Marne

La bio-économie à la 73ème Foire de Châlons-en-Champagne

Partenaire privilégié de la Foire de Châlons-en-Champagne, la Région Grand Est est présente du 30 août au 9 septembre 2019, lors de cette 2ème foire agricole de France.

Gérald Darmanin, Ministre de l’Action et des Comptes publics, a inauguré la Foire de Châlons-en-Champagne 2019, en présence de Jean
Rottner, Président de la Région Grand Est © Région Grand Est

Gérald Darmanin, ministre de l’Action et des Comptes publics, a inauguré la Foire de Châlons-en-Champagne, en présence de Jean Rottner, Président de la Région Grand Est, qui rencontrera également Didier Guillaume, ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation, lundi 2 septembre, à l’occasion d’une conférence organisée par la FDSEA 51 et le Crédit Agricole Nord Est.
« La Foire de Châlons permet de mettre en lumière les avancées et innovations dans le domaine agricole, y compris en matière de bioéconomie. La Région est engagée aux côtés de tous les acteurs de la viticulture et de l’agriculture qui font rayonner le Grand Est. .. C’est une grande fierté pour moi, pour nous, pour la Région, d’être présents chaque année aux côtés de tous les acteurs agricoles et viticoles à la Foire de Châlons-en-Champagne » a expliqué Jean Rottner.

Fière de ses agriculteurs
La Région est fière de ses agriculteurs et de leurs productions qui font la renommée du Grand Est. 2ème région agricole de France, le Grand Est recense 47 produits (carnés, sucrés, laitiers, vins et spiritueux, etc.) bénéficiant d’un signe officiel d’identification de la qualité et de l’origine (SIQO). La Région soutient ses exploitants et consacre 198,7 millions d’euros aux filières agricole, viticole, forestières en 2019.
Sa politique s’appuie ainsi sur quatre grandes priorités :
– la compétitivité et la modernisation de l’ensemble de la chaîne alimentaire,
– le développement des marchés régionaux, en ciblant les 5,5 millions de consommateurs du Grand Est et en développant l’exportation,
– l’innovation en tant qu’outil de développement et de progrès, qui doit répondre aux enjeux environnementaux et climatiques,
– l’installation des jeunes en agriculture et en viticulture ainsi que l’accompagnement aux créations d’activités.

L’Institution régionale défend également les agriculteurs contre « l’agriculture bashing ». Afin de répondre aux attentes des consommateurs qui recherchent des garanties en matière d’origine, de qualité et de traçabilité, la Région Grand Est souhaite être un acteur central dans le développement des filières régionales en travaillant à la fois sur la compétitivité de l’offre de produits alimentaires mais aussi sur la dynamisation de la demande par les marchés régionaux. Elle entend ainsi faire accroître les parts de marchés des produits locaux sur notre territoire.

La bioéconomie, un enjeu majeur pour la Région Grand Est

La bioéconomie réunit l’ensemble des activités liées à la production, l’utilisation et la transformation de bio ressources. Elles sont destinées à répondre de façon durable aux besoins alimentaires et à une partie des besoins en matériaux et en énergies des sociétés, tout en préservant les ressources naturelles et en garantissant la production de services environnementaux de bonne qualité. Elle s’inscrit dans le cadre plus large de l’économie verte, en respectant l’environnement et en utilisant de façon plus efficace les ressources naturelles.

Le Grand Est est un acteur incontournable de la bioéconomie en Europe avec :

 3 millions d’hectares de terres consacrés à l’agriculture ainsi que 2 millions d’hectares de production forestière. La bioéconomie offre l’opportunité aux producteurs de biomasse de renforcer leurs marchés et de diversifier leurs sources de revenus,
 de nombreuses PME, industries mais aussi start-ups actives sur l’ensemble de la chaîne de valeur allant de la production agricole à la mise sur le marché de produits biosourcés,
 des centres de recherche et technologiques, des universités, des grandes écoles et des centres de formation assurant la formation aux compétences et métiers du secteur, ainsi que la recherche et le développement de produits et processus innovants,
 un écosystème dynamique en matière d’innovation dont le pôle de compétitivité Industries & AgroRessources, expert de la bioéconomie en France et en Europe.

Chiffres clés

49 500 exploitations (~ 10 % des fermes françaises)
35 % en élevage – 33 % en viticulture – 29 % en grandes cultures

Agriculture :
3 millions d’hectares (représentant 53 % du territoire)
 33 % de terres arables
 19 % de prairies
 1 % de vignes
2 042 entreprises agro-alimentaires (~10 % des entreprises agro-alimentaires françaises)
 42 % en transformation de boissons
 12 % en transformation de viandes
75 200 emplois équivalents temps plein travaillant en agriculture
 36 % en viticulture
 36 % en élevage
 22 % en grandes cultures

Viticulture :
Près de 20 000 vignerons : 79,6% en Champagne – 20,1% en Alsace
16 000 exploitations viticoles
1/3 des exploitations agricoles du Grand Est
6,2% du vignoble français
Flux internationaux : exportations : + 2,7 milliards d’euros (18% en Grande Bretagne, 13% en Allemagne, 13% aux USA), importations : – 63 millions d’euros (20% d’Italie, 13% d’Espagne, 13% du Portugal), soit un solde de + 2,6 milliards d’euros

Filière forêt-bois :
33% du territoire couvert par des espaces forestiers, 4ème région la plus boisée de France
1,9 million d’hectares de forêt de production
9 300 entreprises et établissements représentant 55 500 emplois
7 millions de m3 de bois récoltés par an
2ème région de France en volume de bois récoltés
200 scieries
1,4 million de m3 de sciages par an
18% de la production française
3ème région productrice de sciage au niveau national
11 milliards d’euros de chiffre d’affaire
59 établissements de formation initiale et continue du CAP au doctorat

Les produits sous Signes d’identification de la qualité et de l’origine (SIQO) en Grand Est :

Chiffres d’affaires : 3,1 milliards d’euros (vins compris), 218 millions d’euros (hors vins)
48% des exploitations agricoles régionales, 8% (hors vins)
21 440 exploitations agricoles habilitées à produire des SIQO, 2 260 (hors vins)
Volumes commercialisées de produits sous SIQO en grand Est : 3 163 700 hectares de vins et spiritueux 18 600 tonnes de produits laitiers
12 000 tonnes d’autres produits (pâtes d’Alsace, escargots, gazon de haute qualité)
5 000 tonnes de produits carnés

Ardennes,Aube,Champagne-Ardenne,France,Grand Est,Haute-Marne,Marne,