La Région : les actions en faveur de la culture

Il s’agit de faire de la culture dans le Grand Est un creuset de créativité, d’innovation et de développement, soutenu par un budget de 53 millions d’euros.

Présentation des vœux aux acteurs culturels du Grand Est par Philippe Mangin, à la Maison de la Région de Strasbourg (photo Stadler, Région grand Est)
Présentation des vœux aux acteurs culturels du Grand Est par Philippe Mangin, à la Maison de la Région de Strasbourg (photo Stadler, Région grand Est)

Deux ans après la création de la Région Grand Est, Pascal Mangin, Président de la Commission Culture de la Région, a présenté ses vœux aux acteurs culturels. Cette rencontre a été l’occasion de dresser un bilan des actions entreprises dans le domaine culturel. Si 2016 a été une année de défis à relever pour la construction de la collectivité, 2017 a permis la mise en place d’une politique régionale volontariste, en lien avec les acteurs concernés, pour développer et promouvoir la vitalité culturelle dans le Grand Est, tous domaines confondus.
En 2017, la Région a lancé de nouveaux dispositifs (développement des langues et cultures régionales, l’adhésion au fonds d’aide « Cafés Cultures », etc.) et a renouvelé son soutien à des événements culturels d’envergure et des lieux artistiques, notamment :
– La Région a contribué financièrement au déplacement de 14 compagnies régionales au Festival Off d’Avignon et leur a permis de se produire à La Caserne, lieu emblématique du Off,
– Plusieurs groupes se sont produits sur la scène des Trans Musicales de Rennes, avec le soutien de la Région,
– La Région était présente à la Foire du Livre de Francfort, la plus grande foire du livre au monde, avec plus 30 000 visiteurs et 7. 500 exposants, dont la France était le pays invité d’honneur. La Région a permis à 8 éditeurs régionaux et à plusieurs écoles d’art de présenter leurs travaux.

Production cinématographique

La Région accompagne également la création et la production audiovisuelle et cinématographique, permettant à de nombreux projets d’être régulièrement sélectionnés dans des festivals de renom ou lors de manifestations professionnelles (César ou Magritte). Ainsi, pour l’année 2017, la Région a accordé des aides de 3,7 millions d’euros à 131 projets (écriture, développement, production cinéma et audiovisuel – nouveaux médias et création numérique). Ce budget régional, en hausse depuis deux ans, a notamment permis de participer au succès de nombreuses réalisations, parmi lesquelles :

– Le long-métrage d’animation Zombillenium, présenté au Festival de Cannes l’an dernier et projeté en ouverture du Marché International du Film d’Animation d’Annecy,
– La série télévisée Zone Blanche, présentée au festival des Programmes audiovisuels de Biarritz, au Festival des créations télévisuelles de Luchon et au Festival de Berlin,
– La série télévisée J’ai deux amours, sélectionnée en compétition au festival de la fiction TV de La Rochelle et au Festival des Fictions télévisuelles de Luchon,
– Le long-métrage Petit paysan, multi-récompensé au Festival du Film francophone d’Angoulême et au Festival du Film francophone de Namur, et nommé pour le Prix FIPRESCI – European Discovery 2017,
– Le court-métrage Marlon, récompensé notamment au 20th Brussels Short Film festival,
– Le documentaire Braguino, récompensé deux fois au Festival International de Cinéma à
Marseille,
– La série télévisée Capitaine Marleau diffusée sur France 3 (6,2 millions de téléspectateurs, soit une part d’audience de 26,1 %),
– Le court-métrage Gros Chagrin, qui a obtenu le Lion d’Or du meilleur court-métrage à la 74ème Mostra de Venise.

