29 cas exportés, 26 avaient des antécédents de voyage depuis la ville de Wuhan, en Chine, et
  • Parmi les trois cas identifiés dans des pays hors de Chine,
    • un cas en Australie a été en contact direct avec un cas confirmé de Wuhan alors qu’il se trouvait en Chine,
    • un cas en Australie a été signalé aujourd’hui et les antécédents de voyage ne sont pas encore connus.
    • un cas au Vietnam n’avait pas d’antécédents de voyage, mais était en contact avec un cas confirmé (son père avec des antécédents de voyage à Wuhan), résultant d’une transmission interhumaine au sein d’une famille ;
  • sur les 1 975 cas confirmés (à l’exclusion de la RAS de Hong Kong, de la RAS de Macao et de Taipei), 324 cas ont été signalés comme gravement malades2 ;
  • 56 décès ont été signalés à ce jour (52 décès dans la province de Hubei et 4 en dehors de cette province).

PDF du 26 janvier 2020 (anglais)

Rapport 5 du 25 janvier 2020

  • Au total, 1 320 cas confirmés de nouveaux coronavirus (2019-nCoV) ont été signalés dans le monde ;
  • Sur les 1 320 cas signalés, 1 297 cas ont été signalés par la Chine, dont la RAS de Hong Kong (5 cas confirmés), la RAS de Macao (2 cas confirmés) et Taipei (3 cas confirmés).
  • 1 965 cas suspects au total ont été signalés dans 20 provinces, régions et villes chinoises (hors RAS de Hong Kong, RAS de Macao et Taipei).
  • Sur ces 23 cas confirmés, 21 avaient voyagé à Wuhan, en Chine ; un cas en Australie a été en contact direct avec un cas confirmé de Wuhan pendant son séjour en Chine ; et un cas confirmé au Viêt Nam n’avait voyagé dans aucune région de Chine, comme indiqué dans le rapport de situation publié le 24 janvier. Selon les enquêtes préliminaires, il s’agit d’un cas de transmission interhumaine au sein d’une famille.
  • Sur les 1 287 cas confirmés (à l’exclusion de la RAS de Hong Kong, de la RAS de Macao et de Taipei), 237 cas ont été signalés comme gravement malades2.
  • Quarante et un décès ont été signalés à ce jour (39 décès dans la province de Hubei, un décès dans la province de Hebei et un décès dans la province de Heilongjiang).-Le 25 janvier 2020, le nombre de cas confirmés de 2019-nCoV signalés a augmenté de 474 cas depuis le dernier rapport de situation publié le 24 janvier 2020.
  • L’évaluation par l’OMS du risque de cet événement n’a pas changé depuis la dernière mise à jour (22 janvier) : très élevé en Chine, élevé au niveau régional et modéré au niveau mondial

PDF du 25 janvier 2020 (anglais)

 

Rapport 4 du 24 janvier 2020

De nouvelles informations épidémiologiques renforcent la preuve que le virus 2019 peut être transmis d’un individu à un autre. Lors des précédentes épidémies dues à d’autres coronavirus (syndrome respiratoire du Moyen-Orient (MERS) et syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS)), la transmission d’homme à homme s’est faite par gouttelettes, par contact et par des fomites, ce qui suggère que le mode de transmission du 2019-nCoV peut être similaire.Les objectifs stratégiques de la réponse sont d’interrompre la transmission du virus d’une personne à une autre en Chine, d’empêcher l’exportation de cas de Chine vers d’autres pays et territoires, et de prévenir toute nouvelle transmission à partir de cas exportés s’ils devaient se produire. Cet objectif peut être atteint par une combinaison de mesures de santé publique, telles que l’identification, le diagnostic et la gestion rapides des cas, l’identification et le suivi des contacts, la prévention et la lutte contre l’infection dans les établissements de soins, la mise en œuvre de mesures sanitaires pour les voyageurs, la sensibilisation de la population, la communication des risques.

PDF du 24 janvier (anglais)

Rapport 3 du 23 janvier 2020

Le 23 janvier 2020, le nombre de cas confirmés de 2019-nCoV signalés a augmenté de 267 cas depuis le dernier rapport de situation publié le 22 janvier 2020. Au 23 janvier, la Chine a signalé des cas dans 25 provinces (régions autonomes et municipalités). Vingt-cinq pour cent des cas confirmés signalés par la Chine ont été classés par les autorités sanitaires chinoises comme gravement malades (de la province de Wubei : (16% gravement malades, 5% gravement malades, et 4% décédés). Actuellement, les cas infectés en Chine ont été exportés aux États-Unis, en Thaïlande, au Japon et en République de Corée. On s’attend à ce que d’autres cas soient exportés vers d’autres pays et que la transmission se poursuive.

PDF du 23 janvier (anglais)

 

Rapport 2 du 22 janvier 2020

  • Au 21 janvier 2020, un total de 314 cas confirmés de nouveaux coronavirus (2019-nCoV) ont été signalés dans le monde;
  • Sur les 314 cas signalés, 309 ont été signalés en Chine, deux en Thaïlande, un au Japon et un en République de Corée;
  • Les cas en Thaïlande, au Japon et en République de Corée ont été exportés de la ville de Wuhan, en Chine ;
  • Sur les 309 cas confirmés en Chine, 270 cas ont été confirmés à Wuhan ;
  • Sur les 270 cas, 51 cas de maladie grave1 et 12 sont dans un état critique ;
  • Six décès ont été signalés à Wuhan ;
  • Quatre des cinq décès, d’après les informations épidémiologiques disponibles, présentaient des comorbidités sous-jacentes ;

PDF du 22 janvier (anglais)

Rapport 1 du 21 janvier 2020

  • Le 31 décembre 2019, le bureau de pays de l’OMS en Chine a été informé de cas de pneumonie d’étiologie inconnue (cause inconnue) détectés dans la ville de Wuhan, dans la province chinoise de Hubei.
  • Du 31 décembre 2019 au 3 janvier 2020, un total de 44 cas de pneumonie d’étiologie inconnue ont été signalés à l’OMS par les autorités nationales chinoises.
  • Les 11 et 12 janvier 2020, l’OMS a reçu de la Commission nationale chinoise de la santé des informations détaillées supplémentaires selon lesquelles l’épidémie est associée à des expositions dans un marché de fruits de mer de la ville de Wuhan.
  • Les autorités chinoises ont identifié un nouveau type de coronavirus, qui a été isolé le 7 janvier 2020.
  • Le 12 janvier 2020, la Chine a partagé la séquence génétique du nouveau coronavirus pour que les pays puissent l’utiliser dans le développement de kits de diagnostic spécifiques.
  • Le 13 janvier 2020, le ministère de la santé publique thaïlandais a signalé le premier cas importé de nouveau coronavirus confirmé en laboratoire (2019-nCoV) de Wuhan, dans la province de Hubei, en Chine.
  • Le 15 janvier 2020, le ministère de la santé, du travail et de la protection sociale du Japon a signalé un cas importé de nouveau coronavirus (2019-nCoV) confirmé en laboratoire à Wuhan, dans la province de Hubei (Chine).

PDF du 21 janvier (anglais)

Sources : https://www.who.int/emergencies/diseases/novel-coronavirus-2019/

Virus Coronavirus - Carte 31 janvier 2020
Virus Coronavirus : carte interactive réalisées par les chercheurs de l’université Johns Hopkins

 

Monde,