Edition du dimanche 23 juillet 2017

    Enquête « mobilités » dans la Vallée de la Thur (suite)

    Capture

    Les alsaciens aiment prendre le train (photo Stadler, région alsace-champagne-ardenne-lorraine)

    Jean-Paul Omeyer, Conseiller régional du Grand Est et Denis Rambaud, Vice-Président de Mulhouse Alsace Agglomération, délégué aux mobilités urbaines, en présence de Viviane Begoc, directrice de l’Agence d’Urbanisme de la région mulhousienne (AURM), ont présenté les premiers résultats de l’enquête « mobilités » réalisée du 8 mars au 11 avril 2016 dans la Vallée de la Thur, ce vendredi 8 juillet 2016, à Vieux-Thann.
    Cette enquête, menée par l’AURM, fait suite à une première enquête réalisée en janvier 2015 auprès des voyageurs empruntant les trains et trams-trains de la ligne Mulhouse – Thann – Kruth. Celle-ci avait pour objectif de mieux appréhender la perception qu’ont les voyageurs de la ligne.

    ¼ prennent le train

    1 077 personnes ont répondu à l’enquête « Mobilités », dont le périmètre d’études s’étendait sur le territoire des communautés de communes de la vallée de Saint-Amarin, de Thann-Cernay et de la commune de Wittelsheim dont une forte proportion de réponses (59 %) des habitants du haut de vallée.
    Les premiers résultats de l’enquête « Mobilités » montrent que si la voiture est le premier mode de transport (71 % des répondants), 23 % des répondants prennent le train et/ou le tram-train, soit près d’un quart.
    Le taux de satisfaction est de 70 % pour les utilisateurs de la ligne Mulhouse – Thann – Kruth, ce taux augmentant avec l’âge pour atteindre 79 % pour les plus de 60 ans. Cependant, de manière globale, les habitants du Piémont affichent une satisfaction supérieure (72 % des répondants) à ceux du haut de vallée (63 % des répondants).
    Parmi les réponses des personnes interrogées sur les avantages et inconvénients du train et du tram-train et encouragées à faire des propositions pour rendre la ligne Mulhouse – Thann – Kruth plus attractive, une demande forte se détache notamment sur l’amélioration du noeud ferroviaire et routier de Thann.
    A cette requête, les élus ont annoncé qu’une évolution, mise en oeuvre en décembre 2016, devrait permettre d’améliorer ce carrefour. En effet, certains trams-trains, en heure creuse, auront leur terminus ou leur origine à Thann gare, réduisant ainsi le nombre de traversée de la RN66. Néanmoins, la Région reste attentive à assurer le service pour les habitants de la vallée.
    Par ailleurs, à la même date, tous les trains remontant vers la vallée s’arrêteront à Lutterbach et à Graffenwald.

    Les chiffres clés

    D’autres remarques feront l’objet d’une réflexion prochainement. Peuvent notamment être cités l’amélioration de l’offre du soir, la simplification de la tarification, la communication, etc. Enfin, depuis le 3 juillet 2016, trois trams-trains ont vu leur temps d’arrêt en gare de Thann passer de 3 minutes à 30 secondes et trois autres ont pu être décalés afin de permettre une ouverture de barrières plus longue entre deux fermetures au passage à niveau de Thann.
    Les chiffres clés de la ligne Mulhouse – Thann – Kruth :
    – taux de régularité de 97,29 % (trains + trams-trains) et de 96,62 % aux heures de pointe (6h30- 9h / 16h30-19h30) en 2015,
    – près de 7 000 voyageurs par jour en 2015, dont près de 5 000 dans le tram-train,
    – 105 circulations ferroviaires par jour en semaine en 2016.

    Lire Aussi