Star Wars : l’opéra de l’espace

Huitième épisode réalisé par Rian Johnson, Les Derniers Jedi sort ce mercredi 13 décembre 2017. Une fiction ? Pas seulement.

Star Wars VI : Les derniers Jedi (Flick.com)
Star Wars VI : Les derniers Jedi (Flick.com)

Pour ce qui auraient manqué les épisodes précédents, voici un rappel de ce qu’il faut savoir pour comprendre cette saga américaine de science-fiction.
C’était il y a bien longtemps dans une galaxie lointaine. Deux peuples se faisaient la guerre. Une histoire stupide de taxe commerciale entre les planètes. Les chevaliers Jedi luttaient contre les Seigneurs noirs Siths. Les premiers maîtrisent le côté lumineux de la Force. Ce sont les gardiens de la paix et de la justice. Les seconds sont sensibles au côté obscur de ce champ magnétique mystérieux dont ils s’abreuvent pour dominer la galaxie.

La guerre des étoiles

Ainsi commence la guerre des étoiles, Star Wars, de George Lucas, un opéra de l’espace qui s’inspire à la fois du western, du conte de fée, de la mythologie grecques et de la science-fiction. Mais aussi de la réalité politique, sociale, économique, militaire et technologique de la fin du 20ème siècle et du début du 21ème.
La saga est construite sur les ressorts traditionnels de l’épopée littéraire et cinématographique : comme toujours, il y a les bons et les méchants, le bien et le mal, la lumière et les ténèbres. Il y a des hommes et des femmes (ou en tout cas des créatures qui leur ressemblent), prisonniers de leurs passions, des héros déchirés entre l’amour et le devoir.
Pour compliquer les choses, George Lucas a ajouté à ces personnages de romans des êtres mécaniques, des droïdes conçus pour la guerre.
Leur terrain de jeu, ce n’est plus le cadre étroit et limité de la scène d’un théâtre, mais l’immensité de l’univers qui s’ouvre sur des territoires infinis et des mondes virtuels. On se déplace à la vitesse de la lumière. On se fait la guerre à coups de laser. Et puis, il y a la Force du laser géant de l’Etoile noire qui l’emporte sur tout. C’est l’arme absolue.
Et comme dans toutes les guerres il y a la vie, la mort, l’amour, il y a des héros que l’on ne soupçonnait pas, des poltrons que l’on découvre avec stupeur, il y a des histoires extraordinaires qui révèlent de belles âmes et dévoilent des êtres répugnants.

Mythe à réalité

Les premiers scénarii de Star Wars sont écrits à la fin de la guerre froide quand l’Amérique s’ouvre sur le cosmos. Elle construit un nouveau monde et entend bien le dominer. Economiquement. Militairement. Elle est empêtrée dans le bourbier du Vietnam et met au point de nouvelles armes pour faire la guerre à distance.
L’URSS n’est pas en reste. Elle dispose de missiles balistiques stratégiques capables d’atteindre n’importe quel pays d’Europe. Le lancement du premier satellite artificiel, Spoutnik1 en 1957 effraye l’Amérique. Douze ans plus tard, le 21 juillet 1969, Neil Amstrong pose le pied sur la lune.
Les deux super puissances se lancent alors dans une course effrénée aux armements malgré les accords SALT.
1975 : deux physiciens du laboratoire de Lawrence Livermore, spécialisé dans les armes nucléaires, élaborent la théorie d’un laser ultrapuissant à rayons X plus tard connu sous le nom de « projet Excalibur ».
1976 : début du tournage de Star Wars en Tunisie. En juillet, la Nasa publie la première photo de Mars par la sonde Viking 1.
Le 25 mai 1977 : sortie en salle du premier épisode de la Guerre des étoiles. Le succès est mondial. Suivront d’autres épisodes jusqu’au 7ème intitulé « Le réveil de la Force » avec de nouvelles histoires et de nouveaux personnages.
Le monde entier connaît désormais Dark Vador, qui incarne le secret personnifié, Han Solo, le brigand romantique qui ne veut pas dire « je t’aime », Obi-Wan Kenobi, le gardien de tous les secrets, Luke Skywalker, entre l’obscurité et la lumière, Chewbacca, la bête féroce au grand cœur, Princesse Leia, la beauté et la force, R2-D2, le petit robot multitâches, C-3PO, diplomate maladroit et poltron.
Depuis 38 ans, Star Wars parle de la famille, de ses secrets, de la lignée des Skywalker, perdue puis retrouvée. « Je suis ton père », « Tu es ma sœur » : la saga de George Lukas noue et dénoue les liens familiaux dans la pure tradition dramatique.

