France
Partager
S'abonner
Ajoutez IDJ à vos Favoris Google News

Macron ouvre un nouveau chapitre de son quinquennat

Le président de la République a voulu fermer le chapitre de l’épidémie de Covid-19 et dessiner un nouveau chemin pour la France autour de trois axes : l’économie, le patriotisme républicain, la réorganisation de l’Etat.

discours du président de la République le 14 juin 2020
discours du président de la République le 14 juin 2020

D’emblée, le président de la République a voulu « tourner la page » de l’épidémie de Covid-19. Dès demain [lundi] tout le territoire (à l’exception de Mayotte) passe en zone verte. Cafés et restaurant pourront rouvrir. Dès le 22 juin, retour obligatoire à l’école. Dès le 1er juillet, les Français pourront voyager dans tous les pays d’Europe.
Premier axe de son propos : Il faut désormais faire repartir l’économie. Et ouvrir une nouvelle étape qui suppose que la France retrouve son indépendance pour que nous puissions vivre mieux. Il faut pour cela construire une économie forte et écologique qui ne dépende pas des autres. Cette reconstruction économique, écologique et solidaire doit permettre de préserver des emplois actuels et créer les emplois de demain qui réconcilient production et climat.

S’unir autour de la République

Deuxième axe : s’unir autour du patriotisme républicain. Chacun, dit-il, doit pouvoir trouver sa place, quelle que soit son origine, sa religion ou la couleur de sa peau. Il propose un investissement massif pour l’instruction, la formation et les emplois de la jeunesse. Mais il n’accepte pas les divisions. « La République n’effacera aucune trace ni aucun nom » dit-il et ne « déboulonnera pas de statue ». Aucune place ne sera laissée aux révisionnistes car il ne s’agit de nier ce que nous sommes.
Troisième axe : la nouvelle étape. L’organisation de l’État doit changer car tout ne peut être décidé de Paris. Il faut plus de « libertés et de responsabilités » pour les acteurs locaux. Pour cela, Emmanuel Macron veut donner « des libertés et des responsabilités pour ceux qui agissent au plus près de nos vies, les universités, les hôpitaux, nos entrepreneurs. (…) Libérons la créativité et l’énergie du terrain. »
En juillet, il lancera les premières actions dans une prochaine déclaration.
Conclusion: « Mes chers compatriotes, nous avons devant nous des défis historiques. Pour les relever, n’oublions jamais nos forces, notre histoire, notre jeunesse, notre sens du travail, notre volonté de justice, notre capacité de créer pour dire et changer le monde, notre bienveillance. Agissons ensemble avec toutes ces forces chevillée au corps. Ayons ensemble cette volonté de conquérir cette énergie du jour qui vient. »

De belles paroles, sans aucun doute. Désormais, on attend des actes.

 

France,