Moselle
Partager
S'abonner
Ajoutez IDJ à vos Favoris Google News

Thionville : polémique après le changement de nom du lycée

Rosa Parks (wikipédia)
Rosa Parks (wikipédia)

Face au « déferlement de haine » consécutif à la dénomination du Lycée Rosa Parks de Thionville, Jean Rottner porte plainte !

Trop c’est trop ! Jean Rottner, Président de la Région Grand Est ne peut admettre, qu’il puisse être, comme l’ensemble de ses collègues et des services de la Région, cloué au pilori par une campagne haineuse initiée par le Rassemblement National et reprise, de manière souvent erronée, par les médias locaux ou nationaux.
Les faits sont simples. La fusion de deux lycées, a entraîné la nécessité de trouver un nouveau nom pour l’établissement issu de ce rapprochement classique dans une Académie. Ensuite, c’est la procédure normale qui s’est appliquée : elle a associé prioritairement les acteurs locaux et les usagers de la structure scolaire avant d’être entérinée par la Région, collectivité en charge de cet échelon scolaire.

Campagne d’extrême droite

Ainsi, à Thionville, la fusion des lycées Jean-Baptiste Colbert et Sophie Germain, prévue de longue date, a naturellement débouché sur une réflexion, dès le début de 2020, sur la nouvelle dénomination de l’établissement réuni. En parfait accord avec l’Académie de Nancy-Metz, les enseignants, les élèves, la Communauté éducative et les élus locaux, cette démarche a abouti au choix de Rosa Parks. Choix qu’il revenait à la Région d’entériner officiellement lors de sa Commission Permanente du 19 juin 2020.

Quelques secondes après le vote en séance et l’intervention, virulente et minutieusement préparée d’une élue du Rassemblement National par ailleurs candidate aux élections municipales à Metz, une campagne orchestrée par le Parti d’extrême droite et ses affidés s’est abattue sur les réseaux sociaux et dans certains médias avec des propos inacceptables tant à l’encontre du Président de la Région, intuitu personae, que des élus et de l’Institution Régionale.

Face à ce déferlement, aux commentaires et aux articles mensongers, blessants et diffamatoires, attisés par un mouvement surfant sur une actualité médiatique totalement déconnectée du sujet initial, Jean Rottner a déposé une dizaine de plaintes auprès du Procureur de la République, visant des médias et des personnes physiques ayant outrageusement dépassé les bornes acceptables du débat politique.

Attaques haineuses

Les valeurs de tolérance et de fraternité portées par la Région, partagées par la Communauté Educative du Lycée de Thionville et les élus locaux, qui se traduisent par le choix de Rosa Parks qui les incarnera pour les générations de lycéens à venir ne sauraient en aucun cas souffrir des attaques haineuses et totalement injustifiées d’une mouvance politique qui ne les partage manifestement pas.

Pour Jean Rottner, Président de la Région Grand Est, cette opération de communication bassement politicienne, mais particulièrement violente, est le reflet d’un mode de pensée et de méthodes qui ne devraient plus avoir cours et que la Justice doit aujourd’hui sanctionner pour garantir un « vivre ensemble » serein, apaisé et apte à faire face aux vraies difficultés qui nous attendent et qui doivent, légitimement, mobiliser toute notre attention et nos efforts.

4 février 1913 : naissance de Rosa Parks « la femme qui s’est tenue debout en restant assise »

France,Grand Est,Lorraine,Moselle,