La guerre entre les USA et l’URSS

Les voyages dans l'espace ont commencé avec la guerre froide entre les USA et l'URSS 'capture Sciene et Vie)
Les voyages dans l’espace ont commencé avec la guerre froide entre les USA et l’URSS (capture Science et Vie)

La sonde Pionneer 11 atteint Saturne le 1er septembre 1979. Le 24 décembre les troupes soviétiques envahissent l’Afghanistan.

Le 21 mars les Etats-Unis boycottent les Jeux Olympiques de Moscou.
-Le 21 mai 1980 : sortie de Star Wars « L’Empire contre-attaque ».
-8 mars 1983 : Le président Reagan dénonce l’URSS comme étant « L’Empire du mal ».
-23 mars 83 : Reagan présente le projet de bouclier antimissile baptisé par la presse « Star Wars ».
-25 mai : sortie de Star Wars : « Le retour du Jedi ».

-29 mars 1985 : Reagan déclare : « La Force est avec nous ».
-1988 : détection de la première planète extrasolaire.
-9 mars 1989 : chute du mur de Berlin.

1991 : opération « Tempête du Désert ». Les Jedis du général Schwartzkopf commandent la coalition dans l’offensive en Irak.
19 mai 1999. Sortie de Star Wars : « La menace fantôme ».
2001. Avril : 390.000 Anglais se déclarent de religion Jedi lors d’un recensement en Grande-Bretagne.
-11 Septembre : attaque contre les tours du World Trade Center.
-25 novembre : Premier clone d’embryon humain pour obtenir des cellules souches.
17 mai 2002 : Star Wars sort en salle « L’attaque des clones ».
-18 mai 2005 : Star Wars sort en salle « La revanche des Siths ».

12 janvier 2013 : 34.000 américains signent une pétition sur le site de la Maison Blanche pour demander « la construction d’une Etoile Noire ». Obama répond : « Ne pas vouloir détruire de planète. »
18 décembre 2015 : sortie en salle du 7ème épisode de Star Wars : « Le Réveil de la Force ».
13 décembre 2017 : sortie du film « Les derniers Jedi »

Star Wars : une saga mythique, même pour l’e-commerce 

Quelle est l’évolution de la popularité de la saga en fonction de la demande de produits dérivés sur internet ?

Star Wars, c'est bon pour l'e-commerce
Star Wars, c’est bon pour l’e-commerce

idealo, le comparateur de prix du groupe Axel Springer, a souhaité s’intéresser à la popularité dans l’e-commerce de la saga mythique créée par Georges Lucas : Star Wars. A l’occasion de la sortie, le 13 décembre, de Star Wars, épisode VIII : Les Derniers Jedi, idealo a étudié l’évolution de la demande de produits dérivés de la saga : la répartition des produits, les personnages préférés des fans, les jeux favoris et les périodes de l’année motivant le plus d’achats.

