Monde
Partager
S'abonner
Ajoutez IDJ à vos Favoris Google News

Situation de l’épidémie au 6 avril 2020

Le général (2s) Dominique Delawarde, ancien officier de renseignement spécialiste des questions internationales et notamment des États-Unis, livre chaque matin une analyse très précise de la situation internationale. Il explique que le léger infléchissement des chiffres, aujourd’hui, pourrait être dû à la pause dominicale.

Carte Johns Hopkins University
Carte Johns Hopkins University

Avertissement liminaire

Les résultats de l’analyse présentée aujourd’hui doivent être considérés avec la plus grande prudence. Pour avoir relevé et analysé les résultats depuis plusieurs semaines, je me suis aperçu que la journée du dimanche était toujours sensiblement moins meurtrière (dans les rapports des autorités de santé) que celle du lundi dont les indicateurs repartaient toujours à la hausse.

La réalité est peut être tout simplement qu’une partie des patients effectivement décédés le dimanche ne sont pris en compte dans les documents officiels que le jour suivant. On peut imaginer qu’une partie des personnels en charge de traiter ces décès prend un repos dominical (bien mérité) et que cela se traduit par quelques retards ou reports d’un nombre non négligeable de déclarations. C’est ce que j’appelle désormais: «la pause dominicale».

Par ailleurs, certaines évolutions de très forte ampleur dans les nombres ne sont tout simplement pas crédibles.

En clair, ce que certains pourraient interpréter comme de bonnes, voire d’excellentes nouvelles doit être confirmé dans le rapport de demain pour être validé. J’ai la conviction, à l’expérience des précédentes semaines, que cela ne le sera pas dans la plupart des cas.

Pour donner du grain à moudre aux lecteurs anglicistes, voici un lien vidéo d’une interview sur Fox News d’un docteur traitant ses patients avec la chloroquine (dosage Raoult). Selon lui, ça fonctionne très bien, mais bien sûr, ce qui fonctionne ailleurs, et surtout aux USA, ne fonctionne pas en France ….

https://www.foxnews.com/media/dr-stephen-smith-on-effectiveness-of-hydroxychloroquine-with-coronavirus-symptoms-beginning-of-the-end-of-the-pandemic

Point de situation au 6 avril 0h00 GMT

Depuis le début de l’épidémie

208 pays ou territoires (+2) ou bateaux (2) ont été affectés par le virus, pour 1 272 861 (+71 408) cas déclarés.
69 424 décès (+ 4 737 hier) ; 262 217 guérisons (+ 16 000 hier) ;
941 220 patients (+ 50 800 hier) en cours de soins, dont 45 619 en état critique (+ 3 300 hier).
A noter que 35 pays ont eu de 1 à 10 cas détectés depuis le début de l’épidémie (26 d’entre eux ne comptent aucun décès, et les 9 autres ne comptent, au total, que 10 décès.)
50 pays comptent entre 11 et 100 cas détectés depuis le début de l’épidémie pour un total de 76 décès.
Sur les 208 pays ou territoires concernés par l’épidémie, 98 ont déclaré de 0 à 2 décès…..
4 737 nouveaux décès du coronavirus (- 1 064 par rapport à la veille, « pause dominicale ») dans la seule journée du 5 avril. Cela représente plus que les pertes totale de l’Asie de l’Est (Chine+Japon+Corée du Sud+Malaisie) depuis le début de l’épidémie, en une seule journée.
10 pays ont déclaré plus de 1000 décès depuis le début de l’épidémie (Italie, Espagne, USA, France, Chine, Iran, Royaume Uni, Pays Bas, Belgique, Allemagne,
Sur les 69 424 décès enregistrés dans le monde depuis le début de l’épidémie, 62 885 l’ont été dans ces 10 pays (90,6 %) et 59 607 (85,9%) dans les pays occidentaux (US, UE, OTAN).
4 312 des 4 737 décès d’hier (91%) sont « US, UE, OTAN ». C’est ce camp qui paiera le prix le plus fort tant sur le plan humain que sur le plan économique (récession inévitable, crise économique possible)
Au niveau de la planète, l’épidémie suit son expansion, dans la même configuration qu’hier, tirée par les USA qui enregistrent, à eux seuls, 25% des décès et 35,5% des nouveaux cas détectés de la planète dont 8 702 cas critiques….. Cet état est celui qui va souffrir le plus au cours de la semaine qui vient.
La situation semble s’améliorer progressivement pour l’Italie, mais aussi pour l’Espagne, l’Allemagne et même la France. Il faudra toutefois confirmer la tendance demain pour la France et l’Espagne car certaines données déclarées semblent peu crédibles, ce qui pourrait être lié à la «pause dominicale» et rattrapé dans la journée de lundi. Pour le Royaume Uni, la situation continue de se détériorer progressivement. Celle de l’Iran semble stabilisée.

