Edition du vendredi 20 avril 2018

Jean-Pierre Coffe vient de mourir à l’âge de 78 ans. Ce chroniqueur gastronomique pourfendeur acharné de la « malbouffe » était originaire de Lunéville.

Il avait disparu des écrans depuis environ un an. Jean-Pierre Coffe s’était retiré chez lui pour écrire et se reposer après une carrière très dense de cuisinier, de critique gastronomique et de chansonnier. Il fut l’un des piliers des Grosses Têtes, l’émission vedette de RTL animée alors par l’inoxydable Philippe Bouvard.
Jean-Pierre Coffe, né à Lunéville où il a passé sa jeunesse. Il a commencé sa vie professionnelle comme représentant pour le papier à cigarette Job avant d’entrer dans une maison d’édition en tant que chargé de publicité.

« C’est de la meerde » !

Jean-Pierre Coffe le 9 mai 2015 chez Ruquier

En 1976 il ouvre un restaurant, rue Saint-Honoré, à Paris, fréquenté par des artistes, acteurs de cinéma, metteurs en scène et autres stars de la vie parisienne. La voie de la célébrité lui était donc toute ouverte.
Il commence à Canal avec l’un de ses clients, Michel Denisot. C’était en 1984. Puis, sur TF1 avec Delarue, puis à France 2 avec Drucker.
Il parlait de quoi ? De cuisine évidemment, à l’occasion il mitonnait un petit plat pour le petit écran. Mais Jean-Coffe s’est surtout distingué par ses coups de gueule légendaires contre la malbouffe. « C’est honteux. C’est de la meeerde ! » lança-t-il un jour sur TF1.
Coffe fut aussi un comédien et un auteur de livres sur la cuisine. Désormais, il va pousser ses coups de gueule au paradis des gastronomes.

M.G.

Lire Aussi