Acte 24 : Strasbourg redoute des débordements

La colère des Gilets jaunes ne retombe pas après les annonces du chef de l’Etat. Des rassemblements sont prévus ce samedi 27 avril dans plusieurs villes et surtout à Strasbourg où « un appel international » a été lancé.

Appel international pour la manif à Strasbourg (affiche facebook)
Appel international pour la manif à Strasbourg (affiche facebook)

La 24ème journée de mobilisation des Gilets jaunes a pour but de montrer au président de la République que les annonces qu’il a faites au cours de sa conférence de presse de jeudi sont largement insuffisantes. Par conséquent, les rassemblements qui se succèdent tous les samedis depuis plus de cinq mois vont continuer.
Plusieurs groupes de Gilets jaunes ont lancé « un appel international » à se regrouper dans la capitale alsacienne où sont attendus non seulement des Français de toutes les régions de l’Hexagone, mais aussi des Allemands, des Italiens, des Espagnols, des Belges… Rendez-vous est donné à 13 heures, place de l’Etoile.

Périmètre interdit

La préfecture du Bas-Rhin redoute des débordements avec la participation d’individus radicalisés dont le seul objectif est de mener des actions violentes. C’est pourquoi le préfet a interdit toute manifestation aux abords des institutions européennes et sur le parvis de la gare. Car la manifestation n’a pas été déclarée et on ignore pour l’instant le trajet du cortège.
Compte tenu de ces incertitudes et de la menace que font peser les casseurs, des commerçants du centre-ville de Strasbourg ont préféré protéger leurs commerces avec des panneaux de bois.

« Riposte générale »

D’autres manifestations sont prévues, dont une à Paris. Intitulé « Riposte générale » la manif de Paris devrait débuter à Montparnasse, à 13 heures. Le cortège doit rallier la place d’Italie. Des appels sont lancés pour que les Gilets jaunes aillent manifester devant les grands médias nationaux (TF1, Maison de la Radio, CNews)…
Manifestations encore à Lyon, Lille, Rouen, Toulouse et ailleurs où les actions des Gilets jaunes devraient prendre des formes plus ou moins insolites, histoire de rompre avec les habitudes