Edition du mardi 19 juin 2018

Reims :territoire d’innovation en matière de bioéconomie

La bioéconomie englobe l’ensemble des activités économiques liées à la production et à la transformation de ressources biologiques renouvelables (agricoles, sylvicoles, aquacoles ou déchets organiques) en molécules ou produits biosourcés.

 (photo Pomacle-Bazancourt)

(photo Pomacle-Bazancourt)

Jean Rottner, Président de la Région Grand Est, s’est rendu, à Reims, ce jeudi 15 mars, pour encourager les acteurs de la bioéconomie du territoire rémois. Il a visité plusieurs sites porteurs de démarches innovantes et de valorisation des productions végétales : le Pôle de compétitivité IAR (Industries et Agro-ressources), la Bioraffinerie de Bazancourt-Pomacle, Terrasolis, le pôle d’innovation de la ressource agricole, la plateforme Terralab, et Reims Bioeconomy Park.

La bioéconomie englobe l’ensemble des activités économiques liées à la production et à la transformation de ressources biologiques renouvelables (agricoles, sylvicoles, aquacoles ou déchets organiques) en molécules ou produits biosourcés. C’est un système complexe dont les enjeux principaux sont la gestion des besoins alimentaires de la population mondiale, la gestion des émissions de gaz à effet de serre, l’élaboration de produits en substitution à ceux d’origine fossile.

Cette journée a mis en évidence qu’une approche territoriale est essentielle pour aborder cette thématique dans son ensemble, car la mise en œuvre de la bioéconomie est intimement liée aux caractéristiques des territoires qui la portent. Le Président Jean Rottner a également rappelé les orientations stratégiques de la Région afin de faire du Grand Est un des leaders européen de l’industrie du futur et de la bioéconomie. Les Etats Généraux de la Bioéconomie se tiendront ainsi à la fin du premier semestre 2018 à Châlons-en-Champagne à la Maison de la Région et ont vocation à lancer une initiative ambitieuse et volontaire pour le Grand Est en faveur de cette nouvelle économie.
Les orientations stratégiques de la Région Grand Est présentées dans le Schéma Régional de Développement Economique, d’Innovation et d’Internationalisation (SRDEII) :

Une ambition : faire du Grand Est, un des leaders européens de l’industrie du futur et de la bioéconomie

Pour la Région Grand Est, le défi est triple :
 Accompagner la transformation de l’industrie en favorisant le développement et le déploiement d’innovations technologiques et organisationnelles (Industrie du Futur). L’objectif est de permettre aux entreprises d’accroître leur compétitivité, de s’adapter aux transitions digitales, écologiques, énergétiques en cours, de conquérir des parts de marché national et international mais également de créer de l’emploi,  Soutenir la transformation de la production et l’innovation du monde agricole au sens large (exemple : agriculture connectée pour une agriculture responsable). L’objectif est de réaffirmer la position et la vocation du Grand Est en matière d’agriculture, de viticulture et d’agro-ressources, notamment en soutenant la recherche sur les agro-ressources, le carbone renouvelable et les matériaux biosourcés,
 Conforter les filières d’excellence (agro-ressources, santé, bâtiment durable, logistique et transport, eau…) et aider à se structurer des filières d’intérêt régional.

Le défi pour la Région Grand Est est d’accroître significativement les efforts en matière de R&D des entreprises et de faciliter la mise sur le marché des produits et services à forte valeur ajoutée qui en sont issus.

Les Etats généraux de la Bioéconomie

Les Etats Généraux de la Bioéconomie en Grand Est seront l’occasion de réunir tous les acteurs concernés par la bioéconomie avec les objectifs suivants :
– assurer l’appropriation par les acteurs concernés, de la thématique de la bioéconomie et élaborer un consensus autour d’une stratégie et d’une feuille de route
– confirmer les enjeux partagés en matière de développement de la bioéconomie dans le Grand Est et les leviers d’action possibles en vue de la rédaction d’une stratégie régionale
– challenger les acteurs avec des exemples de succès en France ou en Europe.

Afin d’initier la concertation, un séminaire Bioéconomie cofinancé par la Région Grand Est a été organisé par le pôle IAR le 6 février dernier. Cette journée de travail a permis de constituer l’ossature d’une feuille de route stratégique qu’il conviendra de compléter, d’amender ou de préciser lors des Etats Généraux de la Bioéconomie. D’autres initiatives en cours sur le territoire (comme les Assises RDI en agriculture, la mise en place de contrats de filières…) permettront d’alimenter la réflexion plus amont.

Les Etats Généraux sont prévus sur une journée à Châlons-en-Champagne à la Maison de la Région à la fin du premier semestre 2018 et ont vocation à lancer une initiative ambitieuse et volontaire pour le Grand Est en faveur de cette nouvelle économie.

Le triangle marnais, un territoire d’expérimentation pleinement engagé dans la bioraffinerie et la bioéconomie autour de plusieurs acteurs :

Le Pôle de compétitivité IAR (Industries et Agro-ressources)
IAR est un Pôle de compétitivité dédié à la bioéconomie. Fort de plus de 370 membres, IAR rassemble les acteurs actifs et innovants sur l’ensemble de la chaîne de valeur, depuis l’amont agricole jusqu’à la mise sur les marchés alimentaires et non-alimentaires de produits valorisés : coopératives agricoles, établissements de recherche et universités, entreprises de toutes tailles et de secteurs différents, acteurs publics. Le Pôle et ses adhérents couvrent tous les champs de la production et de la valorisation des ressources biologiques (agricole, forestière, marine, co-produits, résidus) pour des applications dans les domaines de l’alimentaire, de l’industrie et de l’énergie. Depuis 2005, IAR a accompagné plus de 250 projets pour un investissement total de plus d’1,7 milliard d’euros.