Neustadt : 150.000 visiteurs

Autre temps fort de l’année 2017, l’exposition « La Neustadt, laboratoire urbain / 1871-1930 », accueillie du 29 septembre au 10 décembre derniers à l’église Saint-Paul, à Strasbourg, constituait la restitution finale de l’étude menée depuis 2010 par l’Inventaire Général du Patrimoine Culturel (IGPC) de la Région.
L’IGPC a procédé pendant 7 ans à de multiples études de terrains croisées et à des recherches documentaires pour établir les dossiers constituant les archives patrimoniales de la Neustadt et en justifier la « valeur universelle exceptionnelle » au regard des critères de l’UNESCO. « Strasbourg : de la Grande-Ile à la Neustadt » a en effet été inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO en juillet dernier. La Région a noué un partenariat scientifique avec l’Institut d’Histoire de l’Art de la Faculté des Sciences historiques de l’Université de Strasbourg pour cette exposition, qui a rassemblé plus de 15 500 visiteurs et a permis la publication d’un beau livre de 320 pages, déjà vendu à plus de 1.400 exemplaires.

Enjeux artistiques et économiques

En 2017 également, à l’issue d’un processus inédit ayant associé les équipes des trois Fonds régionaux d’art contemporain du Grand Est (Frac) et dans le cadre d’un recrutement souhaité d’une équipe de trois directeurs ou directrices, Felizitas Diering, Fanny Gonella et Marie Griffay ont été nommées respectivement à la direction des Frac implantés sur les territoires d’Alsace (Sélestat), de Lorraine (Metz) et de Champagne-Ardenne (Reims).
Enfin, d’importantes conventions de partenariat ont été signées avec des structures d’envergure nationale. Ainsi, le Grand Est a été la 1ère Région française à signer une convention avec le Centre National du Cinéma et de l’image animée (CNC), à l’occasion du Festival de Cannes. Cette convention fixe les objectifs prioritaires, en faveur du développement du cinéma et de l’audiovisuel en Région Grand Est. La Région Grand Est et l’ensemble de ses partenaires se sont fortement mobilisés afin de mettre en œuvre un plan d’actions en faveur de ce secteur d’activité, au cœur d’enjeux à la fois artistiques, économiques, de rayonnement et d’éducation aux images. Des conventions ont également été signées avec le Centre National du Livre et le Centre national de la Variété et du Jazz.

Pour l’année 2018

L’année 2018, permettra à Jean Rottner, Président de la Région et Pascal Mangin de poursuivre leurs initiatives pour faire de la culture dans le Grand Est un creuset de créativité, d’innovation et de développement, grâce à un budget de 53 millions d’euros.
La Région apportera son soutien à plusieurs projets muséaux, tels que la rénovation du Palais des Ducs – Musée Lorrain, à Nancy, et de la Cité de l’Automobile – Collection Schlumpf, à Mulhouse.
La Région a également à cœur de rendre la culture accessible à tous, au plus près des territoires, en soutenant notamment les festivals autour des villes moyennes et en renforçant les partenariats avec les réseaux musicaux et les Opéras régionaux. Une attention particulière sera accordée aux réseaux, certaines filières nécessitant encore de se structurer à l’échelle du Grand Est. La Région souhaite, autant que possible, permettre et accompagner cette structuration.
La politique culturelle régionale est définie en concertation étroite avec les acteurs culturels au sein d’une instance de dialogue dédiée, le Conseil consultatif de la culture du Grand Est. Piloté par la Région, ce Conseil réunit 200 acteurs culturels du Grand Est de tous domaines et se décline en 5 collèges :
– L’attractivité du territoire,
– Le développement des territoires ruraux,
– Les financements européens,
-La formation professionnelle,
– La coopération transfrontalière.
En 2018, la Région a décidé renforcer sa participation aux ateliers transversaux du Conseil consultatif de la culture.
Enfin, parmi les nombreux projets en cours, il s’agira de conforter les réseaux de résidences d’artistes pour faire rayonner la culture régionale au niveau national et à l’étranger.
Ainsi, la Région fera prochainement l’acquisition d’une résidence fluviale destinée à accueillir des expositions, des artistes en résidence et du théâtre pour plus de proximité avec les citoyens.


Lire Aussi