Edition du lundi 21 mai 2018

Un Festival à la campagne

Ville-sur-Yron, un village de Lorraine, accueille son 20ème Festival International du Film Documentaire sur la Ruralité, du 17 au 20 mai.

14 films sont présentés cette année en compétition.

14 films sont présentés cette année en compétition.

Avant que le Festival de Cannes ne s’achève bientôt avec un palmarès tant attendu chaque année, un autre festival de cinéma, nettement moins bling-bling et médiatique, va s’ouvrir ce jeudi 17 mai dans un village de Lorraine, à Ville-sur-Yron (Meurthe-et-Moselle). C’est là, dans un coin de campagne, que se déroule le 20ème Festival International du Film Documentaire sur la Ruralité, du 17 au 20 mai, Caméra des Champs.

Si seuls les invités peuvent fouler le tapis rouge cannois, tout le monde peut aller marcher sur un tapis vert naturel, dans un cadre champêtre, au cœur du Parc naturel régional de Lorraine, où culture rime pour de bon avec agriculture. « En vingt ans qu’avons-nous vu ? Le monde change et les documentaristes qui nous donnent à voir ces transformations nous disent que rien n’est jamais figé dans les rapports des forces qui s’affrontent dans les mondes ruraux », écrit Luc Delmas, l’emblématique directeur de ce festival. « Le cinéma documentaire nous donne depuis vingt ans des exemples nombreux de ces tentatives souvent réussies de contrer par la pratique le rouleau compresseur des grandes firmes de l’agrobusiness et du désengagement des États dans les services publics à la campagne », ajoute-t-il.

 

« Les mutations des mondes ruraux »

Si la Côte d’Azur est traditionnellement envahie pendant une dizaine de jours en mai, Ville-sur-Yron accueille en quatre jours de printemps bien plus de festivaliers que ses 300 habitants. Ce festival rural a lui aussi sa compétition avec 14 films en lice, la plupart présentés en présence de leurs réalisateurs, avec comme à Cannes des films venus du monde entier, qui évoquent « les mutations des mondes ruraux », leurs diversités, les changements climatiques, l’alimentation de la planète, la sauvegarde des savoirs…

Avec des films intitulés « La guerre des moutons » et « L’heure des loups », « Extension du domaine de la culture » et « Semences du futur », la compétition documentaire témoigne de parcours, initiatives, et expériences menées en Afrique, au Nicaragua, dans les Pyrénées, en Bretagne, en Roumanie, en Tunisie, en Calabre… Tel, par exemple « Haidar, l’homme qui plantait des arbres », écologiste dont Dominique Hennequin, journaliste et réalisateur de documentaires, a tourné un portrait.

Caméra des Champs a lui aussi ses invités, dont le réalisateur Philippe Le Guay (« Alceste à bicyclette », « les Femmes du 6e étage »…), qui sera présent samedi pour une soirée autour de son dernier film, « Normandie Nue », dans lequel des agriculteurs dont le maire (joué par François Cluzet) se mettent « à poil » pour défendre leur village et leurs fermes. Ou bien Vincent Sorel, qui reviendra dans ses sillons : avec « Par des voies si étroites », il avait été le tout premier réalisateur lauréat en 1999. Et encore Michel Debats, coréalisateur du « Peuple Migrateur » avec Jacques Perrin et Jacques Cluzaud.

Au programme également, de grandes soirées débats (« Agriculture aujourd’hui », « La jeunesse à la campagne »), des films d’archives tirés de la Cinémathèque du ministère de l’Agriculture, et la projection d’une fiction qui a si bien évoqué le monde rural l’an passé : « Petit Paysan », qui a reçu trois Césars. Fils de paysan lui-même, le champenois Hubert Charuel avait tourné son premier long-métrage dans la ferme familiale, à 150 kilomètres de Ville-sur-Yron. Et toute la France, des villes comme des campagnes, a été émue par la hargne de ce jeune éleveur (interprété par Swann Arlaud) qui tente de sauver son troupeau de vaches malades, quitte à mentir à sa sœur vétérinaire (jouée par Sara Giraudeau).

Bien sûr, les temps sont durs à la campagne, le monde agricole est encore en crise, mais à travers les films présentés, Caméra des Champs montre bien souvent qu’il « est encore temps d’agir ».

Patrick TARDIT

Caméra des Champs, 20ème Festival International du Film Documentaire sur la Ruralité, à Ville-sur-Yron (Meurthe-et-Moselle) du 17 au 20 mai. Programmation complète sur www.villesuryron.fr

 

Lire Aussi