Edition du dimanche 22 octobre 2017

Les élus régionaux du Grand Est à la rencontre des acteurs du bassin de Nancy

Dans le cadre de la préparation du SRDEII (Stratégie Régionale de Développement Economique, d’Innovation et d’Internationalisation), huit élus régionaux ont décidé d’aller à la rencontre des acteurs de l’attractivité du bassin nancéien, responsables d’entreprises et représentants des structures d’enseignement supérieur.

Capture.JPG srii Ces déplacements ont lieu régulièrement sur l’ensemble du territoire dans une volonté d’être au plus proche des territoires, des entreprises, et des citoyens du Grand Est. Jean ROTTNER, Vice-Président du Conseil régional du Grand Est en charge de la compétitivité des territoires et du numérique, Valérie DEBORD, Vice-Présidente en charge de la démocratie territoriale et de l’enseignement supérieur, Lilla MERABET, Vice-Présidente en charge de l’innovation et de la recherche, François WERNER, Président de la Commission enseignement supérieur et recherche, Sylvain WASERMAN, Président de la Commission développement économique, Isabelle HELIOT COURONNE, Présidente de la Commission innovation, Catherine ZUBER, Conseillère régionale, Déléguée à l’ESS et à la vie associative, Fanny GIUSSIANI, Conseillère régionale, Déléguée à l’Expérimentation en matière d’emploi, Marie TRIBOUT et Mireille GAZIN, Conseillères régionales, ont visité des entreprises et structures représentatives du dynamisme et de l’innovation dans le bassin de Nancy.

« Nous l’avions indiqué lors de la présentation du lancement du SRDEII : pour élaborer un schéma économique efficace, nous devons rencontrer et consulter les entreprises de notre Région. C’est ce que nous faisons aujourd’hui dans la lignée de nos précédentes visites à Reims ou encore à Troyes. Nous avons des bassins économiques conséquents et les prendre en compte est une nécessité pour construire et renforcer notre territoire », a réagi la délégation d’élus du Conseil régional.
Ces structures sont des acteurs essentiels du bassin de Nancy, contribuant à l’économie régionale et à l’attractivité du territoire. Dans une volonté de présence responsable, les élus régionaux ont donc fait le choix d’aller à la rencontre de ces acteurs pour montrer que la Région est à leur écoute et qu’elle les soutient.

Projets de recherche

Structures visitées par la délégation des élus du Conseil régional ce mardi 28 juin 2016 : Hôpital Virtuel de Lorraine à la Faculté de Médecine de Vandoeuvre-lès-Nancy.
Porté par le Collegium santé de l’Université de Lorraine, le programme Hôpital virtuel vise à conforter la place de la Région Grand Est parmi les établissements mondiaux les plus à la pointe en matière de virtualisation de la formation dans les domaines de la santé et du sport. Le Collegium regroupe plus de 10 000 étudiants au sein de différentes facultés (médecine, pharmacie, odontologie, filières sport et santé).
Le Conseil régional du Grand Est soutient le programme Hôpital virtuel à hauteur d’1,5 M€. Ce programme prévoit notamment les investissements suivants : l’acquisition de 13 nouvelles plateformes de simulation (audition, cardiologie, ophtalmologie, gynécologie, traumatologie, etc.), 40 simulateurs (mannequins, poumons, échographie, simulateurs dentaires, etc.), du matériel sportif adapté (lien entre sport, handicap et santé), ou encore la création de « serious game » (logiciels combinant une visée pédagogique et des applications ludiques).
Les retombées seront importantes et multiples, que ce soit en termes d’emploi, de partenariats ou portée scientifique et pédagogique. Le projet permettra notamment de développer 29 nouvelles formations dans les domaines de la santé et du sport, soit de former environ 5 000 professionnels par an à l’échéance 2018, en plus des étudiants.

