Edition du lundi 23 juillet 2018

Les avis du CESER Grand Est

Les membres du CESER Grand Est se sont réunis une dernière fois en assemblée à Metz, les 13 et 14 décembre 2017 pour débattre et voter les ultimes avis de ce mandat 2016-2017 rendus au Conseil Régional.

le CESER a accueilli Monsieur Stephan TOSCANI, Ministre des Finances et des Affaires européennes du Land de Sarre

le CESER a accueilli Monsieur Stephan TOSCANI, Ministre des Finances et des Affaires européennes du Land de Sarre

À l’occasion de cette dernière rencontre, le CESER a accueilli Monsieur Stephan TOSCANI, Ministre des Finances et des Affaires européennes du Land de Sarre, pour un échange sur le « comment » conduire des actions cohérentes et concertées pour le développement de nos territoires frontaliers.
Explicitant la « Stratégie France » de la Sarre, le Ministre a insisté sur l’importance stratégique du développement d’une politique linguistique tournée vers l’apprentissage du français dès le plus jeune âge, afin de faire du français une langue véhiculaire au côté de l’allemand. Il a également souligné la réussite des formations et filières bi-diplômantes, issues de partenariats entre régions frontalières sarroises et françaises, vues comme une véritable opportunité de mobilité européenne.

Quant à la législation transfrontalière de l’Europe, selon Stephan TOSCANI, alors que 30% des européens vivent en région frontalière, il est nécessaire de donner le droit aux territoires d’appliquer la législation des régions avec lesquelles elles sont frontalières, pour leur permettre de se réaliser et de remplir leur mission européenne. Enfin, si le Ministre a jugé utile d’évoquer les difficultés et obstacles auxquels sont confrontés les territoires transfrontaliers, il a aussi fait le constat des progrès accomplis, et de l’importance de ne pas sombrer dans le pessimisme. Stephan TOSCANI s’est dit très optimiste quant à l’avenir de la coopération transfrontalière.

Les autres points à l’ordre du jour de la plénière

Avis sur les obstacles transfrontaliers
Cette contribution développe, entre autres, les liaisons ferroviaires transfrontalières : la mise en place d’une tarification unique ; le développement des procédures en ligne surmontant les différences administratives, notamment en participant à la mise en place du « portail numérique unique » ; le développement la promotion de l’alternance à l’étranger en s’appuyant sur les entreprises ; l’affirmation et la défense du droit à l’expérimentation auprès du gouvernement français et au sein des instances européennes, notamment par le biais du bureau de l’association Grand Est à Bruxelles.

Avis sur le budget primitif 2018 (saisine obligatoire du Conseil régional)
Le CESER considère qu’il manque la lisibilité qu’aurait donnée la déclinaison des priorités régionales en finalités, en objectifs précis ainsi qu’en indicateurs permettant de suivre et d’évaluer la politique régionale. Il regrette vivement que l’État soit revenu sur ses engagements concernant le fonds de soutien exceptionnel destiné à soutenir les interventions économiques.

• Avis sur le CPRDFOP (saisine obligatoire du Conseil régional)
Le CESER estime qu’une cohérence globale entre les différents schémas régionaux doit être mise en œuvre, et que le lien entre la formation et l’insertion professionnelle doit être interrogé. L’assemblée souhaite la promotion des formations professionnelles et des métiers, et la complémentarité des dispositifs de formation. Le CESER invite à innover en favorisant de nouvelles formations et de nouveaux outils de formation.

• Avis sur le numérique « La Région Grand Est, pilote de la transition numérique ? – Une opportunité, 12 enjeux »
Une formidable chance est offerte au Grand Est : devenir la première région de France en termes d’usages numériques. Les enjeux de la transition numérique sont non seulement les réseaux fixes et les réseaux mobiles mais aussi la formation pour tous, la formation au numérique, l’écosystème numérique, la transformation de l’économie, les tiers lieux, les smart cities, l’open data, l’accès aux services publics, la transition énergétique, la protection et la sécurité des données.

Avis sur l’enseignement supérieur « Enseignement supérieur, recherche et innovation : des facteurs clefs du développement des territoires »
Le CESER considère essentielle la mise en place d’un observatoire de l’innovation sur le Grand Est qui soit lisible et largement diffusé. Il demande l’élaboration d’une stratégie de développement de l’enseignement supérieur et de la recherche pour le développement territorial, articulé avec les contrats de sites universitaires et en lien avec le SRDEII.

Avis sur l’industrie « Incontournable, le nécessaire rebond de l’industrie du Grand Est »
Le CESER considère qu’il faut anticiper et assimiler les ruptures et les mutations par la réalisation d’audit, aider les entreprises à aller vers des produits et marchés à forte valeur ajoutée, et prévoir des dispositifs de soutien mieux adaptés. Il propose d’investir massivement dans les ressources humaines en s’appuyant sur l’Observatoire de l’emploi. Il demande également la construction d’une politique industrielle et une gouvernance partagée en créant un Haut-Commissariat à l’Industrie.

Retrouvez également ici l’intervention liminaire du Président Tassin.

Lire Aussi