Edition du dimanche 17 décembre 2017

La Région dévoile sa nouvelle politique sportive

 Philippe Richert président de la Région et Jean-Paul Omeyer, président de la commission Sport, ont présenté ce mercredi 30 novembre 2016 les six règlements d’intervention qui composeront la nouvelle politique sportive régionale.

hand-metz

Hand Metz (photo Bodez Région Grand Est)

Parmi les élus il y avait aussi Henry Lemoine et de Thierry Hory, vice-présidents de la commission Sport et des représentants du mouvement sportif. Ces dispositifs entreront en vigueur à compter du 1er janvier, ou du 1er juillet 2017 pour les aides aux clubs et aux ligues, sous l’autorité de la Commission permanente.  

Si la loi NOTRe permet la poursuite des anciens dispositifs pendant une période de cinq ans, la Région Grand Est a décidé de lancer les nouvelles politiques publiques régionales dès la fin de cette année. Un travail de fond mené à l’échelle du territoire Grand Est a permis d’examiner le bien-fondé et l’opportunité de nouveaux dispositifs correspondant au projet et à l’ambition de la Région définis selon les objectifs suivants : une meilleure efficacité de la dépense publique, un pilotage global des politiques régionales, une intervention en bonne cohérence avec les réalités du territoire.

Plus de 14.000 clubs

Le Grand Est compte un tissu associatif très dense, regroupant plus de 14 000 clubs et près de 1,3 million de licenciés, se situant ainsi parmi les régions les plus sportives de France.
En 2016, la Région Grand Est a consacré à la politique sportive un budget de l’ordre de 15 M€ et accompagne plus de 300 clubs et près de 600 athlètes de haut niveau.
L’engagement de la Région en faveur du sport, facteur d’attractivité et d’identité régionale, porte sur les principaux acteurs sportifs que sont les athlètes, les clubs et les ligues régionales. Il s’articule dorénavant autour de deux grandes priorités. La première priorité est de participer à la structuration du sport de haut niveau en lien avec les trois Centres de Ressources, d’Expertise et de Performance Sportive (CREPS) de Reims, Nancy et Strasbourg ainsi que les clubs et les sportifs de haut niveau, véritables porte-drapeaux de la Région à l’échelle nationale et internationale.
La seconde priorité consiste à encourager une offre de pratique sportive de proximité par le biais des actions des ligues, des compétitions organisées sur le territoire et du maillage des équipements sportifs.

Six dispositifs

Ainsi, la nouvelle politique sportive du Grand Est se décline en six dispositifs définis selon les objectifs suivants :

Soutien aux manifestations sportives.
Il s’agit d’encourager dès 2017 l’organisation de compétitions sportives d’envergure nationale ou internationale qui contribuent au développement de la pratique sportive, au dynamisme et à l’attractivité du territoire. Chaque ligue constituée à l’échelle du Grand Est aura la possibilité de proposer une vingtaine de manifestations chaque année, réparties idéalement à raison de deux par département afin d’irriguer l’ensemble du territoire.

Soutien aux sportifs de haut niveau.

pauleine-ferrand-prevot-cyclisme

Pauline Ferrand-Prévôt Cyclisme (photo région Grand Est)

Il s’agit d’accompagner à partir de 2017 les athlètes de haut-niveau dans leur progression sportive mais également leur projet personnel de     formation ou     de reconversion. Une aide régionale pourra ainsi être attribuée aux sportifs licenciés dans un club du Grand Est et identifiés sur les listes ministérielles de haut niveau, Elite, Seniors, Relève, Espoirs et collectifs nationaux, selon le niveau de compétition atteint.

Soutien aux clubs de haut niveau.

A partir de la saison sportive 2017-2018, les clubs évoluant parmi l’élite nationale de leur discipline, mais également les clubs identifiés d’intérêt territorial bénéficieront d’un partenariat régional sur la saison en lien avec leur évolution sportive, leur structuration, l’animation locale et territoriale et le suivi individualisé socio-professionnel des sportifs.

Soutien aux investissements sportifs.

Le dispositif, mis en place au 1er janvier 2017, vise à accompagner, d’une part, la rénovation et la mise aux normes des équipements existants, d’autre part, la construction de nouveaux lieux de pratique compétitive dans les zones qui en sont dépourvues. Des projets de territoire à rayonnement intercommunal, permettant un usage mutualisé entre plusieurs structures ou encore respectueux du développement durable, pourront ainsi émerger.

Soutien aux ligues et aux comités sportifs régionaux.

Il s’agira de les accompagner dès 2018 sur la base d’un plan de développement quadriennal, identifiant des projets tels que la formation de l’encadrement technique, sportif, arbitral et bénévole, l’accession aux parcours de performance fédéraux ou le développement de la pratique, à titre d’exemples.

Soutien à l’acquisition de matériel sportif.

En complémentarité avec les deux dispositifs précédents, il s’agit de soutenir l’acquisition, par les ligues ou comités régionaux, de matériel sportif mutualisé mis à disposition des associations sportives du territoire et visant à développer et promouvoir les disciplines.

Ces dispositifs prendront effet au 1er janvier 2017 à l’exception des aides aux clubs et aux ligues dont l’application est fixée au 1er juillet 2017.

Par ailleurs, la loi NOTRe a également transféré à la Région la gestion d’une partie des activités des Centres de Ressources, Expertise et Performance Sportive (CREPS).
La nouvelle collectivité régionale participe ainsi dorénavant à l’organisation des CREPS de Nancy, Reims et Strasbourg. Ces structures sont de véritables outils de développement de la politique sportive régionale, afin de renforcer l’accueil et le suivi des quelque 1 078 sportifs reconnus de haut niveau par le Ministère des Sports et licenciés dans le Grand Est, mais aussi développer les formations aux métiers du Sport et de l’Animation. Les CREPS s’intègrent ainsi parfaitement dans les priorités définies par la Région en termes de politique sportive.

Les chiffres clés du secteur sportif dans le Grand Est

  • Budget Sport de la Région : 15 M€,
  • plus de14 000 clubs,
  • près de 1,3 million de licenciés,
  • près de 300 événements sportifs subventionnés,
  • plus de 350 clubs professionnels et/ou de haut niveau accompagnés pour la saison 2016-2017,
  • 574 sportifs de haut niveau et espoirs régionaux soutenus en 2016,
  • 179 ligues et comités sportifs régionaux amenés à fusionner,
  • 3 centres de ressources, d’expertise et de performance sportive (CREPS)

Lire Aussi