Comité de Coordination et d’Orientation Scientifique Lorrain (CCOSL) à l’INRIA (Institut National de Recherche dédié au Numérique)

Dans le cadre du Contrat de Plan Etat/Région 2015/2020, le Conseil régional du Grand Est soutient le développement du campus numérique au sein de l’Université de Lorraine. L’objectif est d’adapter les lieux d’enseignement et de vie pour en faire des campus numériques.
Pour ce faire, l’Université a mis en place un programme intitulé « Espaces d’apprentissage » qui oeuvre pour la création et la mise à niveau d’espaces numériques tels que des bibliothèques, des salles de travail en libre accès ou des espaces de vie étudiante.
En 2015, la Région a déjà soutenu 10 projets de recherche pour un montant de 2,4 M€.
A noter que dans le cadre de l’appel à projets Investissements d’avenir, l’Université de Lorraine, via son dossier Lorraine Université d’Excellence, a été labellisée ISITE (Initiatives-Science-Innovation-Territoires-Economie).
(615 rue du jardin botanique à Villers-lès-Nancy)

 Lorraine Fab Living Lab, membre du LorNtech

Unique en France, le Fab Living Lab est une plateforme rassemblant un FabLab (laboratoire de fabrication, lieu ouvert au public dans lequel sont mis à disposition des outils permettant de créer des objets) et un Living Lab (méthodologie où citoyens, habitants, usagers sont considérés comme des acteurs clés des processus de recherche et d’innovation), créé par un laboratoire de l’Université de Lorraine. Son objectif est de faciliter l’aboutissement de projets innovants et collaboratifs. Il invite entrepreneurs, étudiants et citoyens à co-créer, prototyper et tester des produits et services innovants par des simulations, des tests réels, du prototypage et de l’évaluation par l’usage.
Le Fab Living Lab est un projet du LorNtech, dans le cadre de la French Tech*. Il est installé dans les Ateliers du Bras Vert à Nancy, un lieu qui accueille le programme Paddock. Ce programme regroupe des startups et un espace d’animations dédié ; il met en relation les startups avec des experts, entrepreneurs expérimentés, professionnels du financement, investisseurs et partenaires.(Ateliers du Bras Vert, 49 boulevard d’Austrasie à Nancy)

 * La French Tech désigne tous les acteurs de l’écosystème des startups françaises

Ecole Nationale Supérieure d’Art et de Design de Nancy

L’ENSAD est une des trois composantes de l’alliance ARTEM (Art-Technologie-Management), dont l’objectif est de développer une offre d’enseignement décloisonnée, reposant sur les compétences complémentaires des trois établissements (art et création, ingénierie des matériaux et de la production, management). L’une des particularités de l’ENSAD est son ouverture à l’international ; elle propose chaque année à ses élèves des séjours d’études auprès de ses partenaires dans 11 pays de l’Union Européenne. L’Ecole développe également la recherche en proposant 2 post-masters dont l’un est basé à Shanghaï.
Aliénor Morvan, diplômée de l’ENSAD et lauréate de l’incubateur « Stand-up Artem », a présenté aux élus son projet intitulé « MOTE ». Ce projet vise à démocratiser la pratique du compostage partagé en milieu urbain.
La Région a financé la construction des locaux de l’ENSAD à hauteur de 4,6 M€. Elle soutient par ailleurs chaque année des projets de l’Ecole.
(1 avenue Boffrand à Nancy)

 MS Techniques

Composée d’une quarantaine de salariés, l’entreprise MS techniques est spécialisée dans l’extrusion de tubes de précision à la demande, principalement dans le domaine médical. Une fois finis, les produits réalisés entrent dans la fabrication de divers instruments médico-chirurgicaux (cathéters, sondes, introducteurs, endoscopes, instruments d’intervention, etc.) ou d’accessoires (raccords haute pression, gaines et tubes de conditionnement, etc.).
(65 boulevard de la Moselle à Pompey)

Lire Aussi