France
Partager
S'abonner
Ajoutez IDJ à vos Favoris Google News

540.000 électeurs supplémentaires en France en un an

En février 2020, 47,7 millions de personnes sont inscrites sur les listes électorales françaises hors Nouvelle-Calédonie, dont 1,3 million résidant hors de France et inscrites sur une liste consulaire (INSEE).

Des élections sans électeurs (dr)
Des élections sans électeurs (dr)

Sur le territoire national, 94 % des Français en âge de voter sont inscrits sur une liste. Le nombre d’inscrits sur les listes progresse de 544 000 personnes entre avril 2019 et février 2020. Sur cette période, 2,4 millions de Français ont fait une démarche volontaire d’inscription sur une liste électorale. Les Portugais sont les étrangers les plus nombreux sur les listes complémentaires des communes, qui ont perdu 46 000 ressortissants du Royaume-Uni avec le Brexit.

94 % des résidents français en âge de voter sont inscrits sur les listes électorales

Au 14 février 2020, 47,7 millions d’électeurs sont inscrits sur les listes électorales françaises hors Nouvelle-Calédonie : 46,0 millions sont des électeurs français inscrits sur une liste communale principale (44,3 millions en France métropolitaine, 1,5 million dans les DOM et 240 000 dans les collectivités d’outre-mer hors Nouvelle-Calédonie), 1,3 million sont inscrits sur une liste consulaire et 330 000 sont des ressortissants d’un autre État-membre de l’Union européenne inscrits sur au moins une des deux listes complémentaires des communes.

Nombre d’électeurs inscrits au 14 février 2020

Sur liste communale principaleSur liste communale complémentaireSur liste consulaireTotal
Femmes24 097 563160 427659 93024 917 920
Hommes21 928 748169 515648 71222 746 975
Total46 026 311329 9421 308 64247 664 895

Champ : France hors Nouvelle-Calédonie.

En métropole et dans les DOM, 94 % des Français en âge de voter sont inscrits sur une liste électorale communale. Grâce à la procédure de l’inscription d’office, 99 % des adultes de moins de 30 ans sont inscrits sur une liste électorale. Le taux d’inscription est plus faible pour les 30-44 ans (91 %) car tous les électeurs ne se réinscrivent pas sur la liste de leur nouvelle commune après un déménagement, mais peuvent être radiés de l’ancienne par la mairie qui constate leur « perte d’attache communale ». Pour les personnes de 45 ans ou plus, le taux d’inscription augmente (93 %). La répartition femmes/hommes du corps électoral est à tout âge très proche de celle de la population résidente.
Les Français résidant hors de France peuvent s’inscrire sur l’une des 208 listes consulaires. 4 d’entre elles comptent plus de 50 000 électeurs : le poste consulaire de Genève gère la plus importante de ces listes (114 000 électeurs), suivi par ceux de Londres, Bruxelles et Montréal. À l’autre extrémité, les listes d’Ekaterinbourg, Tripoli, Chisinau et Bandar Seri Begawan comptent moins de 55 électeurs.

544 000 inscrits de plus sur les listes depuis le 14 avril 2019

Depuis le 14 avril 2019, le nombre d’inscrits sur les listes électorales a augmenté de 544 000 personnes. Ainsi, les listes principales gagnent 500 000 électeurs et les listes consulaires 44 000. Malgré le Brexit et la radiation de 46 000 électeurs britanniques, les listes complémentaires ne perdent que 1 400 électeurs.

Cette progression du nombre d’inscrits est en partie due à la démographie : 657 000 jeunes, nés en 2001 et début 2002, ont été inscrits d’office au cours de cette période sur les listes électorales, alors que seules 409 000 personnes décédées ont été radiées, soit un solde net de + 248 000. À cela s’ajoutent environ 52 000 inscriptions d’office liées à l’acquisition de la nationalité française.

Le reste provient de demandes d’inscriptions volontaires de nouveaux électeurs qui n’étaient pas inscrits précédemment, bien supérieures aux radiations opérées par les communes pour perte d’attache communale (264 000 radiations pour ce motif entre avril 2019 et février 2020). Entre le 14 avril 2019 et le 14 février 2020, 2,4 millions d’électeurs se sont inscrits ou réinscrits volontairement sur liste électorale, 750 000 ayant fait cette inscription en ligne, soit trois électeurs sur dix. Les inscriptions ont été particulièrement nombreuses en début d’année : 1,4 million ont eu lieu depuis le 1er janvier 2020, dont 510 000 par Internet.

Les Portugais sont les Européens les plus nombreux inscrits pour voter en France

330 000 électeurs ressortissant d’un autre État-membre de l’Union européenne sont inscrits sur au moins une des deux listes complémentaires des communes. En effet, les ressortissants d’un autre État-membre européen résidant en France peuvent demander à être inscrits sur une liste électorale pour voter à deux types d’élections : les élections municipales et les élections des représentants au Parlement européen. Les communes tiennent donc également une liste complémentaire en prévision de ces scrutins. La majorité des électeurs européens présents sur les listes communales en France sont inscrits sur les deux listes complémentaires : 65 000 ne sont inscrits que sur la liste complémentaire municipale, et seulement 11 000 d’entre eux sur la seule liste complémentaire des élections européennes.

Avec 111 600 inscrits, les Portugais sont les plus nombreux sur les listes complémentaires, suivis par les Italiens (55 300), les Belges (47 500), les Espagnols (33 900), les Allemands (33 600) et les Néerlandais (17 700). À l’opposé, les électeurs maltais sont les moins nombreux avec seulement 60 électeurs. Les 46 000 Britanniques présents en début d’année ont été radiés des listes à la suite du Brexit le 31 janvier 2020.(Dominique Guédès département de la Démographie, Insee).

Le corps électotal au 14 février 2020

France