Inauguration de la Micro-Folie de Metz : “Notre modèle absolu, c’est l’Agora.”

Hacène Lekadir, Adjoint au Maire chargé de la culture et du patrimoine et Didier Fusillier, Président du Parc de la Villette, ont inauguré hier soir la Micro-Folie de Metz.

Agora (ville de Metz)
Agora (ville de Metz)

Ce dernier n’a pas manqué de complimenter l’installation, au cœur de l’Agora, de cette galerie d’art virtuelle.
“Notre modèle absolu, c’est l’Agora” : c’est ainsi que Didier Fusillier, Président de l’EPPGHV-La Villette et concepteur du projet Micro-Folie, s’est exprimé lors de sa présentation à l’occasion de l’inauguration de la Micro-Folie de Metz, une galerie d’art virtuelle proposant désormais plus de 700 œuvres numériques.

Un grand réseau visible

Ce projet, porté par le Ministère de la Culture dans le cadre du plan “Culture près de chez vous” vise à rendre les œuvres accessibles, et accompagne le visiteur dans la manière dont il les regarde, d’autant qu’il s’agit de reproductions numériques qui ne sont pas ou peu visibles sur internet. Conçue comme une véritable petite maison de la Culture, la Micro-Folie peut aussi se muer en fab-lab, en salle de spectacle ou en ludothèque. “La Micro-Folie constitue un lieu d’échanges et de savoirs, un lieu, à l’instar de l’Agora au sein de laquelle elle est installée, où tous les publics peuvent se rencontrer”, ajoute Hacène Lekadir, Adjoint au Maire chargé de la culture et du patrimoine. Ouverte également aux enseignants et aux écoliers, la Micro-Folie de Metz compte bientôt étoffer sa bibliothèque numérique en y incluant une collection patrimoniale exclusivement messine : certaines œuvres de Paul Verlaine ont déjà été numérisées.
La Micro-Folie entend former un grand réseau, visible tant au plan national qu’à l’international : elle est déjà implantée à Lima, Pékin, Rangoun, Ankara, et le sera bientôt à Dublin. Une délégation d’Abou Dabi s’est par ailleurs montrée intéressée par la Micro-Folie intégrée à un conteneur, que les visiteurs de la station Constellations ont pu découvrir cet été sur la place d’Armes Jacques François-Blondel. Sa réplique pourrait ainsi prochainement être installée… dans le désert !