France

14 novembre : Journée de mobilisation pour sauver l’hôpital public

L’Hôpital Public traverse une crise sans précédent. Les collectifs Inter-Hôpitaux, Inter-Urgences, les usagers, et de nombreux collectifs de terrain, appellent les soignants et les patients à venir défendre l’Hôpital Public lors d’une marche le 14 novembre 2019.

L'hôpital et le territoire, une relation parfois compliquée. Shutterstock
L’hôpital et le territoire, une relation parfois compliquée. Shutterstock

Les soignants expliquent via les réseaux sociaux que  » les économies successives demandées aux hôpitaux publics depuis 10 ans ont conduit à des difficultés majeures d’accès aux soins, une dégradation de leur qualité et de leur sécurité, et à un épuisement des personnels hospitaliers. Le manque d’effectifs et d’équipements ne nous permettent plus d’assurer nos missions dans des conditions acceptables. Les patients et personnels fuient l’hôpital.
C’est pourquoi nous, Collectif Inter-Hôpitaux et Collectif Inter-Urgences, unissant personnels hospitaliers et usagers profondément attachés à l’hôpital public et à la qualité des soins, demandons un plan d’urgence pour l’hôpital public avec un financement à la hauteur des besoins de santé de la population.
Ce plan ne sera possible qu’avec un ONDAM à plus de 4% pour permettre la réouverture de lits, le recrutement de personnels en nombre suffisant et avec des salaires décents. (+300 euros net mensuel pour les plus bas) »

La Motion du Collectif Inter-Hôpitaux

⚡ L’augmentation du budget hospitalier (ONDAM) à hauteur de l’augmentation programmée des charges (au minimum de 4%)
⚡ L’augmentation significative des salaires des personnels hospitaliers, avec comme objectif la moyenne des salaires des pays de l’OCDE pour des postes équivalents (augmentation immédiate de 300 euros nets mensuels de tous les salaires).
⚡ L’arrêt des fermetures de lits d’hospitalisation, et l’ouverture de lits dans les services où il existe des besoins avec embauche des personnels nécessaires
⚡ L’intégration et l’association des usagers et des soignants, toutes catégories confondues, aux décisions et projets de soins.

Le Collectif Inter-hopitaux
Le collectif Inter-Urgences

Parcours: A Paris Rassemblement jeudi 14 Novembre RER Port Royal, dès midi

🗺 Parcours : départ 14h Port Royal ➡️ Blvd Montparnasse ➡️ Blvd Raspail ➡️ Rue de Sèvres ➡️ Blvd des Invalides ➡️ Rue de Grenelle
Terminus sur l’esplanade des Invalides

Journée de mobilisation pour sauver l’hôpital public le 14 novembre 2019

A Paris, à l’APHP, plus de 380 services en rétention/arrêt du codage.
Le 14 novembre : déprogrammation des activités non urgentes dans la plupart des hôpitaux, grève générale (>80% prévus) de l’encadrement à Robert Debré, Ambroise Paré…
En Ile de France, journées sans étudiants en médecine ni dans les facultés, ni dans les hôpitaux.
Mais aussi quelques exemples de mobilisation hors Ile de France, pour ceux qui ne peuvent se rendre à Paris (les reports des patients déprogrammés se font dans des délais raisonnables, c’est un engagement du CIH) :
A Caen, le 14 novembre ce sera déprogrammation des activités non urgentes, débrayage et début de l’arrêt ferme du codage.
Au Havre, le comité de defense de l hopital regroupant syndicats et le comite medical du GHH de défense de l’hopital organise la journée du 14 novembre. La greve sera massive tant chez les médecins que dans les personnels. Du jamais vu au HAVRE! Un niveau de mobilisation exceptionnelle. Un ou deux cars montent à Paris.
A Marseille, L’ensemble de la pédiatrie de hôpital Nord et Timone enfants plus rea ped et radio ped a voté la poursuite de la rétention des codages. – Toute la pédiatrie arrête ses activités le 14 novembre
– Une délégation montera à Paris
A Pau, Les cadres de santé se mobilisent pour faire une grève massive de l’encadrement et rassemblement à l’entrée de l’hôpital le 14/11/2019 à 13h45.
A Nantes, la mobilisation s’organise aussi avec des syndicats dont celui des cadres. Une manifestation est prévue devant l’Hôtel Dieu.
A Rennes, grève massif du corps médical et rassemblement le 14 novembre à Pontchaillou. A Clermont Ferrand, Deux rassemblements dans les 2 hôpitaux de la ville. Bloc d’Estaing fermé, en mode urgence weekend, radio rdv déprogrammés.
A La Réunion, manifestation à 11h au CHU Nord, et 14h au CHU Sud.
A Toulouse, démission des chefs de Pôle de Pédiatrie le 10 Novembre et manifestation à 14h le 14 novembre au départ du métro St Cyprien.
A Lyon, manifestation à 14h devant l’hôpital Edouard Herriot place d’Arsonval, vers l’ARS.
Hôpitaux Nord Franche Comte, un rassemblement devant l’établissement à 14h30 cérémonie funéraire sur le parvis de l’établissement, un bus qui partira de l’HNFC pour Paris avec des professionnels des urgences du GHR de Mulhouse, des professionnels de l’HNFC, des professionnels du CHRU de Besançon.
À Grenoble, manifestation sur le parvis Belledone du CHU à 13h.
A Rouen, rassemblement 10h30 le 14 nov, anneau central.
A St Étienne, rassemblement dans le hall et en centre ville.
A Douai, grève à 13h devant l’hôpital.
A Lille, 13h rassemblement cour d’honneur de l’hôpital Huriez.
A Troyes, rassemblement 13h dans le hall de l’hôpital.
A Limoges, journée hôpital mort et manifestation de 13h à 15h à l’entrée du CHU, puis boycott CME le 18 nov.
A Bordeaux, première AG jeudi 14 nov 18h.
Sans compter des délégations qui montent à Paris pour la grande manifestation du 14 nov, de ces mêmes hôpitaux et aussi de Brest, La Rochelle, Annecy, Lons le Saunier, Montpellier … .
Plusieurs associations de patients, plusieurs collectifs, les étudiants en médecine, mais aussi paramédicaux, les représentants des professionnels, beaucoup seront mobilisés demain pour que nous fassions entendre notre voix, ensemble, pour sauver l’hôpital public.

France,