La Bioraffinerie de Bazancourt-Pomacle
Cette plate-forme d’innovation Bioraffinerie Recherches et Innovations (B.R.I.) constitue un centre d’innovation majeur de référence internationale. Elle regroupe des industriels de la bioraffinerie de Bazancourt-Pomacle (Cristal Union, Cristanol, Chamtor, etc.), le centre de recherche ARD, ainsi que les grandes écoles d’ingénieurs et de management françaises que sont l’Ecole Centrale Paris, AgroParisTech et Neoma. Elle accueille tous les acteurs majeurs nécessaires au développement de procédés de fractionnement du végétal, de la biotechnologie et de la chimie du végétal, en partant de la recherche fondamentale (assurée par laboratoires de l’Université de Reims Champagne-Ardenne) jusqu’au prototype pré-industriel (BioDémo).

Terrasolis : pôle d’innovation de la ressource agricole
Ce Pôle se positionne comme un outil au service de l’innovation en matière de production d’agro-ressources. Véritable coordinateur régional en lien avec le pôle IAR et plus largement avec l’écosystème régional de l’innovation, ses missions sont :
– créer du lien entre filières, décloisonner les organisations et accompagner les acteurs de la RD&I agricole en Grand Est
– être un catalyseur de projets de territoire par l’émergence d’innovations, pour mieux accompagner la multifonctionnalité de l’agriculture
– promouvoir une agriculture multifonctionnelle productrice de carbone renouvelable issu de la photosynthèse et de services écosystémiques.

Ce pôle s’appuie sur une plateforme d’open innovation, qu’elle a elle-même créé, unique en Europe et qui travaille à l’échelle des systèmes de culture : Terralab.

Véritable « terrain d’expérimentation » à l’échelle d’une exploitation agricole, Terralab est un outil collectif pour mettre au point et transférer une agriculture multifonctionnelle, productrice de biomasse (carbone renouvelable) et de services écosystémiques. En ce sens, Terralab est construit autour de 4 pôles :
• Un pôle de recherche agricole s’appuyant sur une ferme pilote conduite par 6 agriculteurs, spécialisée dans l’approche « système » et le numérique, véritable démonstrateur de la « Ferme du futur » en conditions réelles
• Un pôle économique, spécialisé sur le carbone renouvelable issu de la photosynthèse, dédié à l’accueil d’entreprises de toute taille et développant des services marchands
• Un pôle évènementiel proposant des surfaces et des bâtiments pour l’accueil de manifestations d’envergure, des séminaires, des shows de démonstration…
• Un pôle d’accueil pédagogique et de transfert pour réussir l’enjeu de la diffusion des connaissances, des innovations et des technologies vers les apprenants, étudiants et agriculteurs

Reims Bioeconomy Park

La Chambre de Commerce et de l’Industrie est très impliquée dans les différentes formes d’actions pouvant contribuer aux développements des synergies entre les acteurs de la Bioéconomie, et souhaite poursuivre le développement d’une économie circulaire, fédératrice et utiles aux générations futures. À ce titre, en partenariat avec la Communauté Urbaine du Grand Reims, elle a créé un parc d’activités dédié à l’innovation et à la Bioéconomie, à proximité immédiate du complexe de Bioraffinerie de Bazancourt-Pomacle, et de centres de recherches publics et privés.. Ce parc d’activités, développé sur une emprise totale de 193 ha à terme, a pour vocation d’accueillir de nouvelles implantations pour des activités connexes et aval à la Bioraffinerie (laboratoires, démonstrateurs, services, bureaux, logistique, maintenance, petites industries…) pour le développement de nouvelles applications biosourcées et autres innovations en lien avec la biomasse et la chaîne de valeur des agro-ressources. Un premier investissement de 20 millions d’euros pour la viabilisation d’une première tranche de 46 hectares cessibles a été réalisé avec le soutien financier de la Région Grand Est, de l’Europe ainsi que de la Communauté Urbaine du Grand Reims. D’autres synergies sont également développées et travaillées en partenariat dans le cadre de l’écosystème de la Bioéconomie avec TERRALAB et la Bioraffinerie de Bazancourt-Pomacle.

Cette rencontre s’est tenue en présence de Pascale Gaillot, Vice-Présidente en charge de l’Agriculture et de la Ruralité, de Philippe Mangin, Vice-Président en charge de la Bioéconomie, Agroalimentaire et Bioénergie, de Patrick Bastian, Conseiller régional, Président de la Commission Agriculture et Forêt, de Lilla Merabet Vice Présidente en charge de la Compétitivité, du Numérique et de la Filière d’excellence, et de nombreux acteurs de la bioéconomie : Yvon Le Henaff, Président du Pôle IAR (Industries et Agro-ressources) et Directeur Général d’ARD (Agro-industrie Recherches et Développements), Maximin Charpentier, Président de la Chambre d’Agriculture de la Marne et Président de Terrasolis, Joachim Gaillot, Vice-Président de Cristal Union et Trésorier de Terrasolis, Hervé Lapie, Président de la FRSEA Grand Est et de la FDSEA de la Marne, Guillaume Gelle, Président de l’Université Reims Champagne-Ardenne et Jean Paul Pageau, Président de la CCI de la Marne.

Lire Aussi