Célébration des 800 ans de la cathédrale de Metz

Le stand à la Foire Internationale de Metz dédié aux 800 ans de la cathédrale Saint-Etienne marque le tout début des célébrations de cette année jubilaire. Conçu par des résidents de Bliiida, il présente en vitrine les objets commémoratifs spécialement imaginés pour l’occasion, ainsi que le teaser du mapping d’hiver, qui sera diffusé sur la cathédrale à partir du 21 novembre.

📽 Teaser du mapping d'hiver des 800 ans de la cathédrale Saint-Étienne de Metz

🎥 À partir du 21 novembre la cathédrale Saint-Etienne sera sublimée par "La Lanterne du Bon Dieu", un vidéomapping célébrant ses 800 ans.Une création portée par le Département de la Moselle et la Ville de Metz.

Publiée par 800 ans de la Cathédrale Saint-Étienne de Metz sur Vendredi 27 septembre 2019

A l’occasion de la Foire Internationale de Metz (FIM), dont l’inauguration a eu lieu ce vendredi 27 septembre, un stand consacré au 800ème anniversaire de la cathédrale Saint-Etienne a été réalisé par des résidents de Bliiida : Olivier Parachini, maître d’œuvre et designer (Atelier OP) et Yannick Neuvillers, artisan menuisier, avec le soutien de l’agence graphique Nouvelle Etiquette et de l’entreprise Vaglio, propriétaire des carrières de Jaumont.

800-cathedrale.metz.fr

Pour réaliser cette scénographie, Olivier Parachini et Yannick Neuvillers, qui partagent leur atelier à Bliiida, ont fait appel aux services du tiers-lieu afin de réaliser les découpes de matériaux. Le niveau de détail exigé par cette création a nécessité l’utilisation de la fraiseuse à commande numérique du Mido, le makerspace géré par l’équipe de Bliiida. Les visiteurs de la FIM peuvent admirer jusqu’au 7 octobre cette étonnante scénographie, qui a nécessité plusieurs semaines de travail pour donner vie aux éléments qui composent la façade et l’ensemble des pièces constituant les ogives.

Le projet traduit trois idées auxquelles les concepteurs ont pensé à l’évocation de l’architecture gothique : la lumière, la verticalité conjuguée à la finesse des lignes, et enfin la forme caractéristique de la voûte en ogive

« Des croisées d’ogives suspendues, découpées à la fraiseuse à commande numérique dans du peuplier contrecollé peint en blanc forment la nef centrale d’une cathédrale et ses collatéraux. Dans le fond de la nef centrale, la façade occidentale de la cathédrale Saint-Etienne est évoquée avec sa rosace de type gothique rayonnant. La pointe de l’ogive contenant cette rosace, rétroéclairée et pourvue d’un vitrail designé pour l’occasion, culmine à environ 7 mètres du sol, et participe à l’impression de monumentalité. Enfin, toujours sous l’emprise des croisées d’ogives formant la nef centrale, se trouve la partie exposition avec une vitrine monolithique noire ». Olivier Parachini, Atelier AOP.

Brochure-Programme 800 ans – Le temps des bâtisseurs – Novembre 2019 Avril 2020

La cathédrale Saint-Étienne de Metz, la nuit (Photo Idj/DR)