47,1 millions d’électeurs sur les listes électorales françaises

En avril 2019, 47,1 millions de personnes sont inscrites sur les listes électorales françaises, dont 1,3 million résidant hors de France et inscrites sur une liste consulaire.

Elections : il faut s'inscrire sur les listes électorales
Elections : il faut être inscrit sur les listes électorales pour pouvoir voter

Conséquence du baby boom de l’an 2000, le nombre de jeunes inscrits d’office sur les listes électorales a fortement augmenté en 2018. Sur le territoire national, 93 % des Français en âge de voter sont électeurs. Les Portugais sont les étrangers les plus nombreux inscrits sur les listes complémentaires des communes.

93 % des résidents français en âge de voter sont inscrits sur les listes électorales

Au 14 avril 2019, 46,9 millions d’électeurs sont inscrits sur les listes électorales hors Nouvelle-Calédonie : 45,3 millions sont des électeurs français inscrits sur une liste communale, 1,3 million sont inscrits sur une liste consulaire, et 331 000 sont des ressortissants d’un autre État membre de l’Union européenne inscrits sur au moins une des deux listes complémentaires des communes. Les listes électorales générales de Nouvelle-Calédonie, établies selon un processus différent, comptaient par ailleurs 211 000 électeurs au 28 février 2019.

Les Portugais sont les Européens les plus nombreux inscrits pour voter en France

331 000 électeurs ressortissant d’un autre État membre de l’Union européenne sont inscrits sur au moins une des deux listes complémentaires des communes. En effet, les ressortissants d’un autre État membre européen résidant en France peuvent demander à être inscrits sur une liste électorale pour voter à deux types d’élections : les élections municipales et les élections des représentants au Parlement européen. Les communes tiennent donc également une liste complémentaire en prévision de chacun de ces deux types de scrutin. La majorité des électeurs européens présents sur les listes communales en France sont inscrits concomitamment sur les deux listes complémentaires : 53 000 ne sont inscrits que sur la liste complémentaire municipale, et seulement 14 000 d’entre eux sur la seule liste complémentaire des élections européennes.
Avec près de 100 000 inscrits, les Portugais sont les plus nombreux sur les listes complémentaires, suivis par les Italiens (48 000), les Britanniques (46 000) et les Belges (40 000). Viennent ensuite les Allemands (30 000) et les Espagnols (29 000). Parmi les autres nationalités, seuls les Néerlandais dépassent 10 000 inscrits en France ; à l’opposé, seuls 34 électeurs maltais sont inscrits pour voter en France.

L’inscription d’office des jeunes est dopée par le baby boom de l’an 2000

Les communes et les postes consulaires statuent sur les demandes d’inscription déposées par les électeurs et radient des listes électorales les personnes dont ils constatent qu’elles ne leur sont plus rattachées. Les listes électorales sont également mises à jour par des mouvements d’office. Les inscriptions d’office portent sur les jeunes et, depuis janvier 2019, sur les personnes qui viennent d’acquérir la nationalité française. Comme les baby boomers de l’an 2000 viennent d’atteindre l’âge de la majorité, 756 000 jeunes, nés entre le 1er avril 2000 et le 31 mars 2001, ont été inscrits d’office début 2019 sur les listes électorales des communes. (Magali Demotes-Mainard, programme Elire, Insee).