Reprenons pays par pays

Pour les USA, la forte réduction du nombre de nouveaux cas détectés ne peut être que liée à la pause dominicale (moins de test effectués). En revanche, l’augmentation sensible des cas critiques porte en germe une hausse du nombre des décès dans les jours prochains. Le manque évident de respect des règles du confinement va favoriser la propagation du virus et se traduira inévitablement par des pertes supplémentaires. Le président Trump a fort habilement préparé les américains à des pertes pouvant aller jusqu’à 240 000 victimes, ajoutant que s’il parvenait à limiter ce nombre à 100 000, il aura fait du «bon boulot». En disant cela, il ne prend pas trop de risque et pourrait même être crédité du «bon résultat» à 100 000, (soit 30 fois les pertes de la Chine) …… ??? Décidément, la naïveté des citoyens d’outre-atlantique n’a pas de limite.

L’Italie enregistre moins de nouveaux cas, moins de décès et une stabilisation des cas critiques. C’est très encourageant pour les jours qui viennent.

Pour l’Espagne et l’Allemagne, sous réserve que l’effet «pause dominicale» n’ait pas trop altéré les données du jour, la situation est, au pire, stabilisée, au mieux, légèrement améliorée.

La France affiche aujourd’hui des données qui ne sont pas crédibles donc exploitables (effet «pause dominicale» très certainement. On ne passe pas de 7 788 nouveaux cas à 2 886 en une journée, à moins de ralentir très fortement les tests. On ne divise pas le nombre de décès déclarés par deux en un jour (1053 le 4 avril, 518 le 5 avril). On ne garde pas, à l’unité près le nombre de cas critiques (6. 838), deux jours consécutifs. Tout cela méritera d’être revu demain, jour ouvrable.

Le Royaume uni a enfin débloqué son compteur de cas critiques qui est donc passé de 163 valeur où il était bloqué, à 1 558. Par ailleurs, une très forte augmentation des nouveaux cas indiquent que la situation va se détériorer dans les jours prochains. Cette très forte augmentation des cas enregistrées hier nous montre que les britanniques testent aussi le dimanche …..

L’évolution de l’épidémie en Iran semble stabilisée.

Pour le reste du monde, l’épidémie suit son cours sans grandes pertes humaines.

A noter que certains pays de l‘Union Européenne, au sud comme au nord ont réussi à protéger leur population de l’épidémie mieux que d’autres, avec des taux de mortalité inférieurs à 10 décès par million d’habitants.

Ainsi, la Slovaquie: 0,2/décès/ M d’h, la Lettonie, 0,5 M/d’h, la Pologne: 2/M d’h, la Bulgarie: 3/M d’h , la Croatie; 4/M d’h , la Hongrie: 4/M d’h, la Finlande: 5/M d’h , la Lituanie: 5/M d’h, la République Tchèque: 6/M d’h , la Grèce: 7/M d’h, Chypre : 7/M d’h, la Roumanie 8/M d’h, la Macédoine: 9/M d’h …. et même l’Allemagne: 19/M d,’h, et ….et presque tous les autres… font beaucoup mieux que la France: 124 décès /M d’h ……

Aujourd’hui les résultats de deux stratégies différentes méritent d’être évoqués

1 – Confinement ou non confinement.

A ce stade de l’épidémie, deux pays qui n’ont pas confiné présentent des résultats en nombre de décès par million d’habitants bien meilleurs que les nôtres : Non confinement Confinement
Corée du Sud : 4 décès par million d’habitants France: 124 décès par million d’habitant
Suède : 40 décès par million d’habitants soit 30 fois la Corée et 3 fois la Suède

2 – «Masque pour tous» ou «pas masque pour tous»

Un simple regard que nos experts et nos politiques auraient pu porter depuis longtemps sur les courbes ci après donne la solution.
Propagation du coronavirus avec ou sans masque

Et dire qu’il y avait des «experts» et des politiques qui nous disaient que le masque ne servait à rien……

Carte et chiffres

Monde,