Edition du lundi 20 novembre 2017

Les hommes du président

 

A peine investi de ses fonctions de président de la République, Emmanuel Macron a nommé ceux qui composent désormais son équipe rapprochée.

 Alexis Kohler : un poste stratégique

 

Alexis Kohler, secrétaire général de l'Elysée (capture RT)

Alexis Kohler, secrétaire général de l’Elysée (capture RT)

Il succède à Jean-Pierre Jouyet comme secrétaire général de l’Elysée. L’homme le plus important du dispositif présidentiel s’appelle Alexis Kohler. Il est né à Strasbourg, il y a 44 ans. Il a rencontré Emmanuel Macron en 2010. L’un était banquier chez Rothschild, l’autre haut fonctionnaire au ministère des Finances. Leur route se croise une nouvelle fois en 2014 lorsqu’Emmanuel Macron devient ministre de l’Economie. Alexis Kohler était passé auparavant par l’Agence des participations de l’Etat et le cabinet de Pierre Moscovici aux finances. Après la démission de Macron de Bercy, Alexis Kohler fait un passage à Genève où il est directeur financier de la compagnie maritime MSC.
Les deux hommes s’apprécient. Macron juge à sa juste mesure les compétences d’Alexis Kohler au point de lui confier la direction de la Maison Elysée et de tous ses collaborateurs. Mais aussi de fluidifier les relations avec Matignon et les équipes gouvernementales.

Ismaël Emelien : conseiller spécial

Il est jeune : 30 ans ! Il a été le proche conseiller du candidat Macron pendant la campagne. Il restera son proche conseiller à l’Elysée. Ismaël Emelien est un stratège. Diplômé de Sciences Pô, il a fait ses premières armes aux côtés de Dominique Strauss-Kahn en 2006. Après la défaite de DSK, Ismaël Emelien a intégré la Fondation Jean-Jaurès (à gauche). C’est là qu’il rencontre Emmanuel Macron. Puis, le jeune homme exerce ses talents chez Euro RSCG qui deviendra Havas Worlwide, gérée par Stéphane Fouks. Il rejoint Emmanuel Macron dès la création du mouvement En Marche !

Patrick Strzoda : le dir’cab

C’est sans doute le collaborateur le plus âgé de l’équipe rapprochée du président Macron. Patrick Strzoda, 64 ans, est le directeur de cabinet. Un poste stratégique, là encore, confié à cet homme qui fut directeur de cabinet de Bernard Cazeneuve à Matignon avant d’être nommé préfet de la région Ile-de-France entre les deux tours de la présidentielle. Auparavant, il fut préfet de Bretagne. Il y a acquis la réputation d’un préfet à poigne.

Philippe Etienne : le Conseiller diplomatique

Diplomate de 61 ans, Philippe Etienne est un camarade de promotion de François Hollande à l’ENA. Son long parcours de diplomate aguerri le désignait pour ce rôle de « sherpa du président ». Il fut en poste à Berlin (2014-2017), et représentait la France à l’Union européenne entre 2009 et 2014. En le nommant comme conseiller diplomatique, le président Macron entend adresser un message à l’Union européenne.

Bernard Rogel, Chef d’état-major

Bernard Rogel est chef d’état-major particulier du président Macron après l’avoir été du président Hollande. Originaire de Brest, l’Amiral Rogel a dirigé les opétration extérieures interarmées. Il a également sous sa responsabilité le commandement interarmées de l’Espace, la cyberdéfense des armées. C’est un spécialiste de la dissuasion nucléaire.

E.L.

Lire Aussi