Les LEGO au top des ventes

C’est le premier grand enseignement de cette étude : les LEGO dominent très largement la demande de produits dérivés Star Wars. Sur la répartition de la demande de produits dérivés Star Wars, les LEGO arrivent de très loin en tête avec 69 % de la part de la demande de produits dérivés. Ils sont suivis de loin par les calendriers de l’Avent avec 13 % de la demande. Voici la répartition de la demande de produits dérivés :
LEGO : 69 % de la demande
Calendriers de l’Avent : 13 %
Jeux vidéo : 7 %
Déguisements pour enfant : 3 %
Jeux de société : 3 %
Figurines : 2 %
Maquettes : 1 %
jouets électroniques : 1 %
Réveils pour enfant : 1 %

Les meilleures ventes des jeux libellés Star Wars

Concernant les jeux vidéo, la star du moment est bien évidemment Star Wars : Battlefront II, sorti le 17 novembre dernier et développé par les studios EA et Dice. Il est suivi par son prédécesseur premier du nom et sorti fin 2015, puis par le jeu Lego Star Wars : Le Réveil de la Force.

Pour les autres catégories de jeux et jouets :
Le jeu de société de réflexion Asmodée Perplexus édition Star Wars arrive en tête des jeux de société les plus demandés.
Concernant les LEGO, c’est le Faucon Millenium de l’épisode 7 qui est le plus populaire, devant le X-Wing de Poe.
Enfin, pour les jouets électroniques, le BB-8 télécommandé de Hasbro est toujours un fort succès depuis 2 ans puisqu’il fait partie des jouets les plus demandés sur internet.

  • Le Côté Obscur supérieur au Côté Lumineux ?

C’est la question que l’on peut se poser à la lecture de cette étude. En effet, parmi les personnages iconiques de la saga, les « vilains » sont les plus populaires. En fonction de la demande de catégories précises de produits (figurines, déguisements pour enfants, peluches), idealo a relevé la popularité des personnages de l’univers de Star Wars :

  1. Les Stormtroopers
  2. Dark Vador
  3. Maître Yoda
  4. Chewbacca
  5. Dark Maul
  6. Kylo Ren
  7. Princesse Leia
  8. BB-8
  9. C-3PO
  • R2D2

Sur les dix personnages les plus populaires, les personnages du Côté Obscur sont moins nombreux (4 sur 10) que ceux du Côté Lumineux. Cependant, ils sont mieux classés que les héros du Côté Lumineux.
On remarque également que chaque époque de la saga est plutôt bien représentée puisque des personnages spécifiques à la « prélogie » sont présents (Dark Maul), tout comme certains de la trilogie originelle (Leia, Dark Vador, Stormtrooper) ou encore des nouveaux personnages apparus pour la première fois dans la trilogie fraîchement créée (Kylo Ren, BB-8).

  • Une demande qui explose en décembre

Ce n’est pas une grande révélation, mais l’on peut observer une véritable explosion de la demande à partir du mois de novembre pour atteindre son point culminant en décembre. Ceci s’explique par plusieurs facteurs :

  • Tous les nouveaux films de l’univers Star Wars sortent au cinéma au milieu du mois de décembre : le 16 pour Star Wars, épisode VII : Le Réveil de la Force en 2015, le 14 pour Rogue One : A Star Wars Story en 2016, et le 13 pour le prochain Star Wars, épisode VIII : Les Derniers Jedi. De fait, la demande de produits dérivés s’en retrouve boostée. La future exception sera peut-être le spin-off centré sur le personnage de Han Solo dont la sortie est prévue pour le printemps 2018.
  • L’approche de Noël entraîne aussi logiquement une augmentation de la demande de produits dérivés et notamment des jouets.

Il est également à noter que les films de la saga principale motivent bien plus les consommateurs sur internet que les spin-off. A titre d’exemple, à l’approche de la sortie de Rogue One : A Star Wars Story, tout premier spin-off de la saga, l’indice de la demande de produits dérivés Star Wars était de 786 points en novembre 2016. A la même période cette année, ce même indice est passé à 913 points.

Pour en savoir plus.



Lire Aussi