Haut-Rhin

Le camion de la basse vision fait étape à Strasbourg le 27 mai 2019

La déficience visuelle expliquée au Centre Louis Braille, 80 avenue du Neuhof, De 10h à 12h30 et de 14h à 18h.

Cflou tour de France en 30 étapes (photo Cflou)
Cflou tour de France en 30 étapes (photo Cflou)

CFLOU organise, pour la première fois dans l’hexagone, avec un showroom mobile, un tour de France dans 30 villes à destination des malvoyants et non-voyants mais aussi des professionnels de santé, centres, écoles et associations spécialisées. Tous pourront découvrir et expérimenter les solutions pour améliorer le quotidien et l’autonomie des déficients visuels.

La déficience visuelle en France en chiffres :
– 1,7 million de personnes sont atteintes d’un trouble de la vision dont 207 000 aveugles
– 1 aveugle nait toutes les 15 heures
– 50 % des personnes déficientes visuelles sont au chômage
– Selon l’OMS, un doublement du nombre de déficients visuels serait à prévoir d’ici 2050

Les déficiences visuelles sont multiples

La malvoyance, dite aussi basse vision, est une déficience visuelle importante qui ne peut être corrigée totalement avec des lunettes, des lentilles de contact, un traitement médical, ou une opération chirurgicale.
En France, une personne est considérée comme malvoyante si son acuité visuelle à cinq mètres est inférieure ou égale à 4/10e. Toutefois ces indications précises ne sont utilisées aussi strictement que dans les études ou par les administrations. Il convient de ne pas confondre un malvoyant (qui voit mal) avec un aveugle (qui ne voit pas).
La déficience visuelle survient le plus fréquemment avec l’âge. De nombreuses maladies oculaires sont des maladies liées au vieillissement. C’est pourquoi de nombreuses personnes âgées sont touchées par les problèmes de vue. Les principales maladies liées à l’âge sont la dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA), la cataracte, le glaucome et la rétinopathie diabétique.
Un malvoyant rencontre souvent des difficultés (voire l’impossibilité) à lire, écrire, se déplacer (monter ou descendre les escaliers, marcher dans un espace inconnu, conduire, etc.), faire les courses, s’habiller, faire sa toilette, manger, se servir à boire, réaliser les tâches ménagères, regarder la télévision, travailler, reconnaitre les visages et communiquer à distance, ce qui peut avoir pour conséquence un isolement social
important.
L’aide d’un membre de la famille ou d’une aide-ménagère est souvent nécessaire aux personnes souffrant d’un handicap visuel. Cependant, une baisse de la vue ne signifie pas systématiquement renoncer à toutes ses activités favorites. Il faut souvent juste trouver une nouvelle façon de les pratiquer. Cela passe par une nouvelle organisation, l’aide d’un proche ou du matériel adapté.

À propos de CFLOU
Créée en 2013 en Alsace, la société CFLOU propose des solutions techniques adaptées à la déficience visuelle pour améliorer le quotidien des malvoyants et aveugles. Avec aujourd’hui une équipe de 13 personnes, CFLOU est devenu la référence dans son domaine avec plus de 30 000
clients dans toute la France. La société a développé un réseau d’installateurs à domicile en France et a lancé récemment de nouveaux services comme la location de matériel et des formations adaptées en informatique et téléphonie.

Alsace,Bas-Rhin,France,Grand Est,Haut-Rhin,