Laxou (54) « Une banque devenue patrimoine »

Conférence le vendredi 17 mai au Hall du Livre, rue Saint-Dizier à Nancy sur l’ancien siège de la SNVB e Laxou (54).

L'ancien siège de la SNVB devenue CIC à Laxou (54) (affiche de la conférence)
L’ancien siège de la SNVB devenue CIC à Laxou (54) (affiche de la conférence)

« Une banque devenue patrimoine. L’ancien siège de la SNVB, actuel CIC Laxou (1971-1973) » tel est le titre de la conférence donnée dans le cadre des apéro-conférence de la Maison de l’architecture de Lorraine, vendredi 17 mai 2019 à 18 heures 15 au Hall du Livre de Nancy.
Caroline Bauer, maître de conférences associée à l’Ecole nationale supérieure d’architecture et de paysage de Lille et Gilles Marseille, maître de conférences à l’université de Lorraine évoqueront les aspects architecturaux de cet édifice labellisé « patrimoine du XXème siècle en 2015.

L’ancien siège de la Société nancéienne de crédit industriel Varin-Bernier (SNVB-CIC) 1971-1973 a été conçu par les architectes Michel André, Jean-Luc André, Jacques André, Claude Prouvé, entre les rues de la Vezouze, de la Vologne et l’avenue de la Résistance à Laxou.
Le bâtiment a été réalisé par les entrepreneurs France-Lanord et Bichaton, Pertuy, la Compagnie industrielle de matériel de transport (CIMP) pour le compte de la société industrielle de crédit industriel.

Contexte et historique de la construction

Pour faire face à l’augmentation de son volume d’affaires dans la seconde moitié des années 1960, la société nancéienne de Crédit industrielle, devenue en 1972 la Société nancéienne Varin-Bernier (S.N.V.B.), commande un nouveau centre administratif.
Cet édifice est audacieux par sa forme (alvéoles accolées de hauteurs différentes, d’où son surnom de « pièce montée ») et par sa structure capable de répondre aux transformations liées à l’utilisation croissante de l’informatique dans les bureaux. Le bâtiment est représentatif de la délocalisation des grands centres administratifs privés et publics à l’extérieur des centres urbains anciens dans le but de gagner de la place et d’accompagner l’extension des métropoles régionales.

Un escalier hélicoïdal

La structure porteuse en béton est constituée de poteaux hexagonaux reprenant la forme des modules. L’usage de panneaux métalliques en façade (aluminium vieilli), réalisés par la C.I.M.T. Lorraine (qui avait intégré les Ateliers Jean Prouvé), rattache l’édifice à la tradition du travail du métal dans la région, d’autant plus sur un édifice destiné à une banque dont les activités financières sont tournées vers l’industrie. Au centre de l’édifice se trouve un escalier hélicoïdal monumental.
Le grand parc arboré qui entoure le bâtiment devait permettre des extensions modulaires, jamais réalisées. Les frères André sont les architectes attitrés de la S.NC.I. depuis 1937, pour laquelle ils réalisent de nombreuses réaménagements tout au long du XXe siècle. Il existe donc une véritable fidélité entre maîtres d’ouvrage et maîtres d’œuvre.

Conférence Maison_archi – Banque Laxou 2019-5-17 (003)