14ème édition du « Mois de l’Autre »

« Le Mois de l’Autre » sensibilise la jeunesse à l’altérité, en mettant en avant le respect de l’Autre dans toutes ses différences, sociales, culturelles, religieuses, liées au sexe ou à un handicap.

Lancement du "mois de l'Autre" (photo Pascal Bodez RGE)
Lancement du « mois de l’Autre » (photo Pascal Bdez RGE)

Elsa Schalck, Vice-présidente de la Région Grand Est en charge de la Jeunesse et de l’Orientation, de l’Engagement, de la Citoyenneté et de la Démocratie territoriale, et Cédric Chevalier, Président de la Commission Jeunesse de la Région Grand Est, ont fait la promotion ce mardi 13 mars 2018, de la 14ème édition du Mois de l’Autre, à la Structure d’Accompagnement des Elèves Déficients Visuels (SAEDV) de la cité scolaire Georges de la Tour à Nancy. Ils y ont été accueillis par Eric Royer, Proviseur de la Cité Scolaire, et, Pascale de Moura, responsable de la SAEDV, professeure de lettres et anciennement élève de l’établissement ayant bénéficié de l’accompagnement en tant que non voyante.

« Le Mois de l’Autre » sensibilise la jeunesse à l’altérité, en mettant en avant le respect de l’Autre dans toutes ses différences, qu’elles soient sociales, culturelles, religieuses, liées au sexe ou à un handicap.

La Région Grand Est souhaite faire de la question du handicap l’un des axes majeurs de cette 14ème édition du « Mois de l’Autre ». L’Institution régionale favorise, à travers les actions menées par les établissements sur le territoire, la mixité, l’égalité et le vivre ensemble par la prévention des préjugés et des discriminations.

Accompagnés par des élèves de la Cité Scolaire George de la Tour, Elsa Schalck, Cédric Chevalier et l’équipe pédagogique ont ainsi pu échanger autour de la différence et du vivre ensemble. Les jeunes ont témoigné de leur vécu d’élèves scolarisés en milieu scolaire inclusif. Ce temps d’échanges a été complété par une visite de la SAEDV et une présentation du travail mené par les enseignants pour l’accompagnement des élèves déficient visuels vers l’autonomie.

 La Cité Scolaire Georges de la Tour et la SAEDV

Créée en 1966, la Structure d’Accompagnement des Elèves Déficients Visuels (SAEDV) de la Cité Scolaire Georges de la Tour, est la plus ancienne de France gérée par l’Education nationale.
Les élèves déficients visuels sont scolarisés en milieu ordinaire à temps plein et suivent les mêmes cours que les élèves voyants. En dehors du temps de classe, ils sont accompagnés par l’équipe de la SAEDV, ayant un rôle d’écoute et de conseil auprès des élèves. La structure enseigne également le braille, le braille abrégé et les techniques compensatoires à la déficience visuelle. De plus, l’équipe de la SAEDV assure l’adaptation des supports de cours pour les élèves malvoyants, non-voyants et ceux souffrant de troubles spécifiques du langage et de l’apprentissage (TSLA) et leur propose du soutien scolaire. Pour cela, l’équipe dispose de différents outils dont une embosseuse servant à transcrire un fichier informatique en braille et une imprimante 3D.

La SAEDV se veut être une véritable « école de la vie », qui donne l’opportunité à de jeunes élèves déficients visuels de devenir des citoyens autonomes sur le plan scolaire, professionnel et social.
Forte de son expérience dans la scolarisation inclusive, la Cité Scolaire Georges de la Tour a organisé début février une journée de sensibilisation aux handicaps intitulée « Tous pareils, tous différents » soutenue par la Région Grand Est via le dispositif « Animation de la Vie Lycéenne ».

 Le « Mois de l’Autre », 14 ans au service de l’altérité

Le « Mois de l’Autre » a été initié en 2004 par la Région, en partenariat avec l’Académie de Strasbourg, à la suite d’actes racistes et antisémites qui avaient profondément marqué les esprits. Il a pour objectif de mobiliser la jeunesse autour de la tolérance et du respect de l’autre dans toutes ses différences, aussi bien sociales, culturelles, ethniques, liées aux relations entre filles et garçons ou à un handicap.
Depuis l’année scolaire 2016-2017, le Mois de l’Autre est étendu à l’ensemble du territoire du Grand Est à travers les crédits d’animation de la Vie lycéenne (AVL). Ce dispositif est également à travers des crédits spécifiques ouvert aux apprentis du Grand Est.
Depuis sa création, le « Mois de l’Autre » a mobilisé un nombre grandissant de jeunes, passant de près de 5 000 jeunes par an en 2004 à plus de 15 000 en 2016, soit un total de 180 000 lycéens et apprentis mobilisés. Le nombre d’actions menées a également augmenté au fil des années : au nombre de 133 au lancement de l’opération, elles dépassent aujourd’hui les 400.
Depuis 2012, les principales thématiques abordées sont celles de la Liberté (liberté de la presse, liberté de religion…), de l’Égalité (égalité femme-hommes, discrimination raciale, homophobie…), de la Fraternité (vivre-ensemble, handicap…) et de la Laïcité.
Depuis 6 ans, la Région a noué un partenariat avec le Conseil de l’Europe, qui ambitionne de concevoir et de promouvoir des politiques visant notamment à développer la participation des jeunes à la vie démocratique. En outre, le Conseil de l’Europe encourage les jeunes Européens à s’engager activement pour défendre la cohésion sociale, la diversité culturelle et les Droits de l’Homme.


Lire Aussi