244 millions de litres de vin consommés en 2017

L’Espagne en tête pour les surfaces cultivées avec 967 mha, devant la Chine.

Organisation internationale de la vigne et du vin
Organisation internationale de la vigne et du vin

À l’occasion du 41ème Congrès mondial de la vigne et du vin, le directeur général de l’OIV, Jean-Marie Aurand, a présenté un bilan global du secteur vitivinicole.
• En 2017 la superficie viticole mondiale s’élève à 7 534 milliers d’hectares
• La production mondiale de raisin atteint 73 millions de tonnes en 2017
• La production mondiale de vins (hors jus et moûts) est estimée en 2018 à 279 millions d’hectolitres
• La consommation mondiale de vins en 2017, est estimée à 244 millions d’hectolitres

Superficie du vignoble

La taille du vignoble mondial (quelle que soit la destination finale des raisins et y compris les vignes non encore en production) en 2017 s’élève à 7 534 mha et serait en légère baisse par rapport à celle de 2016 (-24 mha).
L’Espagne reste largement en tête pour les surfaces cultivées avec 967 mha, devant la Chine
(870 mha) et la France (786 mha). La superficie viticole chinoise poursuit sa progression (+6 mha entre 2016 et 2017). En revanche, le vignoble de l’Union Européenne ralentit son rythme de réduction et s’établirait à 3 304 mha en 2017.

Raisins

En 2017, la production mondiale de raisins (raisins destinés à tous types d’utilisation) est de près de 73 millions de tonnes.
La tendance de la production de raisins depuis 2000 est en hausse (+9%), malgré la diminution de la superficie du vignoble : ceci s’explique principalement par une hausse des rendements, provenant de l’amélioration continue des techniques viticoles.
La Chine, avec 13,7 Mio t, en 2017 est le 1er producteur (19 % de la production mondiale de raisin), suivie de l’Italie (6,9 Mio t), des États-Unis (6,7 Mio t) et de la France (5,5 Mio t).

Production de vin

L’Espagne en tête des surfaces cultivées (DR)
L’Espagne en tête des surfaces cultivées (DR)

La production mondiale de vin (hors jus et moûts) 2018 est estimée à 279 Mio hl, soit une augmentation de 13% par rapport à la production 2017. La production 2018 devrait être une des plus élevées depuis 2000. Rappelons que l’année 2017 a été marquée par des conditions climatiques difficiles qui ont affecté la production dans de nombreux pays. La donnée – encore provisoire – de production de vin en 2017 a d’ailleurs fait l’objet d’une révision à la baisse, selon les dernières données enregistrées.

L’Italie (48,5 Mio hl) confirme sa place de 1er producteur mondial, suivie par la France (46,4 Mio hl) et par l’Espagne (40,9 Mio hl). Le niveau de production est encore élevé aux EtatsUnis (23,9 Mio hl). En Amérique du Sud les productions augmentent significativement : en Argentine (14,5 Mio hl), au Chili (12,9 Mio hl) et au Brésil (3,4 Mio hl). Enfin, l’Afrique du Sud (9,4 Mio hl) a subi une sècheresse défavorable.

Consommation de vin

Les données disponibles montrent une légère hausse de la consommation mondiale en 2017, estimée à environ 244 Mio hl.
Les pays traditionnellement consommateurs poursuivent leur recul (ou stagnation), au profit de nouveaux pôles de consommation. La période comprise entre 2000 et 2017 est caractérisée par un déplacement de la consommation de vin. Le vin est de plus en plus consommé hors de son pays de production.

Les États-Unis avec 32,6 Mio hl confirment leur position de 1er consommateur mondial depuis 2011 suivis par la France (27,0 Mio hl), l’Italie (22,6 Mio hl), l’Allemagne (20,1 Mio hl) et la Chine (17 ,9 Mio hl).

Échanges internationaux de vin

En 2017, les échanges mondiaux de vin ont progressé de 3,4 % en volume (108 Mio hl) et en valeur pour atteindre 30 Mrd EUR (+4,8% par rapport à 2016).

Abréviations utilisées :
mha : milliers d’hectares Mio ha : millions d’hectares mt: milliers de tonnes Mio t : millions de tonnes mhl : milliers d’hectolitres Mio hl : millions d’hectolitres
Mrd EUR : milliards Euros