Edition du dimanche 25 février 2018

Transmission de la mémoire de la Shoah

Lycéens et élus de la Région Grand Est participent au voyage d’étude au camp d’extermination d’Auschwitz

Le musée de la Soah (Photo Jean-Luc Stadler, région grand est)

Le musée de la Soah (Photo Jean-Luc Stadler, région grand est)

Elsa Schalck, Vice-Présidente en charge de la Jeunesse et des représentants des Rectorats du Grand Est, ont accompagné plus de 200 élèves lors du voyage d’étude au camp d’extermination d’Auschwitz, ce mercredi 7 février 2018.

Jean Rottner, Président de la Région Grand Est, considère que la transmission de la mémoire collective constitue une priorité pour l’avenir de notre société. Il est ainsi de la responsabilité de tous de l’entretenir et à la Région de la faire vivre à travers de nombreuses actions, notamment à destination des jeunes du Grand Est.
La Région Grand Est mène une politique mémorielle ambitieuse qui s’adresse tout particulièrement aux lycéens. Elle perpétue le devoir de mémoire, donne du sens à la construction européenne et à la promotion de la paix. En réponse au racisme, à l’antisémitisme, ainsi qu’à des actes de violence en recrudescence, la Région souhaite donner aux jeunes les outils nécessaires pour décrypter l’information et développer une pensée critique, basée sur des valeurs humanistes et le respect de la démocratie.

1800 élèves de la région

La Région Grand Est a organisé ce voyage d’études en partenariat avec les Rectorats des Académies de Strasbourg, de Nancy-Metz et de Reims, et le Mémorial de la Shoah, dans le cadre d’un programme national initié par la Fondation pour la mémoire de la Shoah. Depuis 2007, ce partenariat a permis à près de 1 800 élèves de première et de terminale du Grand Est, d’effectuer un déplacement à Auschwitz et de prendre part au devoir de mémoire en réalisant des projets pédagogiques de qualité.
A la suite d’un appel à projets lancé en septembre dernier, 200 lycéens issus de 9 établissements du Grand Est, ont été sélectionnés pour ce voyage d’étude à Auschwitz. Il s’agit des lycées :

– CFA Emile Mathis à Schiltigheim (67)
– Lycée Adrien Zeller à Bouxwiller (67)
– Lycée Scheurer Kestner à Thann (68)
– Lycée Bichat de Lunéville (54)
– Lycée Alfred Kastner à Stenay (55)
– Lycée Pierre Mendès France à Contrexéville (88)
– Lycée Robert Schuman à Metz (57)

Les lycéens ont visité les sites d’Auschwitz-Birkenau et d’Auschwitz-I. Ils ont également assisté à une cérémonie de recueillement devant le monument international de Birkenau.

Projets pédagogiques

Le programme établi par le mémorial de la Shoah prépare en amont les établissements et les accompagne dans leur projet de restitution. Les classes sélectionnées se sont ainsi rendues au Mémorial de la Shoah à Paris avant leur déplacement au camp d’extermination d’Auschwitz. Cette visite a été préparée par un travail pédagogique de plusieurs mois (brochures pédagogiques, conseils de lecture, apports documentaires, etc.), en collaboration avec le Mémorial de la Shoah.
Dès leur retour, les élèves travailleront à des projets pédagogiques de restitution tels que : expositions, interventions de lycéens, réalisations de films, livrets et panneaux, conception de supports multimédia, etc.
Une restitution officielle des travaux sera également organisée à la Maison de la Région de Strasbourg, en présence des participants, des équipes éducatives, des représentants des différentes institutions, de rescapés et historiens du Mémorial. Ce dernier bilan sera l’occasion, pour les jeunes, de présenter leurs ressentis et leur démarche de travail.
Dans le cadre de sa politique mémorielle, la Région a soutenu ce voyage d’étude en attribuant une aide de 80 000 €.

Lire Aussi