Le parc éolien français à nouveau à l’arrêt

« Les huit mille éoliennes françaises ne fournissent plus d’électricité » affirme la Fédération de l’Environnement Durable (FED).

Production d’électicité par filière pour la journée du mardi 27 août 2019 (RTE)

Le 26 août à 10h, les éoliennes de toute la France destinées à produire de l’électricité au réseau n’ont fourni que 588 MW soit moins de 1% du total de la fabrication d’électricité. (*)
Ce sont les centrales à gaz qui comme d’habitude ont pris le relais avec 4337 MW.
Ces chiffres montrent l’inutilité de ces éoliennes, des machines pharaoniques incapables de produire de l’électricité lorsque les consommateurs en ont besoin. La même situation s’est produite le 22 juillet 2019.

L’intérêt général ?

La production intermittente des éoliennes dépend uniquement du bon vouloir du vent et non pas de leur gigantisme ou de leur nombre. Elles ne peuvent faire face ni aux vagues de froid, ni aux vagues de chaleur, c’est-à-dire au moment critique ou l’électricité d’un pays devient vitale. Un blackout est considéré comme une catastrophe potentielle nationale mettant en danger la sécurité des citoyens.
L’obstination du gouvernement, qui a accéléré le programme d’implantation d’éoliennes en supprimant toutes les lois qui protégeaient les citoyens, était suspecte. Il privilégiait ainsi des intérêts privés de promoteurs par rapport à l’intérêt général.
La Fédération Environnement Durable demande d’arrêter le programme éolien qui met en danger la France.

*Production d’électricité par filière