Edition du jeudi 24 août 2017

    Nancy : hommage à Jean-Pierre Humblot

    Mardi 1er août 2017 à 18 h 30, Équinoxe Nancy (Centre Lesbien Gay Bi Transgenre et Intersexe [LGBTI] de Lorraine-Sud), prendra part à la cérémonie annuelle en hommage à Jean-Pierre Humblot, victime d’un meurtre homophobe et transphobe à Nancy le 1er août 2003.

    Jean-Pierre Humblot (photo du site jeanpierrehumblot.fr)

    Jean-Pierre Humblot (photo du site jeanpierrehumblot.fr)

    Pour la première fois depuis près de 10 ans, Équinoxe prendra la parole pour les associations nancéiennes, sur proposition de la Ville de Nancy. Dans un esprit d’ouverture, nous avons accepté cette invitation qui marque la fin d’une attitude trop ouvertement hostile à notre égard. Si de profondes divergences perdurent, nous nous accordons sur la nécessité de rendre un hommage solennel à JeanPierre Humblot, victime transgenre d’une série d’agressions homophobes.
    Nous rappelons néanmoins que, sur des formes plus pernicieuses de LGBTI-phobies, la Ville de Nancy a encore d’immenses progrès à faire dans ses pratiques quotidiennes. L’Association Nationale Transgenre a par exemple récemment saisi le Défenseur des Droits quant à l’attitude discriminatoire des services municipaux à l’égard des personnes transgenres, à l’occasion des démarches de changement de prénom. Ces manquements ont d’ailleurs conduit l’Association Nationale Transgenre à boycotter, à juste raison selon nous, cette cérémonie. Nous attendons désormais une évolution positive et pro-active de nos interlocuteurs municipaux sur ce dossier.

    Un moment de pédagogie

    Equinoxe, association LGBT de Nancy

    Equinoxe, association LGBT de Nancy

    Au-delà de ces désaccords de fond, à propos desquels les associations du Centre LGBTI+ resteront des interlocutrices intransigeantes, Équinoxe persiste à rappeler que cette cérémonie doit constituer, en plus de l’hommage à l’individu, un moment pédagogique et militant fort.
    Si l’égalité des droits progresse en France, en Europe et dans le monde, l’actualité nous rappelle constamment à la réalité : l’homophobie et la transphobie tuent. Quand elles ne tuent pas, elles font des dégâts considérables. Les terribles agressions de Metz fin 2016, de St-Dizier et St-Dié en juin 2017 (pour se limiter à des faits récents et proches de nous) sonnent comme un cruel rappel. L’électrochoc et l’émotion causés par la mort du célèbre Jeannot en août 2003 ne doivent pas tomber dans l’oubli. Jean-Pierre Humblot ne doit pas être « mort pour rien ». Chaque individu doit pouvoir vivre son identité, son genre, ses orientations affectives et sexuelles librement, en sécurité, sans risquer constamment son intégrité ou sa vie. Les excentriques, les folles, les non-conformes ont tout autant que les autres le droit à l’égalité et au respect.

    Aucun compromis

    C’est le message que notre présence doit faire passer auprès de toutes et tous, personnes LGBTI ou non, représentant·e·s institutionnel·le·s ou badauds. L’hommage à Jeannot nous rappelle constamment au devoir de mémoire et à la responsabilité face à tous les discours, haineux ou plus ambigus, qui tendraient à faire des personnes LGBTI des citoyen·ne·s au rabais.
    Équinoxe Nancy, soutenue par ses partenaires, continuera de s’engager dans ce nécessaire travail mémoriel, qui ne souffre aucun compromis avec celles et ceux qui tentent de s’approprier politiquement nos combats sans vouloir payer le prix d’un positionnement clair et sincère sur les valeurs d’égalité stricte qui sont notre moteur au quotidien.

    Plus ici

    Lire Aussi